Tag Archives: UMP

L'UMP et le FN font alliance pour remporter la communauté d'agglomération d'Avignon

L’UMP et le FN font alliance pour remporter la communauté d’agglomération d’Avignon

Vue aérienne d’Avignon. Crédit photo : Esby via Wikipédia (cc).

18/04/2014 – AVIGNON (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Après la brèche ouverte aux dernières élections municipales dans la tactique politicienne dite de front républicain, l’expérience semble s’être renouvelée lorsqu’il s’est agi de désigner la tête de communauté d’agglomération du Grand Avignon. L’UMP locale n’a eu d’autre choix que de s’allier aux élus frontistes pour faire demeurer la communauté d’agglomération à droite. Ceci a permis l’élection de Joris Hebrard, maire FN du Pontet, comme deuxième vice-président de cette assemblée. Nos confrères de Minuteprécisent que le jeune maire frontiste aurait été élu vice-président avec quarante-trois voix, soit les groupes FN et UMP au complet.

Cet événement est d’autant plus important que, pour le moment aucune vitupération n’a été entendue tant du côté de l’UMP que du côté de la rue de Solférino. La droite française ne serait‑elle plus totalement la plus bête du monde ?

Un magistrat élu conseiller municipal d'Orléans soumis à des pressions

Un magistrat élu conseiller municipal d’Orléans soumis à des pressions

Orléans. Crédit photo : GIRAUD Patrick via Wikipédia (cc).

14/04/2014 – ORLEANS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
François Lagarde, magistrat au tribunal administratif de Lyon, vient d’être conseiller municipal UMP d’Orléans. Le maire Serge Grouard lui a confié une « délégation à la lutte clandestine ». En pratique veiller à l’application de la loi lors des mariages et de la délivrance des attestations d’accueil.

Cependant, une véritable chasse à l’homme vient d’être lancée contre le magistrat, notamment par le site Rue 89. Le président du tribunal administratif de Lyon vient de saisir une commission de déontologie pour savoir si François Lagarde pourra continuer à statuer. Une quasi menace d’interdit professionnelle.

Cette affaire soulève la question de l’autorisation faîte aux magistrats d’exercer une activité politique ou associative. Elle pourrait notamment créer un précédent ; si l’on doute de l’impartialité de Monsieur Lagarde, alors on pourrait également douter de l’impartialité d’autres magistrats, ceci pour des raisons inverses.

Le PS et l’UMP dirigeront ensemble la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB)

Le PS et l’UMP dirigeront ensemble la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB)

13/04/2014 – BORDEAUX (via Infos Bordeaux)
Alors que la droite possède une large majorité à la Communauté urbaine de Bordeaux (CUB), Alain Juppé, maire de Bordeaux et candidat à la présidence de la CUB, a décidé de la diriger conjointement avec le Parti socialiste. Les profondes divergences exprimées devant les médias, pendant la campagne des municipales, n’étaient-elles qu’un écran de fumée ?

Le maire de Bordeaux a donc décidé de réserver 7 des 20 vice-présidences à des élus de gauche (PS, Verts et communistes). Alain Anziani, maire socialiste de Mérignac, s’occupera de la métropolisation et devrait être le premier vice-président de la CUB.

Cette nouvelle organisation se mettra en place le 18 avril prochain avec l’élection d’Alain Juppé à la présidence de la CUB. Il succèdera au socialiste Vincent Feltesse.

Bordeaux : Marik Fetouh (LGBT), nouvel adjoint en charge de l’égalité et la citoyenneté

Bordeaux : Marik Fetouh (LGBT), nouvel adjoint en charge de l’égalité et la citoyenneté

07/04/2014 – BORDEAUX (via Infos Bordeaux)
Le nouveau conseil municipal de Bordeaux s’est réuni vendredi afin d’élire les 24 adjoints au maire (payés 2.566€/mois). Parmi les lauréats choisis pour seconder Alain Juppé, on retrouve Marik Fetouh (photo), fondateur du premier centre LGBT (Lesbiennes, gays, bisexuels et Trans) à Bordeaux.

