Tag Archives: Vénézuela

Crédit photo : Moïse Marcoux-Chabot via Flickr (CC) = Terminal maritime et raffinerie de Lévis

La chute du prix du pétrole fera-t-elle éclater une énième bulle ?

07/01/2016 – ÉCONOMIE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

À 35 $ le baril, le prix du pétrole a été divisé par 3 en deux ans. Cette baisse pose de graves problèmes aux pays producteurs d’hydrocarbures.

Les pays producteurs de pétrole ont assis leur sécurité extérieure et leur paix intérieure sur les exportations de pétrole…
À l’exception de la Russie et de quelques petites monarchies du golfe persique, les économies de ces pays sont très peu diversifiées. D’après les Échos, l’équilibre budgétaire public correspond à un prix de 80 $ le baril en Arabie saoudite, 110 en Russie et en Algérie et 150 $ au Venezuela.

À moins de 35 $ le baril, les États pétroliers sont dans une situation critique
Peu endettée et disposant encore d’importantes réserves, l’Arabie saoudite disposerait encore de quatre à cinq années de déficit devant elle. C’est peu, mais l’Algérie est déjà au pied du mur. D’après Bernard Lugan, ses réserves en dollars n’offrent que 18 mois d’autonomie budgétaire. Faute de pouvoir acheter la paix sociale, le pays pourrait connaître une profonde déstabilisation dans une région déjà explosive.

Quant au Venezuela, il a atteint le bout du système. Déjà en proie à l’insécurité, à une inflation galopante et à des pénuries, il est acquis qu’il fera défaut sur sa dette publique, en 2016.

La baisse du prix du pétrole pourrait également faire des dégâts aux États-Unis
Depuis 2008, les banques ont massivement financé le développement de l’industrie du gaz et du pétrole de schiste. Avec un point mort compris entre 50 et 65 $ le baril, les sociétés sont en perte. Les créances douteuses dans le secteur ont quintuplé, en 2015 et représentent 34 milliards de dollars. Les banques se rassurent en rappelant n’avoir conservé dans leurs livres qu’une partie de leurs engagements.

Cela n’est pas sans rappeler la crise des « subprimes »
En effet, la dissémination de ces crédits douteux dans l’économie avait alors entraîné un mouvement de défiance générale. Les financements interbancaires s’étaient taris, entraînant une crise de liquidité fatale à la banque Lehman Brothers en 2008. C’est l’économie mondiale qui avait alors été menacée.

Crédit photo : Moïse Marcoux-Chabot via Flickr (CC) = Terminal maritime et raffinerie de Lévis

Le régime gauchiste de Nicolás Maduro fortement contesté au Venezuela

Le régime gauchiste de Nicolás Maduro fortement contesté au Venezuela

05/09/2014 – CARACAS (via le Bulletin de réinformation)
Héritier politique de Hugo Chavez, mort en mars 2013, Nicolás Maduro (photo) peine à conserver l’emprise de son prédécesseur sur le Venezuela. Une combinaison d’annonces hésitantes et d’initiatives polémiques a fait chuter ces derniers mois sa popularité, dans un contexte de grave crise économique.

Selon une enquête de Datanalisis, 80 % de la population considère désormais que la situation du pays est mauvaise. Même si la Banque centrale ne publie plus de statistiques officielles ces derniers mois, il est facile de constater à quel point la qualité de vie s’est détériorée. Dans les supermarchés, il est fréquent de trouver des rayons vides, de faire la queue pendant des heures ou de passer des mois sans pouvoir se fournir en café, sucre ou papier hygiénique. En mai, l’inflation frôlait les 61 % en un an, et selon le Produit intérieur brut (PIB) devrait chuter de 4 à 5 % cette année.

Crédit photo : Agência Brasil via Wikipédia (cc).

