Tag Archives: Vigipirate

crs_avant_manif

CRS et gendarmes mobiles débordés ! Cazeneuve tente de limiter les dégâts

23/02/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Les unités des Forces Mobiles (CRS et gendarmes mobiles) sont tellement débordées que Cazeneuve est obligé de centraliser leur gestion pour sacrifier certaines de leurs missions.

C’est une information passée totalement inaperçue dans la presse généraliste , mais qui est pourtant d’une importance capitale : les unités de Forces Mobiles (Compagnies républicaines de sécurité et escadrons de gendarmerie mobile) cessent d’être gérées au niveau zonal et passent directement « sous l’autorité du ministre de l’Intérieur », via une unité de coordination au sein du cabinet du Directeur général de la Police nationale.
Cette évolution fait suite à une étude soulignant que « l’augmentation croissante des missions de maintien de l’ordre » ne permettait plus de répondre aux besoins.

Concrètement, cela veut dire que les forces mobiles de police et de gendarmerie, saignées à blanc par la sécurisation de Calais, par les missions Vigipirate et par les innombrables troubles à l’ordre public, ne sont pas assez nombreuses pour répondre aux besoins. Le ministère de l’Intérieur se trouve donc contraint de rationaliser au maximum leur emploi, sacrifiant certaines missions.
Dorénavant, les directives sont claires : dans une note adressée aux préfets, Bernard Cazeneuve demande « d’appliquer le principe de stricte suffisance des moyens engagés, de prioriser objectivement les demandes de renforts et d’évaluer […] la pertinence des dispositifs mis en œuvre ».

Débordé par la masse de désordres touchant la France, le ministère de l’Intérieur n’est plus capable de maintenir l’ordre et doit choisir quelles missions sont sacrifiables sans que ça ne se voie trop.
Ce qui appelle, au vu de l’augmentation des tensions, à une interrogation primordiale : quand est-ce que les tensions seront telles que l’État ne pourra plus répondre, même aux missions prioritaires ?

Crédit photo : philippe leroyer via Flickr (CC) = French Indignant’s Demonstration (25) – 14Jul11, Paris

8402-Chard-Présent

Policiers : l’été infernal (Présent 8402)

24/07/2015 – FRANCE (NOVOpress)

À 74 ans, Jacques Toubon, Défenseur des droits, friserait-il la sénilité ? Toujours est-il qu’à l’heure où la France entière connaît une recrudescence des actes dits de « malveillance » (agressions envers les personnes et les forces de l’ordre, « dérapages » et débordements « festifs », violences urbaines…), que des kalachnikovs circulent dans les quartiers sensibles, que des municipalités réarment leur police municipale et que le plan Vigipirate est en alerte rouge, Jacques Toubon l’angélique, grand humaniste qui ne s’est sans doute jamais retrouvé face à une bande de racailles prêtes à en découdre avec les forces de l’ordre, a préconisé mardi – suite à un incident récent de flash-ball sur un mineur – l’abandon de l’utilisation des flash-balls par les forces de l’ordre lors d’affrontements avec des émeutiers et autres casseurs. Des « jeunes » sur le pied de guerre, eux, armés de barres de fer, de battes de baseball, de pierres, de cocktails Molotov et, au pire, kalachs » et mortiers…).
8402-Une
Une sorte de « défendez-vous avec des fleurs » qui depuis mardi fait des remous au sein de la police et que le ministère de l’Intérieur a estimé mercredi « contre-productif ».
« Un moratoire sur les armes intermédiaires serait contre-productif et pourrait avoir des conséquences dangereuses : nous ne pouvons pas nous permettre de désarmer nos forces de l’ordre », a déclaré le porte-parole du ministère de l’Intérieur, Pierre-Henry Brandet, en précisant que « l’équipement des forces de l’ordre en armes de force intermédiaire répond à une double préoccupation : assurer la protection des policiers et gendarmes exposés à des agressions de plus en plus en plus violentes, tout en limitant le recours des armes à feu qui doit rester extrêmement rare et n’intervenir que dans les cas et les circonstances les plus graves ». Logique !
« Pour nous, hors de question de nous passer du flash-ball », a déclaré Nicolas Comte, secrétaire général adjoint du syndicat de police Unité SGP-Police FO. « Le problème, c’est que le Défenseur des droits ne nous explique pas comment on va faire sans. On va se défendre avec les poings ? »