Pour ce membre du Modem, les objectifs de la mairie de Bordeaux sont clairs. Il les détaillait il y a quelques jours sur son blog : « Des objectifs précis de lutte contre les discriminations seront fixés à chaque direction, dans le cadre d’une concertation menée par la mission égalité. Par exemple, il pourra être proposé des actions de sensibilisation sur l’homophobie à la direction des sports, ou des actions de promotion de la diversité culturelle à la direction de la culture. Des référents seront nommés dans chaque direction, et constitueront les interlocuteurs privilégiés de la mission égalité. Un compte-rendu annuel sera fait par chaque référent devant le Cobade, permettant à la mission égalité d’établir un bilan des actions entreprises. Parallèlement, la Ville agira sur ses partenaires et opérateurs en introduisant des clauses de lutte contre les discriminations dans tous ses contrats, sur le modèle des clauses d’insertion déjà proposées : dans les contrats de délégation de service public, les partenariats publics-privés, les marchés publics, les financements aux associations et les autres opérateurs. Dans un second temps, la mission égalité proposera des actions aux partenaires de la Ville, et en priorité dans les structures où elle siège (écoles, musées, CHU…) ».

Les catholiques qui ont voté pour Alain Juppé risquent d’être déçus. L’ancien responsable de la Manif pour tous, Edouard du Parc, n’aura, lui, aucune responsabilité au sein du nouvel exécutif.

Crédit photo : DR

Après échec cuisant aux municipales, Aurore Bergé, militante UMP pro-mariage gay, cherche place aux européennes

Après échec cuisant aux municipales, Aurore Bergé, militante UMP pro-mariage gay, cherche place aux européennes

06/04/2014 – PARIS (NOVOPress)
Cette jeune femme de 27 ans s’est fait connaitre à l’UMP en participant à une manifestation de soutien à la loi Taubira sur le mariage homo, et en soutenant le droit du sol. Benoist Apparu, ancien ministre délégué au Logement sous Sarkozy, a dit d’elle qu’elle “tient la route” et a un “fort potentiel”, elle “sort du lot” “même si c’est un peu tôt pour parler de relève”.

Après un cuisant échec aux municipales (17 % derrière le vainqueur), Aurore Bergé voudrait être en 6ème position sur la liste UMP d’Île-de-France pour les européennes (les places précédentes étant déjà prises).

 

Le maire UMP de Fréjus (battu) à propos des musulmans “Avec ce que j’ai fait pour eux putain !” (vidéo)

03/04/2014 – FREJUS (NOVOpress)
Elie Brun, maire UMP depuis 1997 de Fréjus (52.000 habitants), en apprenant après le premier tour des municipales du 23 mars qu’il était en troisième position très loin derrière le Front national, s’est écrié à propos des musulmans « Avec ce que j’ai fait pour eux putain. Ils iront faire leur mosquée tous seuls, qu’ils m’emmerdent plus.»

Ceci en dit long sur le clientélisme des hommes politiques à l’égard des musulmans.

Lors de ces dernières élections municipales Elie Brun briguait un nouveau mandat mais se présentait sous l’étiquette divers droite, la commission nationale d’investiture de l’UMP lui ayant préféré son ancien adjoint, Philippe Mougin. Au deuxième tour c’est David Rachline, Front National, qui a été élu.

Cette vidéo est extraite de l’émission Spécial Investigation de Canal+

Publié le

Copé et le FN : “Les digues ont tenu”

28/03/2014 – PARIS (NOVOpress)
Invité ce jeudi de France Info, le président de l’UMP, Jean-François Copé, est revenu sur les rapports entre l’UMP et le FN : “Les digues ont tenu”.

Publié le
Municipales 2014 : bilan des manœuvres politiciennes

Municipales 2014 : bilan des manœuvres politiciennes

26/03/2014 – PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Les listes pour le second tour des élections municipales avaient jusqu’à hier, 18 heures, pour déposer leurs listes à la préfecture. Avant cette heure fatidique, négociations, fusions et anathèmes sont allés bon train. Voici un aperçu.

