Tag Archives: Vienne

teheran

L’Iran réintègre la communauté internationale

18/01/2016 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

C’est ce samedi à Vienne que l’accord signé en juillet entre les grandes puissances mondiales et l’Iran est entré en vigueur. 6 mois après la conclusion des négociations, l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique a certifié que l’Iran avait respecté ses obligations visant à garantir la nature strictement pacifique de son programme nucléaire. Cet accord portait sur la limitation de la production iranienne de plutonium et d’uranium enrichi, le renfort des inspections de l’Agence Internationale de l’Énergie Atomique sur le parc nucléaire iranien, la levée des sanctions surtout économiques infligées à l’Iran, mais aussi le maintien de l’embargo sur l’armement.

Le Moyen-Orient reste instable
La négociation menée entre les membres permanents du conseil de sécurité de l’ONU et l’Iran aboutissent sur bien plus qu’un simple accord, elle mène à une redistribution des pouvoirs au Moyen-Orient. En effet, grâce à cet accord, Téhéran va consolider son statut de puissance dominante en se rapprochant des USA, au détriment de l’Arabie saoudite, soutenue depuis toujours par les États-Unis. De plus l’entrée en vigueur de l’accord arrive en même temps que l’arrêt des relations diplomatiques entre l’Arabie saoudite sunnite et l’Iran chiite. Dans un contexte de tension et de conflit, la réintégration de l’Iran au sein de la communauté internationale pourrait être l’élément déclencheur d’un conflit frontal avec l’Arabie saoudite.

Un accord qui fait des mécontents
Bien que les différents protagonistes se soient félicités d’être arrivés à un accord, nous n’assistons pas non plus à une réconciliation totale. Barack Obama a affirmé « Nous restons fermes dans notre dénonciation du comportement déstabilisateur de l’Iran. » De plus certains pays regrettent l’aboutissement de ces négociations. Ainsi, Israël par la voix du Premier ministre Netanyahu a de nouveau affirmé qu’ils empêcheraient l’Iran de développer son armement nucléaire coûte que coûte. Aux Etats–Unis les républicains ont affirmé que cet accord n’était dû qu’à la faiblesse diplomatique du gouvernement Obama. Les républicains ont réaffirmé leur soutien total à l’Arabie saoudite seul rempart contre l’Iran selon eux.

Crédit photo : Marco Fieber via Flickr (CC) = Teheran



parlement_a_vienne

Municipales à Vienne (Autriche) : perçée du FPÖ

12/10/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Les Viennois étaient appelés aux urnes hier pour élire leur exécutif au terme d’une campagne centrée sur les immigrés clandestins qui affluent en Europe.

Qu’est il sorti des urnes ?
Le SPÖ, le parti socialiste autrichien qui dirige la ville de Vienne, traditionnellement ancrée à gauche puisqu’elle n’a jamais basculé depuis 1945 est arrivé en tête avec 40 % des voix. LE FPÖ, de droite nationale et allié du FN au Parlement européen réalise un résultat encourageant avec 31 % des voix.
En 10 ans, le FPÖ a doublé son résultat et s’affirme ainsi comme la deuxième force politique régionale. Les conservateurs du ÖVP sont relégués dans le rôle du troisième homme. Cette victoire du SPÖ qui montre toute la mainmise des socialistes sur Vienne ne fait pas oublier la lente érosion qu’ils subissent. Ils avaient été obligés en 2010 de former une coalition avec les verts.

Que faut il en retirer ?
Si le thème des immigrés clandestins était au cœur de la campagne puisque le maire SPÖ avait annoncé que Vienne POUVAIT les accueillir, le FPÖ progresse et avance vers son véritable objectif. Heinz Christian Strache, chef du FPÖ, a réussi à mettre en sourdine l’outrance de son parti et a engrangé le soutien d’un maire d’arrondissement conservateur. Strache compte devenir chancelier dès les élections législatives de 2018.

