Tag Archives: Urvoas

Abdeslam Molenbeek

Le terrifiant accueil de Salah Abdeslam à Fleury-Mérogis

29/04/2016 – PARIS (NOVOpress) : A son arrivée au centre pénitentiaire de Fleury-Mérogis, mercredi soir, Salah Abdeslam a été acclamé comme un héros par une partie des détenus et hué, par d’autres, comme un traître à la cause islamiste !

« De très nombreux détenus, relate Marianne, se sont mis aux fenêtres pour manifester leurs sentiments bruyamment, comme ils le font en cas d’évasion. Selon plusieurs sources, les cris de joie et les applaudissements ont fait jeu égal avec les insultes et les cris de réprobation. […] Les surveillants ont été plus surpris par le flot d’insultes, d’autant – et c’est une information de Marianne – qu’elles provenaient parfois de cellules renfermant des détenus connus pour leur engagement salafiste. »

Les uns acclamaient le terroriste islamiste, co-responsable du plus grand carnage que la France ait connu, les autres le vouaient à l’enfer d’Allah pour n’avoir pas eu le courage… de faire pire. Et sur la bande sonore du reportage diffusé par BFM TV, vers la 30e seconde, on entend des Allah Akbar…

D’une capacité de près de 3000 places, Fleury-Mérogis est le plus grand centre pénitentiaire d’Europe, mais pas le plus européen : en 2013, 121 nationalités y étaient représentées…


Regardez Salah Abdeslam hué par des détenus à… par morandini

Mayotte : les désarrois du député PS Urvoas

Mayotte : les désarrois du député PS Urvoas

Mayotte, novembre 2011 : gendarmes mobiles tentant d’expulser un manifestant

01/07/2013 – 14h00
QUIMPER (NOVOpress Breizh) –
« Je reviens d’une île où rien n’est simple… ». De retour de Mayotte où il a passé une semaine à l’invitation de la gendarmerie locale « pour découvrir les multiples difficultés rencontrées dans la lutte contre l’immigration clandestine », Jean-Jacques Urvoas, député du Finistère (PS) et président de la commission des lois de l’Assemblée nationale,  ne cache pas, sur son blog, les interrogations que soulèvent chez lui  ce « département français » de l’océan Indien situé dans l’archipel des Comores, dont la population est à 95% musulmane.

Lire la suite

Sécurité/immigration : les statistiques que le député du Finistère Urvoas (PS) ne veut pas connaître

Sécurité/immigration : les statistiques que le député du Finistère Urvoas (PS) ne veut pas connaître

10/11/2011 – 12h30
QUIMPER (NOVObreizh) –
Sous la signature de Jean-Jacques Urvoas, député PS du Finistère et de « Marie Nadel » (pseudonyme d’un haut fonctionnaire de la police préférant garder l’anonymat), la fondation Terra Nova a présenté le 2 novembre dernier ses « 38 propositions pour changer la politique de sécurité ». Des propositions qui occultent délibérément la question de l’immigration.

« La sécurité s’installe comme une valeur de gauche », a affirmé Olivier Ferrand, le président de ce  think tank (in french « réservoir de pensée »)  proche du PS, lors d’une conférence de presse. Selon lui en effet « La gauche est légitime pour faire des propositions, la sécurité est l’affaire de la gauche ». 

Le projet – qui a bénéficié de l’apport du commissaire Lagarde, mis en examen dans l’affaire du Carlton de Lille –  prône une nouvelle organisation des forces de l’ordre, la limitation des polices municipales – selon Urvoas celles-ci doivent être « recentrées sur la tranquillité publique » en particulier en instituant des « médiateurs de rue » -, et la suppression de peines de prison pour les mineurs, « sauf en cas d’atteinte grave aux personnes ». « L’incarcération des mineurs est une hypocrisie », affirme en effet le secrétaire national à la sécurité du PS, pour qui leur « enfermement relève de la passivité » (sic).

Le rapport présenté par Terra Nova a par contre délibérément écarté la question de l’immigration. « Marie Nadel »  a dénoncé « l’amalgame » fait selon elle par la droite entre délinquance et immigration. Les statistiques ethniques étant interdites en France, Jean-Jacques Urvoas peut ainsi affirmer tranquillement : « Je ne connais pas de statistiques qui permettent de dire ça ».

Une position conforme à l’idéologie mondialiste* véhiculée par Terra Nova, qui conseille au PS l’abandon de la classe ouvrière pour se tourner vers les populations immigrées. Populations qu’il convient de ne surtout pas « stigmatiser » en évoquant la question qui fâche du rapport immigration /délinquance. Mais la réalité en matière de délinquance – quelle qu’elle soit d’ailleurs –  n’est, semble-t-il, pas la préoccupation première de M. Urvoas.