Il aura fallu cette polémique sur le flash-ball pour que l’on apprenne de la bouche des syndicats de police que l’été 2015 est particulièrement infernal pour les policiers. Les médias n’en font pas tout un plat. Commissariats attaqués dans le Val-d’Oise, policiers visés par des tirs de mortiers, policière frappée dans le Nord jusqu’à en perdre connaissance, armes volées, policier passé à tabac en Seine et Marne, policiers roués de coups à Sète, policiers attaqués à coups de pierres et d’haltères à Reims aux cris de « Allah Akbar », nuits de violence entières dans les Yvelines… En quinze jours (du 1er au 16 juillet), le site « Fdesouche » a recensé plus de 17 commissariats ou gendarmeries attaqués et/ou assiégés, du Kremlin-Bicêtre à Vaulx-en-Velin, et parfois par une centaine d’individus comme à Neuilly-Plaisance. Il est urgent de désarmer la police en effet.

Pierre Malpouge

freres-kouachi-amedy

Terrorisme : la France toujours en état d’alerte maximale… pour quel résultat ?

11/07/2015 – FRANCE (NOVOpress)
La France déploie de plus en plus de policiers et militaires dans la prévention des attentats, son arsenal législatif se renforce au point de faire peser de graves menaces sur les libertés publiques… et jamais autant d’attaques terroristes islamiques ne sont succédées. Et s’il était temps de changer de paradigme ?

Depuis l’attentat commis fin juin à Saint-Quentin-Fallavier (Isère), la vigilance a redoublé en région Rhône-Alpes. À Andrézieux-Bouthéon, l’entreprise SNF Floerger (Sévéso) et l’aéroport, considérés comme des cibles potentielles, sont sous étroite surveillance. Des cibles potentielles qui s’ajoutent aux sites déjà sous surveillance, des lieux touristiques aux gares et aéroports, en passant par les bâtiments publics… sans compter les sites religieux des communautés juives, musulmanes et accessoirement catholiques. Depuis les attentats de janvier 2015, Hollande avait décidé le déploiement de 10 500 soldats, en appui des dizaines de milliers de policiers et gendarmes déjà sur le pont pour le plan Vigipirate.
Une mobilisation sans précédent, baptisée Sentinelle, qui s’est inscrite dans le temps. Adapté depuis janvier, le dispositif compte aujourd’hui 7 000 hommes chargés de sécuriser les sites sensibles, épuisant policiers et militaires dans d’inutiles et coûteuses gardes statiques, parfois remplacées par des patrouilles, dont l’effet est plus psychologique – rassurer les populations — que véritablement opérationnel.
Lire la suite

ciotti

Rapport-choc contre le djihadisme : la privation de liberté continue

03/06/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Et voici un des premiers rapports conjoints Républicains/Parti Socialiste. Et, bien évidemment, il s’agit d’un rapport sur les mesures à prendre contre le djihadisme. Éric Ciotti, député ex-UMP des Alpes-Maritimes et Patrick Menucci, député socialiste des Bouches-du-Rhône ont publié hier ledit rapport. Ce travail avait lieu dans le cadre d’une commission chargée d’enquêter sur les filières djihadistes.

Ils ont rajouté à cette enquête une série de 10 propositions visant à faciliter le travail de la police et de l’appareil juridique contre cette menace vigipirate
Et voici quelques-unes des mesures proposées : plus de coordination entre les différents services, renforcement des effectifs, développer une action pédagogique, renforcer le contrôle des imams ou encore la prévention en prison. Jusqu’ici, rien de très surprenant. Mais d’autres mesures plus inquiétantes ont aussi été proposées, dans la droite lignée du projet de loi sur le renseignement. La commission a ainsi proposé : un accès facilité à de nombreux fichiers, en particulier celui des passagers des compagnies aériennes, ou encore la permission pour l’espionnage informatique. Autant de mesures, qui remettent en péril notre vie privée, à tous.

Surtout que les causes principales du problème djihadiste ne sont pas évoquées
Bien évidemment. L’immigration n’est pas évoquée. À croire que la menace islamiste en France est tombée du ciel. Il en va de même pour les guerres en Libye et en Syrie. En effet, la France refuse toujours de soutenir Bachar al-Assad qui mène pourtant un combat contre l’État islamique depuis de nombreuses années maintenant. Ces lois n’ont donc comme objectif que de faire passer des mesures sécuritaires et liberticides, sans pour autant traiter la racine du problème. Ce dernier ne risque donc pas de disparaître tout de suite.