Crédit photo : Yann Pinczon du Sel via Flickr (CC) = Parlament, Vienna, Austria


buadpest

Bientôt chez nous : foules haineuses, «Allah Akbar»… L’Europe de l’Est, laboratoire de l’invasion migratoire

01/09/2015 – MONDE (NOVOpress)
Alors que les journaux officiels font dans l’émotionnel en décrivant quelques cas individuels de clandestins, souvent des femmes avec enfants pourtant notoirement sous-représentées dans les flots de « migrants », voici la réalité telle que la vivent nos voisins d’Europe de l’Est. Les mêmes scènes en France ? C’est pour bientôt !

A peine arrivé en Hongrie, ces clandestins manifestent violemment au cri de Allah Akbar, brandissant des drapeaux islamiques. Vous avez dit envahisseurs ?

Gare centrale de Budapest, inaccessible. Des milliers de clandestins se massent à l’ombre de ses bâtiments.

 

Ces clandestins tentent de gagner l’Allemagne, vi a l’Autriche, depuis Budapest.

Une manifestation éclate alors que la police tente de les évacuer :

 

Lire la suite

Ils interviendront aux Journées Identitaires (3) - Martin Sellner

Ils interviendront aux Journées Identitaires (3) – Martin Sellner

27/08/2014 – PARIS (NOVOpress)
Pour la deuxième année consécutive auront lieu les 6 et 7 septembre prochain, à proximité du Mans, les Journées Identitaires Ouest & Île de France. Ce week-end est ouvert à tous, militants comme sympathisants.

Jusqu’au 6 septembre, retrouvez sur Novopress les portraits des intervenants de ces II° Journées Identitaires. Aujourd’hui, Martin Sellner.


Etudiant en droit et philosophie, Martin Sellner, 25 ans, est le leader du mouvement identitaire à Vienne (Autriche).

Le parcours de Martin est symbolique de la prise de conscience identitaire de nombreux jeunes européens. Comme beaucoup d’entre eux, confronté aux conséquences du multiculturalisme, il a préféré réagir plutôt que subir. Militant depuis ses 15 ans dans différents mouvements patriotiques, il a été particulièrement touché par l’approche renouvelée des penseurs du Grece et de ce que l’on a appelé la « Nouvelle Droite » : Alain de Benoist, Guillaume Faye ou encore Robert Steuckers.

Lire la suite

Uwe Sailer, policier le jour, activiste « anti-fasciste » la nuit : les étranges activités d’un fonctionnaire autrichien

Uwe Sailer, policier le jour, activiste « anti-fasciste » la nuit : les étranges activités d’un fonctionnaire autrichien

05/04/2014 – VIENNE – Novopress se penche aujourd’hui sur un conflit d’intérêts d’un genre assez particulier. Le cas nous a été rapporté par notre correspondant Autrichien : bien que courant dans la police, y compris en France, ce lien entre activisme politique radical et appareil d’État nous semble assez emblématique pour être rapporté. – Novopress
Photo : en Autriche comme en partout ailleurs, la principale activité de ces groupes radicaux de gauche est de servir d’auxiliaires à l’État pour réprimer les mouvements « patriotes » dans leur ensemble. La mention ACAB (« all cops are bastards« ) sur le vêtement de l’un d’entre eux est plutôt savoureuse une fois que l’on a lu l’histoire qui va suivre. Crédit photo : DR.


Uwe Sailer, policier le jour, activiste « anti-fasciste » la nuit : les étranges activités d’un fonctionnaire autrichien

Crédit photo : philipp sonderegger (DR)

Uwe Sailer, né en 1956 à Linz, est un gradé de la police autrichienne. Il a été délégué en 2000 à la « protection de la Constitution » où il était actif dans une unité spéciale chargée d’enquêter sur l’extrémisme de droite. En plus de ses activités de policier, Uwe Sailer est expert assermenté et certifié auprès des tribunaux en ce qui concerne la récupération, la sauvegarde et l’évaluation de données informatiques considérées comme criminelles. Il a par ailleurs créé une société de récupération de données qu’il dirige avec son épouse, datenforensik.at. Cependant, sa vraie spécialité, pour ne pas dire fantasme, officiellement proclamée et assumée, reste « le racisme, l’antisémitisme et le néo-nazisme » et comment lutter contre ceux-ci.

