Tag Archives: UMP

Nicolas Sarkozy s’affiche ostensiblement au théâtre où est jouée la pièce de BHL

13/09/2014 – PARIS (via BFMTV)
Plus qu’une virée au théâtre, un signe politique fort. En effet, Nicolas Sarkozy n’a pas choisi par hasard le théâtre de l’Atelier où est jouée la pièce de Bernard-Henri Lévy pour s’afficher ostensiblement dans l’assistance, en présence de sa femme Carla Bruni. Les caméras de télévision ont pu nous montrer un BHL accueillant le couple Sarkozy à la descente du véhicule. Mais surtout, à la sortie du théâtre, on peut voir les liens amicaux très forts entre Sarkozy et BHL. Logique pour ceux qui il y a trois ans ont plongé par exemple la Libye dans un chaos tel que ça participe du flot quotidien de clandestins débarquant en Europe…

Cette sortie de Sarkozy pour assister à la pièce de BHL indique surtout que l’éventuel futur candidat à l’élection présidentielle s’éloigne de la ligne Buisson qu’il avait pourtant fait sienne en 2007 et 2012 et affiche sa véritable nature, celle d’un centriste qui veut l’ouverture à gauche.

Publié le
Le maire de Wissous bientôt exclu de l’UMP pour des propos anti-islam ?

Le maire de Wissous bientôt exclu de l’UMP pour des propos anti-islam ?

13/09/2014 – WISSOUS (NOVOPress)
En juillet 2014, Richard Trinquier, maire UMP de Wissous dans l’Essonne, interdisait la présence de femmes voilées à Wissous-Plage. Immédiatement, les associations qui défendent l’islamisation en France - tel le CCIF - aidées par des associations locales (Abdelkrim Benkouhi, président de l’association Al-Medina),  obtiennent à deux reprises la suspension des arrêtés du maire. Le même CCIF avait pris soin de faire des copies d’écran de la page Facebook du maire, relevant ainsi des commentaires d’administrés mais aussi d’élus qui soutenaient la décision du maire avec des propos parfois« bruts ».

C’était sans compter sans la ténacité bien-pensante de la journaliste du Parisien, Florence Méréo, qui a publié 2 articles pour jeter en pâture Richard Trinquier, le maire de Wissous  (ici et ).

Richard Trinquier s’est insurgé immédiatement des accusations portées contre lui en revenant sur des phénomènes inquiétants d’islamisation relevés à Wissous : « Ils cherchent à nous imposer une religion. Ils veulent une école coranique à Wissous, des tribunaux islamiques. Pourquoi 60 des 100 logements HLM ont-ils été attribués à des familles maghrébines ? »

Georges Tron, président de la fédération UMP de l’Essonne, a mis en garde le maire de wissous : « Si Richard Trinquier ne se désolidarise pas et ne désavoue pas ces élus, s’il assume leurs propos ou réitère ceux qu’il aurait lui-même tenus, une exclusion sera demandée », à propos des commentaires postés sur la page Facebook de l’élu. Ce à quoi Richard Trinquier a rétorqué : « Je ne suis pas responsable des propos des autres, et je défends quiconque de me traiter de raciste comme cela a été fait. J’ai moi-même été assez victime de racisme pour savoir ce que c’est ».

Fin de l’épisode ? Non, le secrétaire départemental de l’UMP, Jacques Lebigre, qui a déjà traité Jean-Marie Le Pen de nazi,  s’en mêle en jetant lui aussi en pâture l’élu de Wissous sur sa page Facebook en précisant qu’il serait convoqué pour s’expliquer…

Lire la suite

Nicolas Sarkozy méprise ouvertement la Manif pour tous en parlant de "fascisme en loden"

Nicolas Sarkozy méprise ouvertement la Manif pour tous en parlant de “fascisme en loden”

11/09/2014 – PARIS (NOVOpress)
Tout ça pour ça ? Tous ces élans de modération, de refus de radicalité, toutes ces oeillades à l’UMP, toute cette façon de mettre en scène Sens Commun lors des Manifs pour tous de l’an dernier pour se faire mépriser à ce point ?