Crédit photo : Éric Ciotti par Frantogian via Wikimedia Commons (CC)
capture d’écran de l’interview de François Molins par figarotv le 13 mai 2015 : la police d »ployée dans Paris dans le cadre de Vigipirate

La France en quête de sécurité

La France en quête de sécurité

22/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Le « vivre ensemble », la société française, du moins à travers ses médias, le prône à outrance, mais dans sa réalité, elle en prend la mesure et s’en défie.
La France est en quête légitime de sécurité intérieure.

En effet, depuis les attentats de janvier, le service de la protection (SDLP), rattaché au ministère de l’Intérieur, qui compte près de 770 fonctionnaires est débordé par les demandes de personnalités, certaines encourant de véritables risques, d’autres s’étant laissés gagner par la peur ambiante. La menace est, de toute façon, bien réelle.

Depuis l’attentat de l’Hypercacher, porte de Vincennes, les lieux de culte et écoles juifs sont sous protection militaire.

Dans le secteur privé, c’est la demande d’agents de sécurité qui explose et le secteur recrute à tour de bras devant l’anxiété nouvelle des grands commerces, des sites industriels sensibles, des lieux accueillant le grand public.

Reste une population française depuis longtemps déjà en proie aux faits divers – qu’ils soient délictuels ou criminels – qui ne manquera de souffrir de ce déplacement d’effectifs, policiers et militaires ne pouvant être à la fois à « la ville et au moulin ».

Non seulement, la France n’a pas les moyens de loger tout le monde et d’assurer un emploi à tous, mais par son multiculturalisme qui ne manque pas des créer des heurts et son immigration débridée, elle se retrouve en pénurie de sécurité avec toutes les conséquences dramatiques qui en découlent.

Crédit photo : marcovdz via Flickr (cc)


 

Menaces des djihadistes de l’EI

Menaces des djihadistes de l’EI : « Vigipirate » n’est pas suffisant (Présent 8194)

23/09/2014 – PARIS (NOVOpress) – Conséquence attendue des premières frappes aériennes effectuées par nos Rafales en Irak et de notre engagement diplomatique contre les islamo-terroristes, l’Etat islamique a appelé lundi les musulmans à tuer les Français partout où ils le pouvaient et de n’importe quelle manière. Une menace à prendre au sérieux, moins du fait des capacités d’action de ce groupe terroriste que de la présence sur notre sol de véritables enclaves islamistes.

Menaces des djihadistes de l’EI. « Vigipirate » n’est pas suffisantAu nom d’Allah

Publié sous forme audio en arabe, avec une traduction en anglais, français et hébreu, le message d’Abou Mohammed al-Adnani, porte-parole de l’EI, est clair : « Si vous pouvez tuer un incroyant américain ou européen – en particulier les méchants et sales Français – (…) alors comptez sur Allah et tuez-le de n’importe quelle manière. »

Il donne même des précisions sur la façon de mener à bien cette mission sans équipement militaire : « Ecrasez-lui la tête à coup de pierre, égorgez-le avec un couteau, écrasez-le avec votre voiture, jetez-le d’un lieu en hauteur, étranglez-le ou empoisonnez-le. » Bref, la « religion d’amour » dans toute sa splendeur…

Lire la suite

Un militaire de Vigipirate poignardé à La Défense, Manuel Valls ne met pas (encore) en cause le Printemps français !

Un militaire de Vigipirate poignardé à La Défense, Manuel Valls ne met pas (encore) en cause le Printemps français !

26/05/2013 – 01h30
PARIS (NOVOpress) –
Un militaire en tenue, en mission Vigipirate, a été poignardé samedi vers 18h dans le quartier de La Défense (Hauts-de-Seine). Il a été attaqué par derrière et touché à la gorge. Hospitalisé à l’hôpital à Clamart ses jours ne paraissent pas en danger.

L’agresseur a pu prendre la fuite et Le Parisien rapporte : « La police le décrit comme un homme de type nord-africain, âgé d’environ 30 ans. Il est porteur d’une barbe, d’un blouson noir et d’une djellaba de couleur claire, selon nos informations. »

Lire la suite