Tag Archives: terrorisme islamiste

mohamed_abrini

Terrorisme islamiste : Mohamed Abrini et ses complices voulaient frapper à nouveau Paris

11/04/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Arrêté vendredi dernier à Bruxelles, Mohamed Abrini a reconnu être l’homme au chapeau filmé le 22 mars en compagnie des deux kamikazes de l’aéroport de Zaventem.
Mais d’après Frédéric Van Leeuw, le procureur fédéral de Belgique, le projet initial était un nouvel attentat à Paris, bien plus sanglant que celui du 13 novembre 2015. L’avancée de l’enquête aurait ainsi poussé les terroristes islamistes à frapper plutôt la capitale belge.

La Belgique dit craindre « l’existence d’autres cellules sur leur territoire ». Il sera, en tout cas, difficile de lutter contre le terrorisme islamiste sans remettre en cause l’immigration et l’islamisation. Les djihadistes possèdent des relais et des soutiens dans les quartiers où il existe une forte concentration de la population immigrée.

Des observateurs locaux rappellent que les derniers attentats ont été bien accueillis par certains :

Des épisodes de réjouissances ont été signalés dans certains quartiers de Bruxelles après les attentats.


Thalys

Autopsie de l’imposture « antiterroriste »

Source : Blog de Jean-Pierre Anselme
Alors même que l’encre de la loi scélérate, dite loi sur le Renseignement, n’est pas encore sèche, le gouvernement instrumentalise l’attaque du train Thalys Amsterdam-Paris pour promulguer de nouvelles mesures liberticides. Lesquelles promettent d’être aussi inefficaces que les précédentes. Autopsie d’une imposture.

Aveux d’impuissance

« Comme l’homme maîtrisé dans le Thalys, les derniers auteurs d’attentats en France avaient tous été fichés à un moment par les services de renseignement avant de passer à l’acte », affirmait l’AFP, le 27 août. Dans le même article, l’agence cite, « sous couvert d’anonymat, un commissaire proche des services de renseignement : “Clairement, on se pose la question de ce qu’on peut faire de plus, mais là on n’est pas loin d’être à la limite de ce que l’on peut faire.” » Même son de cloche, humour noir en plus, dans cette confession rapportée par Didier Hassoux dans Le Canard Enchaîné du 26 août ; « “Je ne sais pas ce qu’on peut faire de plus”, soupire un ponte du renseignement, “Prier peut-être ?” » Et aussi, entre autres propos édifiants cités par l’hebdomadaire : « Il n’est pas le seul à faire cet aveu d’impuissance. Un de ces collègues, plus défaitiste encore, prédit même “un prochain 11 septembre à la française où les services seront de simples spectateurs. Mais je ne veux affoler personne…” »

Fuite en avant

Depuis les attentats de janvier, le plan Vigipirate mobilise près de 20 000 hommes, selon le ministère de l’Intérieur. La moitié d’entre eux sont des militaires, soit, comme le rappelait Le Monde (avril 2015), « plus de militaires mobilisés sur le territoire français que partout ailleurs à l’étranger, où ils sont 9 500 ». Un dispositif qui n’a pas empêché l’attaque du train Thalys Amsterdam-Paris par un seul individu (déjouée par miracle grâce à l’intervention rocambolesque de passagers)… Adepte du « On en rajoute une couche, surtout quand ça ne marche pas », le gouvernement français, dans la foulée d’une réunion des « ministres européens des Affaires intérieures », samedi 29 août, vient d’annoncer « une batterie de mesures pour renforcer la sécurité des trains » : multiplication des patrouilles armées dans les gares et dans les trains, contrôle des bagages sur les Thalys et les TGV (de quelques-uns à ceux de tous les passagers d’un même train)… Gageons qu’une nouvelle « batterie de mesures » du même acabit serait prise si demain, par malheur, un attentat venait à être commis sur une piste cyclable, un des 30 000 ronds-points de l’hexagone ou dans un champ de tournesols. « Citoyens dormez tranquille, la police veille ! »
Lire la suite

crusader_ar15

AR-15 « Crusader », le fusil d’assaut que les musulmans ne toucheront jamais

05/09/2015 – MONDE (NOVOpress)
Coup marketing ou idée comme seuls les Américains peuvent en avoir, le fusil d’assaut qui garantit qu’il ne sera pas utilisé par les terroristes musulmans fait parler de lui.

