Tag Archives: Total

manoelle-lepoutre-maxresdefault

Manoelle Lepoutre de Total veut trouver des emplois pour les migrants

08/12/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Manoelle Lepoutre est la directrice «engagement et société civile» de Total. Dans un entretien accordé à Libération, elle revient sur les initiatives du groupe pétrolier en faveur des « réfugiés ».

Pour Manoelle Lepoutre, des groupes comme Total se doivent de venir en aide aux migrants :

Nous sommes convaincus qu’une entreprise a son rôle à jouer sur des sujets de société aussi importants que celui de l’accueil des réfugiés. Sur le long chemin de l’intégration, les sociétés peuvent intervenir en améliorant «l’employabilité» de ces populations. Total est une multinationale implantée dans plus de 130 pays, près de 150 nationalités différentes travaillent ensemble. C’est donc assez naturellement que le Groupe s’est mobilisé pour contribuer à apporter une réponse durable à l’intégration des réfugiés. Pour ce faire, nous travaillons avec des associations, des entreprises sociales et solidaires qualifiées pour répondre à ces enjeux et nous les accompagnons en leur apportant des financements mais également des compétences.

(…)

Chez Total, nous avons dans notre ADN les valeurs de diversité, d’accueil, d’inclusion dans l’entreprise. Nombre de nos salariés ont vécu une histoire liée à la migration. Ils ont donc très bien accueilli la décision du Groupe de s’impliquer dans l’intégration des réfugiés.

Ce jeudi 8 décembre, Manoelle Lepoutre participera d’ailleurs à la soirée débat organisée par Libération sur le thème «Migrants, la solidarité au travail».


FLARE-OIL-

Total se « torche » avec l’écologie

02/06/2015 – MONDE (NOVOpress)
« Engagé pour une énergie meilleure », Total ? Un rapport de l’organisation écologique Les Amis de la Terre montre le contraire. Le cas du torchage du gaz naturel au Nigéria est ainsi pointé du doigt, comme source de pollution, de troubles de santé publique graves et comme gâchis considérable.

Crédit photo : NOAA via WikiMedias (CC) = Vue Satellite des torchages au Nigéria, 2006
NOAA via WikiMedias (CC) : torchère sur un puits de pétrole via WikiMedias (CC)

Nigeria_flares Author=NOAA |Permission=Federal Office

En rouge, les torchages au Nigéria. Vue satellite prise en 2006.


 

 

Le décès de Christophe de Margerie ne changera rien à l’engagement de Total en Russie

Le décès de Christophe de Margerie ne changera rien à l’engagement de Total en Russie

28/01/2015 – MOSCOU (NOVOPress)
Dans un entretien accordé au Financial Times, Patrick Pouyanné, directeur général de Total qui a succédé à Christophe de Margerie, précise que le groupe pétrolier français continuera ses activités en Russie malgré la triste disparition de celui qui fût surnommé « Big Moustache ». Ci-dessous, un extrait de l’article en question :

Le décès de Christophe de Margerie dans un accident d’avion à Moscou en octobre dernier ne changera rien à l’engagement du groupe Total en Russie.

Total, qui développe actuellement le projet de gaz naturel liquéfié de Yamal à l’extrême nord du pays, pour un montant de 27 milliards de dollars, avec ses partenaires Novatek et CNPC, subit le contrecoup des sanctions occidentales imposées à Moscou du fait de la crise ukrainienne. Celles-ci rendent impossible l’apport de capitaux en dollars mais M. Pouyanné a bon espoir de mettre en place un financement issu de banques européennes et chinoises dans le courant du premier semestre.

Le patron de Total refuse de se laisser intimider par ces sanctions. « Notre arrivée en Russie est venue couronner plusieurs années d’efforts. Pas question de remettre cela en jeu », affirme-t-il. « Les gens ont de la mémoire. Ce n’est pas uniquement quand les temps sont bons, que vous avez le vent en poupe et que les choses avancent bien qu’il faut être aux côtés de vos partenaires, mais aussi quand ça va mal. »

Crédit photo : joho345 via Wikipédia (cc).

