Tag Archives: trafic

Kosovo : vers un tribunal international pour étudier les accusations de trafic d’organes

Kosovo : vers un tribunal international pour étudier les accusations de trafic d’organes

Le siège de la Cour pénale internationale, La Haye (Pays-Bas). Crédit photo : Vincent van Zeijst via Wikipédia (cc).

15/04/2014 – PRISTINA (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Le Kosovo vient d’appuyer le projet européen de lancement d’un tribunal international devant juger des auteurs des crimes commis durant le conflit opposant l’UCK et les Serbes de Slobodan Milosevic, et la période postérieure. Selon le rapport Dick Marty, sénateur suisse mandaté par le conseil de l’Europe pour enquêter sur des trafics d’organes, 1 800 disparitions avait été comptabilisé durant le conflit, et 500 durant la période suivante. Kosovars albanais et serbes, certains avaient été déplacés en Albanie, puis tués, ceci pour alimenter des trafics d’organes. Certains membres de l’UCK sont dans le viseur de la justice internationale. A noter l’essentiel des procédures judiciaires sera mené dans un pays de l’UE, certainement les Pays-Bas.

Trafic de cannabis : toujours d’actualité en Bretagne

Trafic de cannabis : toujours d’actualité en Bretagne

03/07/2012 — 17h00
RENNES (NOVOpress Breizh) –
Alors que huit personnes ont été condamnées le 28 juin dernier à des peines de prison pour un important trafic de drogue organisé à partir du Maroc, un individu qui convoyait du cannabis a été interpellé un jour plus tard près de Morlaix après avoir forcé un barrage de police. Dans un contexte où certains responsables politiques prônent la dépénalisation de l’usage des drogues qualifiées – bien à tort – de « douces ».

Après 5 jours d’audience la Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Rennes a condamné jeudi dernier huit trafiquants de stupéfiants à des peines allant de 18 mois à 10 ans de prison. Les deux principaux prévenus – en fuite – Badr Khardbouche et Said Akil ont été condamnés à 9 et 10 ans d’emprisonnement.

Les autres membres de la bande, qui résidaient à Saint-Etienne, Auxerre et Nantes, ont récolté des peines allant de 18 mois à 7 ans. Cette dernière peine a été infligée à Soufyan Kharbouch, arrêté en novembre 2009 en possession de 297 kilos de résine de cannabis. Rachid Fekrane, qui jouait un rôle important dans l’organisation du trafic, écope de son côté de cinq ans de prison. Le tribunal a en outre ordonné la confiscation des biens acquis avec l’argent de la drogue. La famille Akil se voit ainsi privée de biens d’une valeur estimée à un million d’euros.

Ce procès à peine terminé, un individu soupçonné de trafic de drogue était  intercepté dans la nuit de vendredi à samedi sur la Nationale 12 près de Morlaix. Alors que les policiers tentaient de  contrôler le suspect, sur un parking près de Brest, celui-ci n’a pas hésité à lancer son véhicule sur un policier de la BRI, qui a fait usage de son arme.

Après une course poursuite sur près de cinquante kilomètres, à plus de 180 km/h, le trafiquant  a finalement été arrêté. 180 kilos de cannabis ont été trouvés dans son véhicule. Le procureur de Brest a ouvert une enquête pour tentative de meurtre sur un fonctionnaire dépositaire de l’autorité publique et pour trafic de stupéfiants.

Alors que gendarmes et policiers risquent quotidiennement leur vie dans la lutte contre les trafiquants, Cécile Duflot, ministre du Logement , a rappelé le 5 juin dernier la position de son parti (EELV) en faveur de la dépénalisation du cannabis. « Il faut considérer que le cannabis, c’est comme l’alcool et le tabac, même régime : une politique de santé publique et de prévention, notamment vis-à-vis des plus jeunes », avait-t-elle déclaré sur RMC et BFM TV, créant un certain embarras au sein du Gouvernement socialiste pour qui cette question sociétale n’est – semble-t-il – pas encore d’actualité.

Signe des temps, le président du Front de gauche, Jean-Luc Mélenchon, s’est lui aussi déclaré favorable à la dépénalisation. Si Marx considérait la religion comme l’opium du peuple, aujourd’hui le candidat préféré des bobos estime qu’autoriser le peuple à consommer librement de la drogue constituerait « un grand pas en avant » (sic).

Crédit photo : Martin Vicente, via Flickr, licence CC