Alors que les Manif pour tous ont, sans que personne ne puisse le prévoir, montré que les droites étaient capables de mobiliser les foules pour défendre la famille et lutter contre les involutions anthropologiques voulues par les socialistes, le “champion” de cette droite de valeurs vient de leur envoyer un camouflet et non des moindres. En effet, selon Le Nouvel Obs, Nicolas Sarkozy qualifie la Manif pour tous de “fascisme en loden” (sic !), des termes que l’on attend plutôt dans la bouche d’un militant socialiste (propos que son entourage dément)…

De plus, pour Nicolas Sarkoy, il n’est pas possible de revenir sur la loi Taubira, ajoutant qu’il s’en “fout” du mariage dit pour tous. Pas sûr que les centaines de milliers de Français qui ont défilé l’an dernier contre cette loi apprécient ces propos, y compris lors de la prochaine grand manifestation du 5 octobre prochain…

Crédit photo : domaine public


Lire la suite

Pour Alain Juppé, le concept d’assimilation est « dépassé »

Pour Alain Juppé, le concept d’assimilation est « dépassé »

11/09/2014 – BORDEAUX (via Infos Bordeaux)
Le maire de Bordeaux risque de se faire des nouveaux ennemis dans son propre camp. Dans un ouvrage qui sort aujourd’hui, Les 12 travaux de l’opposition, douze anciens ministres ou Premiers ministres UMP ont planché chacun sur une thématique. Alain Juppé a choisi l’identité heureuse, une réponse à l’Identité malheureuse d’Alain Finkelkraut.

Il invite notamment ses amis de l’UMP à faire leur deuil du concept d’« assimilation » qui consiste à vouloir « effacer les origines, nier toute différence ». Selon Alain Juppé, candidat aux primaires de l’UMP pour l’élection présidentielle de 2017, il faut « comprendre et accepter » la fidélité des immigrés à leurs origines, « source d’une diversité qui enrichit notre patrimoine ».

La position du maire de Bordeaux n’est pas une nouvelle. En octobre 1999, ce dernier déclarait déjà au journal Le Monde : « Il faut accueillir de nouveaux immigrés ». Selon une enquête Ipsos datée du mois de janvier, 83% des sympathisants de l’UMP trouvent qu’il y a « trop d’étrangers en France ».

Crédit photo : ministère tunisien des Affaires étrangères via Flickr (cc).

Le retour de Sarkozy : un suspense de série B (Présent 8185)

Le retour de Sarkozy : un suspense de série B (Présent 8185)

10/09/2014 – PARIS (NOVOpress)
Bien sûr que Sarkozy va revenir. Et qu’il en a toujours rêvé. Penser qu’un animal politique comme lui peut avoir d’autres instincts que de prendre sa vengeance, mettre fin à l’abstinence médiatique qui le ronge et patauger à nouveau dans ce marigot qu’il adore, c’est mal connaître ces bestiaux-là.

Sarkozy n’arrêtera jamais la politique. Malgré tout le chagrin de Carlita.

Une du numéro 8185 de "Présent"

Une du numéro 8185 de “Présent”

A quoi imaginez-vous qu’il pense chaque jour en se rasant, en donnant des conférences à plusieurs centaines de milliers d’euros et en gardant Giulia au bord du bac à sable ?

Trouver des raisons à son « devoir de retour » après l’échec de 2012 est une tâche assez facile : l’état de la France socialiste ruinée économiquement et moralement, la débacle de l’UMP incapable d’incarner l’opposition et l’alternance. Et évidemment last not least, l’impressionnante progression de Marine Le Pen que rien ne semble pouvoir arrêter dans son chemin vers la présidentielle. Rien, sauf peut-être lui. Il a le talent et la duplicité pour. Bien que les Français l’aient déjà vu à l’œuvre. Mais justement dans le souvenir des Français qui comme chacun sait ont la mémoire courte, Sarko c’était l’avant-Hollande. Avant Taubira et Belkacem. Avant le pire. Certains peuvent revoir sa petite silhouette nerveuse comme floutée dans le halo d’une époque bénie. Ou presque.