Dans tout conflit d’intérêts, il faut un début : comme expert pour la sauvegarde de données criminelles, Uwe Sailer a par exemple reçu tous les ordinateurs confisqués de supposés « néo-nazis » (en Autriche, c’est une étiquette couramment collée aux patriotes contre lesquels l’État veut prendre des mesures judiciaires). Il s’est ainsi occupé en 2005 du cas de la « Confédération de la jeunesse libre » (« Bund Freier Jugend »), en Haute-Autriche, et s’est lourdement impliqué contre celle-ci lors de la procédure pénale, où il a été invité à titre de témoin expert. Malgré toute son expertise et ses témoignages, les efforts du policier n’ont servi à rien : le procès s’est terminé par un non-lieu pour l’ensemble des accusés.

Cet étonnant mélange des genres ne passe évidemment pas inaperçu, d’autant que Uwe Sailer, mangeant à tous les râteliers, ne se prive pas d’insulter la police, « fasciste » selon lui, et même de divulguer publiquement sur Facebook certaines informations sur des collègues qui n’ont pas l’heur de lui plaire. Fonctionnaire, patron d’une entreprise en rapport avec son travail de fonctionnaire (et se servant donc de ses connexions avec les tribunaux pour s’enrichir), il est également soupçonné d’avoir joué les taupes pour les écolos en la personne d’un politicien « Vert », Karl Öllinger contre le FPÖ.

Ce brillant personnage affronte à ce jour plusieurs procédures disciplinaires. Peut-être pourra-t-il, s’il est exclu de la police, se reconvertir comme journaliste ?

Autriche : Le cardinal-archevêque installe les clandestins au couvent

Autriche : Le cardinal-archevêque installe les clandestins au couvent

05/03/2013 – 14h00
VIENNE (NOVOpress) – L’action des Identitaires autrichiens y a-t-elle contribué ? Dimanche en tout cas, les immigrés clandestins, soi-disant réfugiés, qui occupaient depuis 76 jours la Votivkirche de Vienne ont enfin accepté d’en sortir, pour se transférer dans le somptueux décor baroque de l’ancien couvent des Servites, construit au lendemain du siège de Vienne de 1683, aujourd’hui propriété du diocèse de Vienne. En échange, ils ont obtenu que le ministère de l’Intérieur réexamine tous leurs dossiers, y compris pour ceux dont la demande d’asile politique avait été rejetée comme injustifiée. L’archevêque de Vienne, le cardinal Schönborn (ci-dessus), a en outre affirmé qu’il les prenait sous sa protection.

Lire la suite

Vienne : agitation de la gauche contre le bal des Académiciens

Vienne : agitation de la gauche contre le bal des Académiciens

11/01/2013 — 16h00
VIENNE (NOVOpress) — Qu’approche la fin janvier, et voici à nouveau une certaine gauche viennoise qui s’agite. Au menu : coups de pressions, notamment médiatiques, autrement dit tentatives d’intimidation, pour faire interdire le fameux bal des corporations à la Hofburg (ancien Palais impérial). Bal au sujet duquel, en référence à la visite éclair l’an dernier de Marine Le Pen, Libé avait titré : « Valse brune à Vienne »

Aujourd’hui la donne est changée. Le bal des Corporations a dansé son ultime valse l’an dernier. Rebaptisé cette année bal des Académiciens, il est désormais organisé par le FPÖ (Parti de la Liberté) et il serait bien délicat d’opposer un refus à un parti représenté au Parlement, et qui de plus se revendique aujourd’hui ouvertement pro-israélien. Pour s’imprégner de l’ambiance locale, rien ne vaut la lecture (ci-dessous) du courrier (traduit par Novopress) adressé par ce “groupe de pression anti-bal”, à la gestionnaire de la Hofburg, Renate Danler.
Lire la suite

