Tag Archives: Vincent Feltesse

Après sa lourde défaite à Bordeaux, le socialiste Vincent Feltesse recasé à l’Elysée

Après sa lourde défaite à Bordeaux, le socialiste Vincent Feltesse recasé à l’Elysée

10/05/2014 – BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux)
Dans un communiqué de presse, le président de la république, François Hollande, a annoncé l’arrivée du bordelais Vincent Feltesse, au poste de « conseiller à la Présidence de la République ».

Celui qui a subi une défaire écrasante aux dernières élections municipales à Bordeaux devrait s’occuper des relations avec le parti socialiste, mais également de l’opinion publique, des sondages et des éléments de langage.

Vincent Feltesse (à gauche sur la photo) était au chômage depuis plusieurs semaines, après avoir échoué dans la conquête de la mairie, mais après avoir également perdu son siège de député, son poste de président de la CUB (communauté urbaine de bordeaux), et la mairie de Blanquefort qu’il dirigeait depuis 2001.

Le président de la république qui connaît des records d’impopularité va donc s’adjoindre les services d’un socialiste ayant réalisé l’un des plus faibles scores de l’histoire du parti à Bordeaux ! Nul doute que ses conseils politiques seront très vite suivis d’effets !

Crédit photo : DR.

Dieudonné à Bordeaux : La polémique enfle entre Alain Juppé (UMP) et Vincent Feltesse (PS)

Dieudonné à Bordeaux : La polémique enfle entre Alain Juppé (UMP) et Vincent Feltesse (PS)

07/01/2014 – 13h00
BORDEAUX (NOVOpress/Infos Bordeaux) –
Alors que toutes les enquêtes d’opinion montrent que les préoccupations des français sont le chômage, le pouvoir d’achat, le logement et l’insécurité, le gouvernement, aidé dans sa manœuvre, des médias et de l’UMP, concentre l’attention sur le cas de l’humoriste Dieudonné.

Si son humour ne fait pas rire tout le monde, et peut évidemment choquer, il est intéressant de constater la différence de traitement médiatique entre les spectacles de Dieudonné, et ceux visant, il y a quelques mois, la religion catholique. Les premiers, parce qu’ils critiqueraient Israël et des membres de la communauté juive, sont interdits au nom du « respect dû à la dignité de la personne humaine », les autres, attaquant violemment la religion catholique (des personnes lançaient des excréments sur Jésus, tandis que d’autres le plongeaient dans l’urine), étaient soutenus par les pouvoirs publics au nom de la « liberté d’expression » !

Lire la suite