Un boulet nommé UMP

Son plus gros boulet c’est l’UMP. Ça a déjà commencé avec le soutien de Jean-François Copé. Trop d’honneur… Alors que chacun s’était rejeté la responsabilité du tripatouillage comptable de Bygmalion. Ça commence bien.

Lire la suite

Marine présidente… [Présent 8183]

Marine présidente… [Présent 8183]

08/09/2014 – PARIS (NOVOpress) -Marine présidente ! Ce n’est plus seulement le souhait de ses électeurs mais une possibilité envisagée par un sondage IFOP paru dans Le Figaro de samedi et qui tétanise les partis de l’UPMS et les éditocrates de l’establishment (1). Pour la première fois, un sondage place Marine Le Pen en tête du second tour. Une confrontation avec François Hollande donnerait 43 % pour la présidente du Front national, 38 % seulement pour l’actuel chef de l’Etat.

Marine présidente… [Présent 8183]Et une Marine Le Pen qui, au premier tour « et quel que soit son adversaire », arrive largement en tête. Recueillant 32 % des intentions de vote, elle devance François Fillon de quinze points et Alain Juppé de six : 32 % – 17 % dans le premier cas de figure, 30 % – 24 % dans le second. Le score se resserre un peu avec Nicolas Sarkozy : 28 % – 25 %. Marine Le Pen se présente désormais en recours, au cas où le président de la République se résoudrait à dissoudre l’Assemblée, comme la présidente du Front national le demande. « Pour l’UMP et le PS, le temps de la facilité est terminé. Maintenant, il va falloir combattre idée contre idée, projet contre projet. » Sur l’immigration, sur l’insécurité, sur l’islamisation de certains quartiers, sur l’UE et l’euro, sur la préférence nationale… Des terrains où le Front national dispose d’un avantage certain sur ses adversaires. De Rome, où il festoyait dimanche avec la gauche italienne, Manuel Valls lance un cri d’alerte à la gauche : « L’extrême droite est aux portes du pouvoir. » Et l’UMPS au bord du gouffre ? Au nom du danger FN, le Premier ministre exhorte les élus de gauche à l’unité. Les « frondeurs » crient au « chantage ».

Lire la suite

Malgré le rejet de la gauche, la droite parlementaire reste dans l’impasse - par Michel Geoffroy

Malgré le rejet de la gauche, la droite parlementaire reste dans l’impasse – par Michel Geoffroy

05/09/2014 – PARIS (via Polémia)
La gauche dégringole dans l’opinion avec la pitoyable présidence Hollande. Néanmoins avec le gouvernement Valls 2 elle prend rang pour l’avenir autour d’une stratégie lisible et cohérente : néo-capitalisme et réformes sociétales. On ne peut pas en dire autant de la droite parlementaire.


Une stratégie cohérente

Les médias de propagande ont mis en scène les états d’âme des militants du PS. Cependant cela ne peut masquer le fait que la stratégie Valls 2 est cohérente à la fois idéologiquement et politiquement.

Cohérente idéologiquement, parce que le néocapitalisme repose sur l’individuation des mœurs et la déconstruction de toutes les normes culturelles et sociales qui pourraient faire obstacle au libre-marché censé rendre la mondialisation heureuse.

Les grandes entreprises mondiales et leurs fondations préconisent d’ailleurs les réformes « sociétales » (qu’il s’agisse des discriminations positives, du féminisme ou de la promotion de l’homosexualité) comme on se souvient que l’ancienne présidente du Medef se déclarait favorable au métissage des cultures. La gauche bobo-libertaire est donc parfaitement en phase avec le néocapitalisme.

Les réformes sociétales servent aussi à faire croire que la gauche se préoccupe toujours du « progrès social » et du « changement », alors qu’en réalité elle sert le néocapitalisme.

La gauche peut désormais se passer du peuple

La stratégie Valls 2 est cohérente politiquement aussi, parce que la gauche a rompu avec le peuple et les classes moyennes autochtones – qui votent désormais majoritairement populiste – puisqu’elle a abandonné l’ambition socialiste de sortir du capitalisme et de faire fonctionner l’ascenseur social.