* Terra Nova est financée par de nombreuses multinationales, telles Areva, Cap Gémini, Microsof ,Euro RSCG, Publicis, Total,la SNCF, EDF, EADS etc.

[box class= »info »]Crédit photo : Sicilia Today sous licence Creative Common.[/box]

Gendarmerie sous pression : face à l’explosion de la délinquance, comment présenter un bon bilan ?

Gendarmerie sous pression : face à l’explosion de la délinquance, comment présenter un bon bilan ?

04/10/2011 – 13h15
QUIMPER (NOVOpress Breizh) –
« Viser un bilan favorable de l’évolution de la délinquance en 2011 ». Alors que l’insécurité explose, le directeur de la gendarmerie nationale vient de donner à ses services des consignes pour que les résultats s’améliorent à tout prix en fin d’année – présidentielle oblige. Deux notes confidentielles révélées sur son blog par Jean-Jacques Urvoas, député du Finistère et « monsieur sécurité » du PS, qui traduisent le malaise d’un corps qui manque dramatiquement – comme la police – de moyens d’action.

Selon le général Jacques Mignaux, « dans le domaine des atteintes aux biens le bilan positif de l’action est intégralement compromis par la hausse préoccupante des cambriolages de résidences principales. » Il est vrai que les chiffres sont vraiment mauvais. Pour la période de janvier à août 2011 on a enregistré, en 9 mois la bagatelle de 15.868 atteintes aux biens pour le seul département de l’Hérault, 15.228 en Isère, 14.285 en Gironde, 13.351 en Haute-Garonne et 12.048 en Loire-Atlantique. Pour la Bretagne, réputée peu touchée par l’insécurité, ce sont 39.424 atteintes aux biens qui ont été enregistrées durant les trois premiers trimestres de cette année.

Les cambriolages de locaux d’habitations principales ont augmenté à Douai (Nord) de 162,2%, à Saintes (Charente-Maritime) de 87%, à Nîmes (Gard) de 75,2%, à Toulouse de 55,7%, à Nancy (Meurthe-et Moselle) de 83,7%. La liste est longue. Dans la paisible cité de Vitré (Ille-et-Vilaine) les cambriolages sont passés de 80 à 182 en l’espace d’un an.

Jean-Jacques Urvoas/Photo  : Assemblée nationale

Jean-Jacques Urvoas/Photo : Assemblée nationale

Comme le reconnaît le patron de la gendarmerie dans sa note du 23 septembre, destinée aux responsables régionaux, « ces derniers mois les succès précédemment enregistrés contre la délinquance marquent le pas (!) » et le nombre des atteintes aux biens «continue de croître en raison de la recrudescence des cambriolages». Afin d’ «inverser (cette) tendance dans les meilleurs délais», le général Mignaux demande une « très forte mobilisation » de tous les effectifs de la gendarmerie en leur fixant des objectifs.

Dans sa note en date du 15 septembre, il précise ainsi : « Vous ferez en sorte que l’intérêt des enquêteurs se focalise sur les trafics, usage et revente des stupéfiants, ainsi que sur les infractions à la loi sur l’immigration ». Les deux questions seraient-elles liées ? Il rappelle également que 80.000 personnes condamnées définitivement à des peines de prison supérieures à un an se promènent en liberté dans notre pays et qu’il serait peut-être bon de s’en préoccuper.

Mais rien de tel que de ne pas enregistrer des plaintes pour améliorer les statistiques. Le général Mignaux rappelle à ses troupes les dispositions de la circulaire de la Chancellerie du 2 août 2011 selon laquelle les parquets doivent « informer de leurs droits les nombreuses personnes qui déposent plainte sans avoir préalablement effectué de démarches auprès de leur banque pour bénéficier du remboursement prévu par la loi ou qui sont dans la pratique fortement incitées à le faire par leur banque alors que ce remboursement est indépendant du dépôt de la plainte ».Une incitation à refuser d’enregistrer les plaintes que voudraient déposer les personnes victimes d’une escroquerie commise par l’utilisation frauduleuse de leur carte bancaire à distance, essentiellement sur internet. En matière de statistiques pénales, tous les moyens sont décidément bons pour tenter de les améliorer.

Reste la réalité des faits, et ceux-ci sont têtus. Reste l’absence de moyens, que le pouvoir actuel est bien incapable de fournir. Reste enfin l’éventualité d’un gouvernement auquel monsieur Urvoas participerait. Mais, sauf imprévu, difficile d’imaginer que ce parfait représentant du système puisse fondamentalement changer la situation.

[box]Photo : bureaux de la gendarmerie nationale à Rouen. Zigazou76/Flickr sous licence creative common.[/box]