C’est à Nathalie Kosciusko-Morizet (photo) que revient la palme de la trahison…

La candidate UMP à Paris a procédé à plusieurs fusions de listes avec des dissidents de droite. Dans le 12ème arrondissement, elle en a profité pour tenter, sans succès, d’expulser Franck Margain de la liste UMP. Membre du Parti chrétien démocrate, Franck Margain avait réuni 10 % des voix sur son nom à la primaire UMP pour les municipales parisiennes. Christine Boutin et le député Jean-Frédéric Poisson ont dénoncé la tentative de madame Kosciusko-Morizet et appelé à faire battre les listes UMP.

Contre le Front national, le front ripoublicain de l’UMPS a-t-il eu du succès ?

Le front ripoublicain est en berne. À Béziers, le candidat socialiste Jean-Michel du Plaa, arrivé troisième, a refusé de retirer sa candidature. A Fréjus, le PS s’est retiré, mais cela ne devrait pas empêcher l’élection du frontiste David Rachline. Les retraits du PS à Saint‑Gilles contre Gilbert Collard ou à Avignon contre Louis Aliot sont plus dangereux. Ailleurs, les socialistes se sont alliés avec les extrémistes du Front de gauche ou d’Europe-Ecologie, comme à Avignon.

Lire la suite

Municipales : victoire sans appel des droites

Municipales : victoire sans appel des droites

24/03/2014 – PARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Sans hésitation, le grand gagnant des ces élections municipales est le “parti des abstentionnistes” qui arrive en tête. Près de 40 % des 44 millions d’électeurs ont boudé les isoloirs dimanche. Un taux de participation le plus faible jamais enregistré depuis 40 ans. Sinon, ce qu’il faut avant tout retenir de ce premier tour, c’est une victoire de la droite, une forte poussée du FN et une gauche en net recul.

La France connaît-elle une vague bleu marine ?

Sans conteste, le Front national a réussi son pari. La majorité de la presse parle d’un succès historique. Marine Le Pen se réjouit « de la fin de la bipolarisation électorale et d’une très forte poussée électorale du FN ». Steeve Briois a été élu dès le premier tour à la municipalité d’Hénin‑Beaumont. Dans plusieurs villes moyennes, un candidat FN sera présent au second tour. Florian Philippot, vice-président du FN, arrive en tête à Forbach. Robert Ménard crée la surprise à Béziers. Louis Aliot, vice-président du FN, se distingue à Perpignan, ainsi que David Rachline à Fréjus ou Philippe Lottiaux à Avignon. A Marseille, Stéphane Ravier devance le candidat du parti socialiste Patrick Mennuci. A noter également la très nette victoire de Jacques Bompard, président de la Ligue du Sud, à Orange, ou encore celle de Nicolas Dupont-Aignan, à Yerres, élu avec plus de 75 % des voix.

Qu’en est-il des ténors de l’UMP ?

Jean‑François Copé à Meaux et Alain Juppé à Bordeaux ont été reconduits dans leurs fonctions dès le premier tour avec plus de 60 % des voix. Christian Jacob, porte-parole du groupe UMP à l’Assemblée nationale a été élu avec plus de 70 % des voix dans sa ville de Provins. Xavier Bertrand quant a lui a été réélu à Saint-Quentin, Hervé Mariton à Crest et Laurent Wauquiez au Puy-en-Velay.

Lire la suite

Vu sur Twitter

Cette candidate UMP à Metz qui fait un discours dans une mosquée avec le voile

Publié le

Affaire Nicolas Sarkozy : le lapsus de Michel Sapin (vidéo)

14/03/2014 – via Europe 1
Michel Sapin, ministre PS de l’Emploi et proche de François Hollande, a semble-t-il la langue qui fourche. Ainsi, sur Europe 1, il a déclaré : “On va continuer à s’occuper de Nicolas Sarkozy”, avant de se reprendre : “enfin…les juges vont continuer à s’occuper de Nicolas Sarkozy”.