De nombreuses manifestations secouent le Venezuela

De nombreuses manifestations secouent le Venezuela

25/02/2014 – CARACAS (NOvopress via le Bulletin de réinformation)
Au Venezuela, l’opposition au président Nicolas Maduros (photo), successeur d’Hugo Chavez, appelait à manifester samedi dernier dans les rues de Caracas. Henrique Capriles, ancien candidat présidentiel et figure de l’opposition, appelait également à manifester ce jour‑là contre les groupes paramilitaires et la violence.

Le mouvement, initié à la suite d’un fait divers, s’est ensuite fait l’écho de nombreuses revendications, notamment au sujet de l’insécurité et de la situation économique du pays. L’opposition dénonce l’emploi de méthodes répressives à l’encontre des manifestants. On compte actuellement au moins neuf morts et 150 blessés. Une centaine d’arrestations ont également eu lieu.

Crédit photo : Fabio Rodrigues Pozzebom/ABr via Wikipédia (cc).

[Tribune libre] Le Venezuela et le Nicaragua accordent l'asile à Snowden, par Franck Vinrech

[Tribune libre] Le Venezuela et le Nicaragua accordent l’asile à Snowden, par Franck Vinrech

Ci-dessus : manifestation en faveur d’Edward Snowden à Berlin.

Pour la France de 2013, quand un homme fait une croix sur son petit confort personnel et tout ce qui a fait sa vie afin d’alerter la population mondiale de son flicage permanent par la NSA (l’agence nationale de sécurité américaine), on le remercie en lui refusant le droit d’asile… Pas facile de nos jours d’être un lanceur d’alerte comme Edward Snowden, l’ancien administrateur système pour la CIA à qui l’on doit d’avoir sonner le tocsin médiatique.

Dans le Guardian du 6 juin 2013, Snowden explique que le système informatique PRISM cible les communications de tout le monde, « les ingère toutes par défaut…les collecte, les filtre puis les analyse…les stocke. » Il parle d’« architecture d’oppression » et ajoute que ce système permet de faire « considérer comme suspect un innocent et en faire un parfait malfaiteur »

Lire la suite

Mort d'Hugo Chavez, quelques réalités derrière la légende

Mort d’Hugo Chavez, quelques réalités derrière la légende

07/03/2013 – 16h00
CARACAS (NOVOPress) – Hugo Chavez vient de mourir. Les chefs d’Etat ainsi que les politiques semblent unanimes pour rendre hommage au « grand homme » et au « grand révolutionnaire ». Les hommages rendus traversent les clivages de l’extrême gauche (Jean-Luc Mélenchon : « Ce qu’il est ne meurt jamais ») à la droite nationale (Florian Philippot : « Chavez, c’était d’abord une volonté, un courage, à l’intérieur comme à l’extérieur de son pays »).

Mais derrière la légende et l’hagiographie, nous avons voulu en savoir un peu plus sur la réalité de la situation politique et économique du Vénézuela en posant quelques questions à Michaël Rabier, journaliste, correspondant en Colombie et au Venezuela. Chercheur à l’Institut Hannah-Arendt de l’université de Paris-Est Marne-La-Vallée. Avec Stephen Launay, il est l’auteur de « La révolution sans la révolution, Hugo Chávez et le socialisme du XXIème siècle », à paraître aux éditions Vendémiaire.

Lire la suite

"HUGO CHAVEZ ?" - Ce soir sur Méridien Zéro

« Hugo Chavez ? » – Ce soir sur Méridien Zéro

Ce dimanche 18 novembre de 23h à 0h30, la webradio Méridien Zéro reçoit Michel Thibault et Olivier François pour aborder avec eux le parcours, la personnalité et l’action politique d’Hugo Chavez, président du Venezuela.

Animateur : Wilsdorf et Jean-Louis Roumégace. Igor à la technique.

À écouter sur les sites :
http://meridienzero.hautetfort.com/
– ou http://www.radiobandieranera.org/
– ou http://europaradio.hautetfort.com/

daje - hugo

Large réélection d’Hugo Chavez au Vénézuela

08/10/12 – 14h00
CARACAS (NOVOpress)
Hugo Chavez, cauchemar des Etats-Unis et des multinationales pétrolières – au pouvoir depuis 1999 –, a été largement réélu par le peuple vénézuélien à la présidence de la République.