La gauche se concentre désormais sur une stratégie de niches électorales (immigrés, «minorités» diverses, bobos) et cherche à séduire les puissances d’argent car celles-ci maîtrisent les médias et donc le système politique en post-démocratie. Et comme l’a montré l’élection présidentielle de 2012, on peut très bien en post-démocratie être élu tout en étant minoritaire dans l’opinion.

Lire la suite

Devoir de mémoire : quand Alain Juppé soutenait une intervention militaire en Syrie

23/08/2014 – PARIS (via RTL)
On ne peut que frémir, au vu de la situation des Chrétiens d’Orient ou des Yazidis et de la réalité de l’Etat islamique, à l’écoute des propos d’Alain Juppé – candidat à la primaire UMP pour l’élection présidentielle de 2017- il ya presqu’un an. Interrogé le 5 septembre 2013 par Jean-Michel Apapthie, l’ancien ministre des Affaires étrangères de Nicolas Sarkozy s’est glissé dans la peau d’un va-t-en-guerre en Syrie ressortant de nombreux bobards bellicistes. Mais surtout Alain Juppé s’est servi des bombardements contre la Serbie en 1999, avec les conséquences que l’on connaît, pour justifier une action militaire contre la Syrie.

Publié le
Elections présidentielles : Alain Juppé sera candidat aux primaires de l’UMP

Election présidentielle : Alain Juppé sera candidat aux primaires de l’UMP

20/08/2014 – BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux)
« J’ai décidé d’être candidat, le moment venu, aux primaires de l’avenir » a annoncé Alain Juppé sur son blog, officialisant ainsi sa candidature à la primaire de l’UMP en vue de l’élection présidentielle de 2017. « Il reste moins de deux ans pour les organiser (car le bon sens voudrait qu’elles aient lieu au printemps 2016). C’est un bon délai », a affirmé le maire de Bordeaux.

François Bayrou, invité ce matin d’Europe 1, s’est réjoui de cette annonce. « J’ai de l’estime pour Alain Juppé, qui est un homme solide, courageux, respectable, qui peut faire du bien au pays », a déclaré le président du Modem, qui avait voté François Hollande au second tour des élections présidentielles de 2012.

Ces primaires de l’UMP sont un bon moyen pour les dirigeants du parti d’opposition d’éviter une trop forte droitisation de leur parti. En effet, une primaire ouverte aux seuls adhérents impliquerait un positionnement politique bien différent d’une élection également ouverte aux électeurs centristes et socialistes.

Ces élections verront donc s’affronter plusieurs ténors de l’UMP. Parmi les candidats officiellement déclarés, on retrouve l’ancien premier ministre François Fillon et l’ancien ministre du Travail, Xavier Bertrand. La décision de Nicolas Sarközy n’est toujours pas connue, mais il est fort probable qu’il soit également candidat à cette échéance.

Crédit photo : UMP Photos, via Flickr, (cc).

[Lu sur Internet] La cause des chrétiens d’Orient mérite l’union des Français ! - par Charlotte d'Ornellas

[Lu sur Internet] La cause des chrétiens d’Orient mérite l’union des Français ! – par Charlotte d’Ornellas

29/07/2014 – PARIS (via Boulevard Voltaire)
Pendant qu’en Irak les chrétiens sont chassés de leur terre et menacés de disparition par les djihadistes de l’État islamique, en France on fait la fine bouche…

Le collectif de « gens bien » qui a organisé la manifestation de dimanche sur le parvis de Notre-Dame s’était publiquement dissocié du rassemblement prévu samedi après-midi au Trocadéro (photo ci-dessus), craignant qu’il soit l’initiative de mouvements « proches de l’extrême droite ».

Le motif ? « Il ne faut demander rien d’autre que la paix en Irak. Des messages de haine et de violence auraient des répercussions graves sur place, ça s’est vérifié dans le passé. » Intéressante, cette manière de prendre « l’extrême droite » pour un ramassis d’imbéciles incapables de comprendre que ces chrétiens aspirent d’abord à la paix. Et pourtant, les chrétiens irakiens, eux, étaient nombreux samedi comme dimanche, et les prières entrecoupées de leurs chants sur le parvis du Trocadéro n’avaient vraiment rien d’un appel au massacre…

(…)

Et puis allons plus loin. Non à la récupération politique ? Très bien. Samedi, seuls les drapeaux français, assyriens et irakiens flottaient au Trocadéro, et le micro se passait de bouche en bouche pour entonner chants ou prières.

