Tag Archives: Toulous

Le maire de Toulouse et les banlieues de l’immigration : toujours plus de victimisation

Le maire de Toulouse et les banlieues de l’immigration : toujours plus de victimisation

04/03/2012 – 08h00
TOULOUSE (NOVOpress) –
Le maire de Toulouse, Pierre Cohen (Parti socialiste), a présenté le 3 avril un « manifeste pour une nouvelle politique de la Ville » afin de réduire les inégalités dans les cités multiethniques et souligner « la façon dont un certain nombre de jeunes sont exclus de la République ». Pour le maire de Toulouse (photo), dont la ville rose a été le théâtre de six des sept meurtres de Mohamed Merah, le cas de cet islamiste aux racines algériennes, « présente tous les symptômes de ce qui ne va pas dans les banlieues ».

Ainsi, selon Pierre Cohen, « il est nécessaire d’accompagner ces jeunes par tout ce qui permet l’intégration, en ce qui concerne les loisirs, la culture, le sport, et retirer tout ce qui peut les exclure ». Une approche classique du problème : toujours plus d’argent pour les banlieues de l’immigration, victimes « d’exclusion » et « d’inégalités ». Sans remettre en question l’échec du modèle multiculturel,  le lien entre immigration massive et délinquance, l’influence de l’islam dans la radicalisation de musulmans, assassins de citoyens français : Khaled Kelkal en 1995, Mohamed Merah en 2012.

Plutôt que de prendre à bras le corps ces sujets qui fâchent dans la ville martyre de l’islamisme, Pierre Cohen préfère s’attaquer à « tout ce qui est nationaliste, Front National ou autre. Je considère que réduire leur présence voire l’éradiquer, c’est important. Il y a deux moyens : par la loi et le rapport de force physique ». Une détermination à géométrie variable…

Crédit photo : Parti socialiste/Flickr sous licence CC

Tueur fou à Montauban et Toulouse : Deux livres prémonitoires de Roger Tebib

Tueur fou à Montauban et Toulouse : Deux livres prémonitoires de Roger Tebib

[box class = »info »]Communiqué de Francephi[/box]

Deux livres prémonitoires de Roger Tebib nous permettent de comprendre les drames criminels dont viennent d’être victimes militaires français et écoliers toulousains (disponible sur www.francephi.com).

Le renseignement dans la lutte contre le terrorisme : Des violences urbaines à la guerre masquée, Roger Tebib, Éditions de L’Æncre, 120 pages, 13 euros.
Tous les observateurs s’accordent pour penser que la guerre subversive qu’ont connue – et que connaissent encore – beaucoup de pays du tiers monde, s’est étendue, sous des formes diverses, aux sociétés de l’Amérique du Nord et de l’Europe. Une armée de marginaux peut ainsi viser l’effondrement d’un pays grâce à des techniques mises au point lors des guerres dites de décolonisation et adaptées maintenant aux sociétés hautement industrialisées.
Les exemples actuels – en particulier aux États-Unis – montrent malheureusement le développement de ce type de guerre masquée. Il appartient donc aux forces de l’ordre de faire la guerre à ces violences irresponsables en assurant une surveillance constante du territoire, dans le temps et l’espace.
En pénétrant les populations, elles en fortifient le moral, connaissent tous les faits qui se passent dans les zones troublées, décèlent la présence, le potentiel et l’organisation de l’adversaire.

Les services de renseignement dans le monde islamique, Roger Tebib, Éditions de L’Æncre, 86 pages, 10 euros.
Dans les services de renseignement du monde islamique, le militaire a une place importante, en principe pour deux raisons : d’une part, les officiers des pays musulmans sont souvent issus d’une petite bourgeoisie et l’armée constitue pour cette classe sociale une chance de promotion ; d’autre part, les conflits dans le Proche-Orient et l’Afrique du Nord font que renseignement politique et renseignement militaire vont de pair.
Certains de ses services sont de haut niveau et ont de bonnes relations avec les pays européens. Mais dans le futur ordre mondial bipolaire, ils risquent d’être utilisés par les impérialistes qui tentent d’asseoir leur puissance sur des États où les communautés étrangères sont importantes. Il convient donc de se protéger contre les tentatives de subversion dues à une diplomatie souvent du gazoduc.
Ce livre a été écrit pour le grand public, mais également pour les services français du renseignement qui sont, quoiqu’en pensent certains, parmi les meilleurs du monde et les plus démocratiques.

L’auteur, Roger Tebib, est docteur en droit, docteur ès sciences religieuses, docteur d’État ès lettres. Il fut d’abord instituteur, élève de l’École normale supérieure de Cachan, inspecteur de l’Éducation nationale, puis professeur des Universités (sociologie). Il est auditeur à l’Institut des Hautes Études de Défense Nationale, président de la section Champagne-Ardennes du Haut Comité Français pour la Défense civile, président de la même région de l’association Renaissance française et directeur du Centre d’Études de Défense et de Sécurité Civile (à Troyes et Chaumont). Il a obtenu pour ses travaux les prix de la Société des Arts et Lettres de France, de l’Académie de droit de Toulouse et du Conseil Général de la Haute Marne.