Total crée un site permettant de saluer la mémoire de Christophe de Margerie

Total crée un site permettant de saluer la mémoire de Christophe de Margerie

31/10/2014 – PARIS (NOVOpress) – Lundi 20 octobre 2014, Christophe de Margerie, président-directeur général de Total, est décédé brutalement. Sa disparition a soulevé une vive émotion, en France et dans tous les pays où il était connu et apprécié. Le groupe pétrolier Total a créé un site qui permet à tous ceux qui le souhaitent de pouvoir saluer la mémoire de Christophe de Margerie : christophe-de-margerie.total.com

Crédit photo : worldeconomicforum via Flickr (cc)

Christophe de Margerie, le P-DG de Total, décède dans un accident d'avion à Moscou

Christophe de Margerie, le P-DG de Total, décède dans un accident d’avion à Moscou

21/10/2014 – MOSCOU (NOVOPress)
Christophe de Margerie (photo), président-directeur général du groupe pétrolier français Total, est décédé de manière tragique le 20 octobre 2014 peu après 22h (heure de Paris) dans un accident d’avion, à l’aéroport de Vnukovo de Moscou, à la suite d’une collision avec un engin de déneigement. Quatre personnes ont trouvé la mort dans cet accident dont trois membres d’équipage et Christophe de Margerie. « L’ensemble des salariés est très sensible aux très nombreux témoignages d’affection reçus de France et de tous les pays où Christophe de Margerie était connu et apprécié », a déclaré Jean-Jacques Guilbaud, secrétaire général de Total.

Outrepassant les ordres des USA et de l’Union européenne qui ont décidé d’imposer des sanctions commerciales contre la Russie, Christophe de Margerie avait souhaité que la France maintienne de bonnes relations économiques avec le pays des Tsars, notamment dans le vital secteur énergétique.

Crédit photo : MEDEF via Wikipédia (cc).

Le Qatar investit dans Total

Le Qatar investit dans Total

12/06/2013 – 08h00
DOHA (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Après avoir racheté des symboles de la France comme le Paris‑Saint‑Germain ou le Plaza Athénée, le Qatar s’intéresse maintenant à nos fleurons économiques. Le site d’information financière WanSquare a annoncé que la pétromonarchie du Golfe avait augmenté sa participation dans l’entreprise pétrolière Total. Sa participation au capital serait donc passée de 3 à 4,8 %. Si cette information est confirmée, le Qatar deviendrait le deuxième actionnaire de la première entreprise française. Et ce sont les mêmes dollars qui inondent nos banlieues de l’immigration. Mais surtout, braves gens, n’y voyez qu’une simple coïncidence !

Catastrophe de l’Erika : Total jugé responsable et coupable par la Cour de cassation

Catastrophe de l’Erika : Total jugé responsable et coupable par la Cour de cassation

26/09/2012 – 10h00
PARIS (NOVOpress Breizh) – Dans son arrêt rendu ce mardi la Cour de cassation a confirmé la condamnation pénale de Total pour la marée noire provoquée sur les côtes bretonnes par le naufrage du pétrolier Erika en 1999. Une décision accueillie avec soulagement par les parties civiles victimes de la plus grande catastrophe écologique qu’ait connu les côtes bretonnes et poitevines.

Lire la suite

Yémen : 10 manifestants blessés par balles près d'un site pétrolier exploité par Total

Yémen : 10 manifestants blessés par balles près d’un site pétrolier exploité par Total

04/07/2012 — 09h30
SANA’A (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) — Dix manifestants ont été blessés par balles hier, dont deux grièvement, lorsque des militaires sont intervenus pour empêcher une manifestation de chômeurs d’avancer vers un site pétrolier. Les manifestants portaient des banderoles appelant Total à leur offrir des emplois et à donner la priorité aux diplômés au chômage.