Un nouveau modèle de fusil d’assaut AR-15 fabriqué à Apopka – USA — est vendu comme un modèle qui ne sera « jamais utilisé par des terroristes musulmans. » Le fusil Tactique Crusader (Croisé) de Spike est un AR-15 (dérivé du célèbre M -16) avec quelques modifications jugées choquantes pour d’éventuels acheteurs de confession musulmane. Un verset de la Bible, Psaume 144:1 a été gravé sur le fusil au laser. Il est dit : « Béni soit l’Éternel, mon roc, qui entraîne mes mains pour la guerre, mes doigts pour combattre. »

cruaser detail 01

Cet AR-15 comprend également quelques autres modifications comme un bouclier et une croix gravés au laser.

crusaer_detail2

Le sélecteur de tir indique les mots « Paix » pour la position sécurité, Guerre » pour le mode semi-automatique, et « Dieu le veut » en tir automatique. L’autre face du sélecteur porte les traductions latines de ces mots.

Ce nouveau modèle se vend pour 1 395 $, mais est livré avec une garantie à vie.

En ce moment et depuis un bon moment les menaces les plus importantes dans le monde sont le terrorisme islamique. Nous voulions fabriquer une arme qui ne sera jamais utilisée par des terroristes musulmans pour tuer des innocents.

a déclaré Ben « Mookie » Thomas, porte-parole tactique de Spike, qui est un ancien Navy Seal et ancien employé de Blackwater.
Comme ancien militaire et entrepreneur de sécurité au Moyen-Orient, Thomas dit qu’il comprend bien que bon nombre des armes utilisées par les terroristes sont fabriquées aux États-Unis et financées par les états arabes. « Beaucoup de musulmans sont de bonnes personnes, mais les musulmans radicaux détruisent le monde. »
Lire la suite

europol_terro_graph

Terrorisme en Belgique, à 99 % pour « motifs religieux »

08/07/2015 – MONDE (NOVOpress)
Selon Europol, le nombre d’arrestations pour terrorisme en Belgique a triplé en un an. Dans près de 99 % des cas, il s’agit de terrorisme pour motifs religieux.

Europol, le pendant européen du célèbre Interpol, a publié son rapport 2015 sur la situation et les tendances du terrorisme dans l’UE. Une chose est claire, la guerre que mène l’islamisme à l’occident est bien une guerre globale. Ainsi, la Belgique a-t-elle vu le nombre d’arrestations de personnes suspectées de terrorisme passer de 20 en 2013 à 72 en 2014, ce qui la place au 4e rang des arrestations pour terrorisme, derrière la France (238), l’Espagne (145) et le Royaume-Uni (132).
Dans 71 des cas en Belgique, il s’agissait de « terrorisme inspiré par des motifs religieux ». Sûrement des shintoïstes énervés ? Ah, tiens, non. Europol souligne que

La principale préoccupation des États membres est le phénomène des djihadistes qui se rendent dans les zones de guerre ou qui reviennent, ce qui renforce les capacités et la détermination des groupes terroristes inspirés par la religion à perpétrer des attentats. Cela a été clairement mis en évidence lors d’un attentat en mai (celle du musée Juif), réalisé par un individu radicalisé qui était revenu de Syrie et qui a provoqué la mort de quatre personnes.

L’Office de police criminelle intergouvernemental estime que les groupes et groupuscules liés à l’Etat islamique et à al-Qaida ont l’intention, les capacités et les moyens de mener des attaques terroristes contre les pays de l’UE. Il ajoute que ces violences pourraient augmenter en nombre et en intensité. Nous partons d’un chiffre déjà haut, puisque Europol a recensé 201 attentats manqués, déjoués ou exécutés dans l’Union européenne en 2014. Une seule attaque a été enregistrée en Belgique, mais les quatre victimes de la tuerie du musée Juif de Bruxelles le 24 mai ont été les seules personnes tuées à la suite d’un attentat terroriste sur le continent en 2014.
Pour l’ensemble de l’Union Européenne, les arrestations de suspects de terrorisme pour motifs religieux sont passées de 122 personnes en 2011 à 395 en 2014.

europol_terrorisme_report_2015

Crédit photo : Capture d’écran du rapport TE-SAT 2015 d’Europol


« Guerre de civilisation » : « Manuel Valls sait-il vraiment ce qu’il dit ? »

30/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Éric Zemmour revient sur la formule employée pour la première fois par le Premier ministre pour faire face au terrorisme islamiste.

Le polémiste s’interroge :

Manuel Valls sait-il ce qu’il dit ? Connait-il le sens des mots qu’il emploie ? Maîtrise-t-il toutes les subtilités de la langue française ? Est-il un provocateur impétueux ou un ignorant ingénu ? Guerre de civilisation ou guerre de civilisations ? Guerre pour la civilisation contre des barbares ou entre civilisations ?

Pour le journaliste, le Premier ministre ne semble pas lui-même en mesure de répondre à ces questions. « Manuel Valls explique qu’il ne fait pas la guerre à l’islam mais au terrorisme, et que les premières victimes de ce terrorisme sont les musulmans ».


Publié le