Tag Archives: télé-réalité

Australie : des candidats de téléréalité face à Daech pour promouvoir l'immigration

Australie : des candidats de téléréalité face à l’EI pour promouvoir l’immigration

Source : Ojim.fr – Où s’arrêtera l’imagination des scénaristes de téléréalité ? En Australie, une émission a envoyé six candidats en Syrie et en Irak face à Daech… pour faire accepter à l’opinion d’accueillir plus de réfugiés.

C’est ainsi que trois candidats de « Go back to where you came from » (« Retourne d’où tu viens ») se sont retrouvés dans un camp kurde en plein milieu d’un échange de tirs avec les combattants islamistes. « Les combattants kurdes tiraient et essayaient de repousser les djihadistes en dehors des villages. Ils nous ont dit ne pas connaître notre position et moi je n’ai pas vraiment réalisé le sérieux de la situation », raconte l’une des candidates.

Il lui aura fallu quelques jours pour se rendre compte de ce qui s’était passé : « Des gens se font tuer là-bas et nous, nous étions sur le terrain en guerre contre Daesh, nous aurions pu nous faire tuer. »

Le but de cette prise de risque absurde et inouïe ? Sensibiliser l’opinion publique australienne afin qu’elle accepte d’accueillir plus de réfugiés sur son sol, notamment en provenance de Syrie et d’Irak… En Australie, des mesures radicales ont récemment été prises contre l’immigration, et 60 % de la population est opposée à l’accueil de réfugiés.

Ainsi, pour faire passer la pilule, quoi de mieux que de risquer la vie de citoyens lambdas et de l’exposer au public ? L’émission sera diffusée du 28 au 30 juillet sur la chaîne SBS.

Crédit photo : DR

La télé-réalité des hommes politiques, ou le constant abaissement de la fonction - par Gabriel Robin

La télé-réalité des hommes politiques, ou le constant abaissement de la fonction – par Gabriel Robin

29/10/2014 – PARIS (NOVOpress)
La chaîne D8, appartenant au groupe Canal +, s’apprête à lancer un nouveau programme de « télé-réalité » ; l’idée est simple, grimer des hommes et des femmes politiques, en Français « lambdas », afin qu’ils puissent réellement observer comment vit la France d’en bas. Penser que ces gens ont besoin de se déguiser pour comprendre la vie des français fait froid dans le dos !

Le casting comprend quelques personnages très médiatiques du paysage politique français : Thierry Mariani dans la peau d’un handicapé en fauteuil roulant, Geoffroy Didier en chanteur de rock sudiste, Samia Ghali en mère divorcée à la recherche d’un logement pour elle et ses deux enfants, ou encore Julien Dray en professeur de lycée. Heureusement que le ridicule ne tue pas, et que le déshonneur n’existe plus en ce monde.

En mal de reconnaissance, nos hommes politiques ont décidé de se muer en amuseurs publics, en bouffons. Ils procèdent d’ailleurs d’un phénomène entamé depuis déjà longtemps : l’abaissement du politique. Autrefois émanation de la première fonction souveraine ; l’homme politique est progressivement devenu un gestionnaire des stocks et des ressources tel un banquier, pour désormais se voir réduit à jouer pleinement le rôle d’acteur, pire de participant à une émission de « télé-réalité ». Après « Les ch’tis dans la jet set », ou les « Anges de la télé-réalité », voici « Les élus chez les ploucs ».

Sous couvert de pédagogie et de « bons sentiments », l’émission cache une indécente volonté spéculative. On a peu de mal à imaginer un producteur se dire qu’un « Vis ma Vie (de pauvre) » avec des hommes politiques, serait susceptible de générer un énorme buzz et donc de gros profits ! Une relation gagnant-gagnant, car les politiques participants à l’émission pourront augmenter leur cote de popularité, ou tout du moins leur visibilité.

Lire la suite

Arnaud Montebourg souhaite la suppression de la télé-réalité

Arnaud Montebourg souhaite la suppression de la télé-réalité

30/09/11 – 12h40
PARIS (NOVOpress)
– Décidément, le candidat aux primaires socialistes Arnaud Montebourg, déjà félicité par les militants Identitaires pour ses prises de position sur la « démondialisation », ne manque pas d’idées audacieuses et radicales rompant avec les programmes aseptisés des autres prétendants.

Ainsi, invité spécial de Libération, Arnaud Montebourg, s’est exprimé sur les différents aspects de son programme politique. S’attardant sur les questions culturelles et médiatiques, le candidat socialiste a déclaré : « Les cahiers des charges de TF1 seront durcis au niveau culturel, en termes de pluralisme, la télé-réalité sera interdite... »

Une proposition originale et courageuse qui ne cède pas à la démagogie électoraliste, puisque les programmes de « télé poubelle » qu’Arnaud Montebourg se propose d’interdire sont suivis et appréciés par des millions de téléspectateurs et donc autant de possibles électeurs.

[box class= »info »]Crédit photo : Momo-M22/Flickr sous licence Creative Common [/box]