Les bateaux des clandestins de Lampedusa entrent au musée

Les bateaux des clandestins de Lampedusa entrent au musée !

23/10/2011 – 12h00
GENES (NOVOpress) –
Avec les clandestins de Lampedusa, les immigrationnistes ont trouvé un filon et ils ont bien l’intention de l’exploiter jusqu’au bout. Il y a quinze jours, un groupe d’artistes subventionnés avait annoncé un projet pour transformer les carcasses des bateaux de clandestins en « œuvres d’art » contemporaines ainsi qu’en objets de design. Seule ombre à ce beau programme, selon Il Giornale, ces bateaux constituent officiellement des déchets toxiques, pour avoir été vernis avec des enduits au plomb.

Est-ce pour cette raison ? On apprend à présent que, lundi prochain, « les barques utilisées par les immigrés pour les voyages de l’espérance dans le canal de Sicile » seront remises au Galata–Musée de la mer de Gênes, le plus grand musée maritime italien. Une cérémonie solennelle aura lieu à 11h, avec la participation de représentants de la Garde côtière (vous savez, ceux qui remorquent les clandestins pour garder les côtes !), de la municipalité de Lampedusa, donatrice, du président et du directeur du Musée de la mer, Maria Paola Profumo et Pier Angelo Campodonico, ainsi que du directeur régional du Travail, Alessandra Russo. Gageons qu’on ne lésinera pas sur le champagne et les petits fours.

Pour accueillir ces épaves, le Musée de la mer s’est engagé à réaliser un pavillon permanent dénommé « Mem–Mémoire et immigration ». Il s’agira de la première exposition permanente sur l’immigration en Italie. Elle pourra devenir un actif foyer de propagande immigrationniste, par exemple en organisant des visites pour les enfants des écoles…

[box class=”info”]Photo : carcasses de bateaux des clandestins à Lampedusa/DR[/box]