Tag Archives: Sylvain Tesson

Sylvain Tesson : la France d’un écrivain voyageur

20/10/2016 – FRANCE (NOVOpress)
C’est une histoire dont tout le monde connaît la chute. Tesson grimpe sur un toit, glisse et tombe. On le ramasse à la petite cuiller. Vertèbres, côtes et crâne fracturés, poumons perforés, pronostic vital engagé. Plongé dans le coma, l’écrivain voyageur écope de quatre mois ferme, sans remise de peine, à l’hôpital de la Pitié Salpêtrière. Une saison passe et Sylvain se remet sur pied avec l’envie furieuse de battre la campagne pour redécouvrir cette France qu’on dit oubliée. Il déclare : « Certains hommes, écrit il, espèrent entrer dans l’Histoire. Nous sommes quelques uns à préférer disparaître dans la géographie ».

C’est un périple qui l’emmènera des Alpes du sud à la pointe nord du Cotentin. Au détour de ses détours, il croise des ermites, des ramasseurs de champignons, des dames claudicantes… On lut longtemps Sylvain Tesson pour se dépayser. Il est certainement venu le temps de se repayser. Sur les chemins noirs sont disponibles dès aujourd’hui !

sylvain_tesson_Capture-d’écran-2014-02-16-à-09.42.19

Sylvain Tesson défend son père, le journaliste Philippe Tesson, poursuivi pour incitation à la haine raciale

20/01/2015- FRANCE (NOVOpress)
Ce mardi 20 janvier, Sylvain Tesson, écrivain et auteur de Bérézina, était l’invité de Thomas Sotto sur Europe 1.
Il a notamment été interrogé sur les propos de son père, le journaliste Philippe Tesson, qui avait déclaré – la semaine dernière – que ce sont « les musulmans qui amènent la merde en France. » et qui lui vaut d’être poursuivi pour incitation à la haine raciale.

Sylvain Tesson prend la défense de son père en rappelant que l’islam n’est pas une race.

Les musulmans ne sont pas une race, il y a des musulmans qui sont des Africains, des musulmans qui sont des Kirghizes, des gens qui viennent d’Asie centrale.

Par ailleurs, Sylvain Tesson dit comprendre l’emportement de certains après l’attentat contre Charlie Hebdo et les nombreuses manifestations anti-françaises organisées dans le monde musulman.

Il me semblait, que dans l’emportement que vous connaissez, il y avait d’autres urgences que de réduire au silence quelqu’un qui s’est livré à un emportement.

(…)

Vous savez, le choc que nous avons tous ressenti depuis la tuerie de Charlie Hebdo, a été tellement important, en tout cas chez moi, qu’il n’y a plus vraiment de place pour d’autres indignations… Moi il se trouve que je hiérarchise mes indignations et les chocs qui me traversent. Alors quand j’ai vu la tuerie de Charlie Hebdo et l’enflammement d’une partie du monde musulman à la suite de la Une (du « Journal des survivants ») bizarrement je ne ressens plus beaucoup d’indignation ni de choc quand j’entends des déclarations dont je sais très bien qu’elles ont probablement dépassé la pensée de quelqu’un qui use de la parole avec beaucoup d’enflammement.



Sylvain Tesson revient sur les propos de son père par Europe1fr

Vu sur Facebook

Le nouveau recueil de nouvelles de Sylvain Tesson est paru

Publié le