Publié le
L'UMP joue la transparence sur sa comptabilité... dès que les magouilles seront terminées

L’UMP joue la transparence sur sa comptabilité… dès que les magouilles seront terminées

05/03/2014 – PARIS (Bulletin de réinformation) - L’UMP se trouve mêlée à un nouveau scandale avec des accusations du journal Le Point en raison de prestations surfacturées par des prestataires de communication qui seraient proches de Jean-François Copé. Ce dernier se prétend victime d’une chasse à l’homme et annonce la mise à “disposition de l’intégralité de la comptabilité” de l’UMP.

Il a aussi annoncé déposer une proposition de loi pour soumettre les “principaux dirigeants et salariés des médias” bénéficiant d’aides ou de fréquences attribuées par l’État à des contrôles comparables à ceux des parlementaires. Courageux, mais pas téméraire, il attend l’issue du vote sur ces textes pour mettre à disposition la comptabilité de son parti.

Crédit photo : ump-photos via Flickr (cc)

Quand Claude Goasguen parlait plus librement de ses engagements de jeunesse

28/02/2014 – via LCP
Invité de “Où quand Comment l’Histoire” sur l’extrême droite française en novembre 2007, Claude Goasguen répondait aux questions de Jean-Pierre Gratien. “Vous avez flirté avec le mouvement Occident…”, commence le journaliste, avant d’être interrompu par le député : “… dont je n’étais pas membre. J’étais membre de la Corpo d’Assas, ce qui n’était guère mieux je dois bien le reconnaître”.

Le député UMP justifie alors cet engagement par “la fin de l’Algérie”, “la décolonisation” et “la solitude d’un étudiant parisien à cette époque”. Il ajoute “mais j’aurais pu devenir trotskiste exactement de la même manière !”

Publié le
Retour sur le débat qui s’est déroulé dans l’émission « ça vous regarde » sur LCP le mercredi 12 février 2014

Intégration ? Retour sur le débat qui s’est déroulé dans l’émission « ça vous regarde » sur LCP

15/02/2014 – PARIS (NOVOpress) - Après la publication en décembre 2013 d’un rapport sur l’intégration, Jean-Marc Ayrault a réuni le mardi 11 février 2014 ses ministres pour évoquer la suite à donner à ce rapport jugé par l’opposition de rapport de « désintégration de la nation ». Le premier ministre a présenté sa « feuille de route » et a annoncé la création d’une « instance de coordination » pour mener ce débat.

Ainsi, LCP recevait le mardi 12 février 2014 : Alexis Bachelay, député PS des Hauts-de-Seine, Béligh Nabli, directeur de recherche à l’IRIS et maitre de conférences à Sciences-po, Guillaume Peltier, vice-président de l’UMP et co-fondateur de la droite forte et Malika Sorel-Sutter, essayiste et ancienne membre du Haut Conseil à l’Intégration.

Face à Alexis Bachelay, si prompt à défendre le « Vivre Ensemble », Guillaume Peltier et Malika Sorel-Sutter se sont montrés particulièrement offensifs et constructifs. Pour Guillaume Peltier, « ce n’est pas à la France de s’adapter aux étrangers, c’est aux étrangers de s’adapter à la France » et « plutôt que de mettre à l’honneur les sans-papiers, il vaut mieux mettre à l’honneur ceux qui réussissent ». Malika Sorel-Sutter a déploré quant à elle que ce rapport s’appuie sur le postulat que les Français sont racistes, et elle craint une « libanisation de la société Française » avec un tel rapport qui met à l’honneur le communautarisme.

L’intervention de Guillaume Peltier a du plaire aux militants de l’UMP, mais ils sont en droit aussi de s’interroger parfois sur son double discours, très proche des idées du FN en matière d’immigration et d’identité, mais qui par ailleurs va soutenir des candidats UMP qui font la part belle au communautarisme en aidant la construction de mosquées, comme à Nîmes par exemple.

Dès lors, comment être crédible vis-à-vis des militants de l’UMP qui attendent un discours ferme, mais aussi des actes fermes, et qui préfèreront peut être choisir l’original à la copie lors des prochaines échéances électorales, comme le montre ce récent sondage sur la progression du Front National où 44 % des sympathisants UMP sont d’accord avec les idées du Front National.