328e anniversaire d'une victoire européenne capitale

328e anniversaire d’une victoire européenne capitale

Sur la colline du Kahlenberg aux alentours de Vienne, le 12 septembre 1683, les 250 000 soldats turcs du grand vizir, Kara Mustafa Pacha, sont vaincus par l’armée autrichienne et allemande (70 000 hommes) commandée par le duc Charles V de Lorraine, et l’armée polonaise (30 000 hommes) du roi de Pologne Jean III Sobieski.

328e anniversaire d’une victoire européenne capitale Les Turcs sont forcés à une retraite désordonnée et rapide. Le sultan donne l’ordre de décapiter le grand vizir vaincu. C’est la fin de la précédente expansion turque en Europe et le début de la reconquête des pays européens occupés par les Ottomans.

Les Turcs avaient mis le siège devant Vienne le 14 juillet 1683 et déjà une partie des remparts viennois étaient pris. Si Vienne tombait les Ottomans pouvaient poursuive leur invasion de l’Europe (Vienne est à peine à 750 km de Strasbourg, alors que par exemple la distance de Toulon à Dunkerque est de 1100 km !).

328e anniversaire d’une victoire européenne capitale Mais plusieurs pays européens surent s’unir pour venir au secours de Vienne et conjurer la menace. Arrivées devant Vienne depuis leurs pays respectifs les forces européennes surent également, pour plus d’efficacité, décider très vite d’avoir un commandement unique centré sur le Roi de Pologne. Celui-ci mena lui-même la charge de cavalerie finale décisive avec ses redoutables lanciers polonais et la cavalerie des autres pays ; peut-être la plus grande charge de cavalerie de l’histoire. La spectaculaire charge de cavalerie du film de Peter Jackson « Le Retour du Roi » (2003), troisième volet de la trilogie « Le Seigneur des anneaux », présente tellement de similitudes (voir vidéo sur YouTube) avec la situation avant et pendant la charge devant Vienne que cela ne semble pas pouvoir être un simple hasard !

328e anniversaire d’une victoire européenne capitaleEn reconnaissance pour cette victoire, le pape Innocent XI institue la fête du Saint Nom de Marie (elle ne figure plus aujourd’hui au calendrier romain). Les boulangers viennois créent la brioche en forme de croissant (l’emblème ottoman) pour commémorer l’évènement. Ne mangeons plus nos croissants sans une pensée pour les valeureux et intelligents défenseurs de l’Europe qui surent s’unir pour arrêter et faire refluer cette invasion turque le 12 septembre 1683.

328e anniversaire d’une victoire européenne capitale Hier, dimanche, cet anniversaire a été commémoré par une messe solennelle sur le site de la bataille dans l’église de Saint-Joseph sur le Kahlenberg. La messe a été célébrée par SE Mgr Gérard Bernacki de l’Archidiocèse de Katowice (Pologne) et accompagnée par la chorale de l’Archidiocèse. Mgr Bernacki a souligné l’importance de cette bataille dans l’histoire, mais a évité toute allusion à la situation actuelle, en particulier à l’expression viennoise : 1529 – les Turcs devant Vienne pour la première fois, 1683 – les Turcs devant Vienne pour la deuxième fois, 2011 – les Turcs ont fini par prendre la ville de Vienne.

328e anniversaire d’une victoire européenne capitale Des chants et des danses folkloriques ont eu lieu après la messe ainsi qu’un événement sportif, une course en l’honneur du roi polonais Sobieski.

Il est très agréable de constater que le souvenir de la bataille de Kahlenberg est encore si vif en Pologne que chaque année de nombreux polonais, notamment des jeunes gens, viennent à Vienne pour participer aux commémorations. Par contre l’administration rouge-vert de la ville de Vienne n’avait même pas envoyé un représentant officiel pour les cérémonies.

Xavier Merlin