Lire la suite

Vu sur Twitter

L’UMP de Jean-François Copé était une UMP “sale et moche” selon Christian Estrosi

Publié le
[Lu sur Internet] Bygmalion en liquidation judiciaire, la démonstration d’un système pourri - par Gabriel Robin

[Lu sur Internet] Bygmalion en liquidation judiciaire, la démonstration d’un système pourri – par Gabriel Robin

22/07/2014 – PARIS (via Boulevard Voltaire)
(…) Bygmalion éclaire d’une lumière noire les pires travers politiciens et affairistes des élites contemporaines. Valeurs Actuelles révélait, ce 17 juillet, que la société Bygmalion est en liquidation judiciaire, selon une source au Tribunal de Commerce de Paris. Comme le veut la procédure en pareille circonstance, un liquidateur sera nommé, celui-ci aura accès à la totalité de la trésorerie, des contrats et des factures de la société depuis l’origine. Gageons que cet homme aura un gros travail à fournir !

(…)

Et il ne s’agit pas de petites dépenses, pas moins de 10 à 11 millions d’euros de fausses factures sont en cause ! Une escroquerie à très grande échelle, qui devrait légitimement courroucer les militants UMP qui ont du payer de leur poche ces « abus » (et d’autres) après le sketch « histrionique » de Jean-François Copé pour « sauver le parti » de sa mauvaise gestion ! Ces militants ont été cocus.

(…)

Bygmalion était une société fantoche ayant pour unique client l’ « Union pour des Mensonges Profitables » (ainsi que j’ai rebaptisé l’UMP). Cette société travaillait au seul service de ce qui était alors le parti de la majorité présidentielle, de nombreux salariés honnêtes, et les sociétés prestataires de service, ont perdu leurs emplois et leurs contrats. Mais ça, les huiles s’en moquent, pour eux c’est « sauve qui peut » et politique républicaine plutôt que mystique. Il faut continuer à tondre la laine sur le dos du mouton France, ils savent bien que les électeurs français, versatiles par nature, continueront à les élire…

Pour lire l’article dans son intégralité

Crédit photo : Marie-Lan Nguyen via Wikipédia (cc).

L’UMP, un mort vivant : après, le Front national ? Un Mai 68 « de droite » ? Par Guillaume Faye

L’UMP, un mort vivant : après, le Front national ? Un Mai 68 « de droite » ? Par Guillaume Faye

Inutile de revenir sur l’autodestruction de l’UMP et ses détails sans intérêt, qui allient magouilles financières, détournements de fonds, combats des vieux chefs, avidité des jeunes chefs, opacité, programme politique invisible et déficient, qui part dans tous les sens. Une comédie digne de Feydeau.

Pourtant, face au pouvoir socialiste dévalué, l’UMP avait un boulevard. Mais, quand on ne possède ni talent ni idées claires, et surtout ni honnêteté civique, rien n’est possible. La plupart des dirigeants de l’UMP ne sont pas au niveau de ce que devrait être un parti de gouvernement, surtout face à la situation catastrophique de la France. Ce sont des politiciens (et non pas des politiques), au niveau de ceux des IIIe et IVe républiques moribondes ; ceux que De Gaulle avait voulu balayer. Et dire, paradoxe tragi-comique, que bien des caciques de l’UMP se réclament du ”gaullisme” …

La chance extraordinaire de la gauche au pouvoir est d’avoir en face d’elle des pieds nickelés dans un panier de crabe. Jamais on n’avait vu cette configuration : un gouvernement et une majorité au pouvoir en plein naufrage face à un parti d’opposition lui aussi en train de sombrer. Évidemment, tout le monde se demande : est-ce que le FN va tirer les marrons du feu ?

Lire la suite

Vu sur Twitter

Xavier Bertrand veut “mettre hors d’état de nuire” ceux qui à l’UMP “balancent dans la presse”

Publié le