Le leader socialo-populiste a en effet remporté 54,42 % des suffrages et entame ainsi son quatrième mandat. Hugo Chavez récolte plus de 7,44 millions de voix ; contre 6,15 millions à Henrique Capriles, l’ancien gouverneur du riche Etat de Miranda (nord) et favori de la bourgeoisie libérale. La participation a atteint les 80 %, un record dans l’histoire électorale du pays.

L’annonce de la réélection de M. Chavez a été saluée par des tirs de feux d’artifice et des manifestations de joie dans la capitale Caracas.

Crédit photo : Que communismo! via Flickr(cc)

Tournée latino-américaine du président iranien

Tournée latino-américaine du président iranien

06/01/2012 – 08h00
CARACAS (NOVOpress) – Le président iranien, Mahmoud Ahmadinejad, entamera à partir du 8 janvier une tournée dans plusieurs pays d’Amérique latine. Un périple qui débutera par la visite du Venezuela, selon la chaîne télévisée vénézuélienne  Globovision.

Au programme, un entretien à Caracas avec son homologue vénézuélien Hugo Chavez. Les deux pourfendeurs du nouvel ordre mondial discuteront du renforcement des relations bilatérales. Lors de la dernière visite de M.Ahmadinejad au Venezuela, datant de novembre 2009, les deux pays avaient signé 12 accords de coopération. Des accords qui concernaient le commerce, l’énergie, l’industrie et l’agriculture. Après avoir visité le Venezuela, le président iranien  se rendra ensuite au Nicaragua, à Cuba et en Equateur.

Pétrole : Chavez (Vénézuéla) et Ahmadinejad (Iran) adoptent des positions communes

Pétrole : Chavez (Vénézuéla) et Ahmadinejad (Iran) adoptent des positions communes

17/08/11 – 10h55
CARACAS (NOVOpress)
– Les deux cauchemars de l’oligarchie américaine et des multinationales pétrolières occidentales, le vénézuélien Hugo Chavez et l’iranien Mahmoud Ahmadinejad sont tombés d’accord pour adopter des positions communes au sein de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP).

C’est le chef de la diplomatie vénézuélienne, Nicolas Maduro, qui a annoncé cet accord entre les deux dirigeants charismatiques.

“Les deux leaders ont décidé d’ordonner aux ministres concernés de maintenir un contact permanent”, a également indiqué à la presse M.Maduro.

Caracas et Téhéran auront donc désormais des positions similaires dans le cadre de l’OPEP, notamment en luttant pour l’augmentation des prix du pétrole. Ces derniers ont récemment baissé suite au ralentissement de la croissance économique allemande et suite à la crise économique européenne.

Le président Chavez de retour au Vénézuela

Le président Chavez de retour au Vénézuela

24/07/11 – 14h00
CARACAS (NOVOpress)
– Les Etats-Unis et les multinationales pétrolières ne sont pas encore débarrassés de leur cauchemar sud-américain.

En effet, le président vénézuélien Hugo Chavez est rentré hier à Caracas, après avoir suivi une chimiothérapie à Cuba, où il s’était rendu moins d’un un mois après avoir été opéré d’une tumeur cancéreuse.

Le président a été accueilli à l’aéroport de Caracas par des ministres et de hauts-responsables militaires, et s’est déclaré confiant dans un rétablissement rapide de sa santé et serein quant à l’avenir.

Il a également précisé que d’autres “volets” de chimiothérapie étaient prévus.

Hugo Chavez, âgé de 56 ans, a été opéré le 20 juin à Cuba d’une tumeur cancéreuse dans la zone pelvienne.

“Et aujourd’hui nous sommes en train de préparer le second cycle (de chimiothérapie). Il y en aura plusieurs pour gagner cette bataille visant à éliminer tout risque de présence de cellules malignes”, avait ajouté le président vénézuélien. “Cette bataille pour la vie continue… Mon courage est insurpassable”, a répété avec force le chef de l’Etat.