Accusations d’antisémitisme contre les « indignés » new-yorkais


18/10/11 – 08h00
NEW-YORk (NOVOpress)
– Peut-on contester le pouvoir excessif des banques sans être taxés d’antisémitisme ? C’est la question que vont bientôt pouvoir se poser les « indignés » qui occupent les abords de Wall Street au regard de la campagne qui commence à naître sur divers sites communautaires juifs pour dénoncer les « dérives » du mouvement de contestation anti-libéral.

Ainsi, le comité « Urgence pour Israël » a récemment publié la vidéo ci-dessous, rassemblant des images sur lesquelles on peut voir des passants juifs pris à partie par des « indignés » qui leur reprochent notamment la crise financière et le montant de l’aide américaine à Israël.

Dans cette vidéo, on peut par exemple voir un jeune manifestant pointant du doigt un vieux juif New yorkais portant une Kippa et lui hurlant:  » Je travaille, je gagne sept dollars de l’heure. Vous avez l’argent ! Tu ne comprends pas l’anglais? Retourne en Israël« .
Intervient également un afro-américain mettant en cause le pouvoir excessif, selon lui, de la minorité juive aux Etats-Unis.

Le comité « Urgence pour Israël » souligne également la présence parmi les pancartes brandies par les manifestants, de certaines affirmant « Gaza soutient l’occupation de Wall street » ainsi que « Rue des juifs de Wall street » ou « Rue des juifs milliardaires »

Alors, véritable tendance au sein du mouvement des « indignés » ou incidents isolés montés en épingle pour tenter de décrédibiliser et de diviser la contestation ?

Difficile de le dire à l’heure actuelle, mais rappelons toutefois que le comité « Urgence pour Israël » est un groupe activiste conservateur, animé par l’éditeur du magazine « Weekly standard », dont le but avoué est de capter les voix de l’électorat juif en faveur des républicains aux prochaines présidentielles.

Crédit photo : Julien Lagarde via Flickr (image sous licence cc)

Laisser un commentaire