Ces gens de droite qui ont voté à la primaire socialiste

Ces gens de droite qui ont voté à la primaire socialiste

[box] Un article de Geoffroy Lejeune de Valeurs Actuelles analyse leurs motifs. Extraits :[/box]

Avec ses 6% obtenus au premier tour, Manuel Valls n’était pas un favori du scrutin. Mais depuis des années, son positionnement à droite de la gauche interpelle. Jean-François Copé n’a pas hésité à parler d’ « erreur de casting » le concernant, indiquant par là que le député-maire d’Evry aurait toute sa place à l’UMP. C’est donc sans mal que ce dernier a recueilli le suffrage de Jérôme (prénom modifié), séduit par ses positions sur la sécurité : « Il ose dire des choses que le PS ne dit pas au sujet de l’immigration et de la sécurité. Il est important de montrer que son discours est porteur. » […]

Le score d’Arnaud Montebourg au premier tour, aussi surprenant qu’inattendu, ne doit ainsi pas uniquement à son positionnement à gauche de la gauche. Le candidat de la « démondialisation » a profité du soutien de la droite de la droite, séduite par la proximité de ses positions avec celles de Marine le Pen, sur les conséquences néfastes du « capitalisme mondialisé ». Les identitaires se sont ainsi impliqués dans sa campagne en soutenant Arnaud Montebourg, mais aussi en l’appelant à aller plus loin à travers une démondialisation intégrale ne se couchant pas devant le politiquement correct. Les Identitaires ont estimé que « les partisans d’Arnaud Montebourg se situaient dans la proximité immédiate du projet de société identitaire sur le plan économique, à travers la mise en place d’un protectionnisme européen et la relocalisation de nos activités économiques. » […]

C’est aussi une volonté de peser dans le débat politique qui les a guidés : « Les Identitaires continuent d’être en première ligne, tant sur le plan des idées que dans l’action. » Influencer l’élection – jusqu’à la fausser ? – a pu aussi motiver ces militants, qui revendiquent fièrement d’avoir « une fois de plus joué leur rôle d’aiguillon dans ce scrutin. » Même raisonnement pour le mouvement de droite « Dextra », animé par un « principe d’action (…) qui lève certaines gènes qu’éprouveront tels ou tels lorsqu’on évoque ce genre de démarches fort éloignées des déplorations des ronchons de la droite la plus bête du monde. » […]

[box class=”info”] Source et article complet sur Valeurs Actuelles [/box]

Crédit photo : Parti Socialiste / Philippe Grangeaud / Solfé communications – image sous licence creative commons.