Les sites pétroliers ou gaziers sont souvent la cible d’actes de violence ou de sabotage dans ce pays où les partisans d’Al‑Qaïda sont très actifs. Certes, le Yémen est un petit pays producteur de pétrole avec une production quotidienne d’environ 300.000 barils.

Crédit photo : Darwin Bel/Wikipédia sous licence CC.

Pollution de la Loire : Total refait le coup du "responsable mais pas coupable"

Pollution de la Loire : Total refait le coup du « responsable mais pas coupable »

06/10/2011 – 13h30
SAINT-NAZAIRE (NOVOpress Breizh) –
Au terme d’un procès qui aura duré deux jours le procureur de la République de Saint-Nazaire a requis hier une amende de 300.000 euros et une contravention de 5.000 euros contre la société Total Raffinage Marketing (TRM), poursuivie pour « déversement dans les eaux de substance nuisible à la santé ou à la faune et à la flore » et « exploitation non conforme d’une installation classée » suite à la pollution de la Loire  survenue en 2008. Total estime de son côté n’avoir commis aucune faute.

Le 16 mars 2008, alors qu’un pétrolier déchargeait sa cargaison à la raffinerie de Donges, située dans l’estuaire de la Loire, près de 500 tonnes de fioul lourd s’étaient échappées pendant six heures d’une canalisation pour se répandre dans le fleuve et dans la mer. La fuite avait provoqué la formation d’un geyser de quatre mètres de haut que les services de surveillance de la raffinerie n’avaient pas détecté. Près de 90 kilomètres de côtes et de rives avaient été polluées.

Le siège de Total, Paris la Défense

Le siège de Total, Paris la Défense

Les avocats du groupe pétrolier estiment que Total n’a commis aucune négligence concernant ce circuit de pipelines long de 5 kilomètres, mis en service en 1964 et vérifié selon leurs dires pour la dernière fois en 2004. Selon eux, on serait en présence d’une corrosion « localisée et exceptionnelle ». A les en croire, la règlementation en vigueur a été respectée,  la pollution était non intentionnelle, et la réparation des dégâts provoqués a été effectuée spontanément.

Parmi les 24 parties civiles présentes au procès, la région « Pays-de-la-Loire » et le Département de Vendée ont demandé réparation pour le préjudice porté à leur réputation touristique et à titre de compensation des moyens mis en œuvre pour lutter contre la pollution. L’avocat de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), Me Xavier Kelidjian a estimé pour sa part que « le risque environnemental ne se contente pas de la norme, ne se contente pas du standard

Dans son réquisitoire, Florence Lecoq, procureur de la République de Saint-Nazaire, soutient que « le risque de pollution de la Loire a été totalement sous-estimé, et traité comme secondaire et accessoire. Total n’a jamais anticipé ce risque, qui était certain et déjà connu. »La représentante du parquet souligne « l’échec manifeste » des procédures de contrôle des canalisations de la raffinerie de Donges mises en place par Total, se déclarant surprise que personne dans la raffinerie n’ait vu un geyser de quatre mètres de haut.

Déplorant la disproportion entre la puissance financière de certaines entreprises et le montant des sanctions pénales encourues, le procureur a souligné les limites de la sanction pénale en matière de délinquance écologique : « Tant qu’on aura des personnes qui, allègrement, pourront dépenser 50 millions d’euros pour indemniser et réparer les dommages, payer des amendes aux montants dérisoires, tant qu’on aura des personnes qui seront prêtes à se dire que ça coûtera moins cher de payer une amende que de procéder aux réparations , il n’y aura aucune marge de progression ». Mise en délibéré, la décision sera rendue le 17 janvier 2012.

[box class= »info »]Crédits photo : En haut, raffinerie Total à Donges (Loire-Atlantique)/Pymouss – image sous licence creative commons. La tour Total (ex tour Elf) à la Défense, photo Tangopaso – image sous licence creative commons[/box]