Tag Archives: Valérie Trierweiller

Pour qui roule Valérie Trierweiller ? Hypothèses sur un complot - Par Guillaume Faye

Pour qui roule Valérie Trierweiller ? Hypothèses sur un complot – Par Guillaume Faye

On a tout dit sur l’affaire du livre de révélations privées, de vengeance et de ragots de Mme Valérie Trierweiler, Merci pour ce moment (Ed. Les Arènes), sauf l’essentiel. Ce pamphlet qui étale des frustrations personnelles, qui va rapporter un beau pactole à son auteur (on ne peut le lui reprocher) car c’est déjà un best-seller, n’est pas seulement motivé par le ressentiment d’une femme brillante, possédée par une haute idée d’elle-même, congédiée comme une domestique, qui veut régler ses comptes et faire parler d’elle. C’est une opération politique télécommandée et soigneusement préparée. Ce n’est évidemment pas l’intrigante Valérie Massonneau, ancienne épouse Trierweiler, qui a monté toute seule cette opération, conçue dans le plus grand secret.

Le coup de poignard

Comme une action de commando ou un bombardement de précision parfaitement réussis, le pamphlet est ravageur. Déjà catastrophique, l’image de François Hollande est carbonisée par l’ensemble des révélations (vraies, fausses ou exagérées, peu importe) sur son caractère : cynisme, mépris du peuple (les ”sans dents”), pusillanimité, indifférence, goujaterie, mesquinerie, propensions aux mensonges, etc. Les propos de V.T. sont d’autant plus acerbes et vipérins que la victime ne peut pas attaquer en diffamation. L’auteur a tiré sur une ambulance. Elle couvre de ridicule et d’opprobre le petit président indécis et incompétent en lui arrachant sa seule qualité reconnue : celle d’un type ”sympa. ”

Passons sur la dévalorisation de la fonction présidentielle et une dégradation supplémentaire de l’image de la France. Le but du pamphlet était d’accentuer la descente aux enfers de François Hollande, d’enfoncer la tête dans l’eau de celui qui commence à se noyer sous la pluie. Ségolène Royal – bête noire de la rancunière VT – qui a pris la défense de Hollande dans cette affaire et qui est la mère de ses enfants, cherche évidemment à se positionner comme un personnage sage et magnanime. Elle joue bien. Ce pamphlet, que certains jugent abject, est une aubaine pour elle. Elle n’a pas abandonné son obsession dévorante : l’Élysée en 2017. Elle a plus de chances d’y parvenir que son ex, le petit bonhomme, d’être réélu. Dans le fond de son esprit calculateur, elle ne peut que se féliciter du coup de poignard dans le dos que son ancienne rivale a porté au pathétique François Hollande.

Ce dernier s’est d’ailleurs enfoncé lui même encore davantage dans les sables mouvants du ridicule lors de sa conférence de presse affligeante au sommet de l’Otan du Pays de Galles, en bégayant, pleurnichard, qu’il mettait toute sa vie au service du peuple et des ”pauvres”.

Lire la suite

Vu sur Facebook

Valérie Trierweiller coûte 20.000 euros par mois aux Français rien que pour ses collaborateurs à l’Elysée

Publié le