Tag Archives: surpopulation

Foule en Afrique du Sud

Natalité africaine, chaos et intégrisme islamiques, les menaces à nos portes

Source : Boulevard Voltaire
Plus personne ne s’inquiète – ou ne peut exprimer son inquiétude — face à la natalité galopante en Afrique. Le monde musulman est lui en proie au chaos et à la radicalisation. Ces deux maux se conjuguent pour menacer la survie de l’Europe.

Dans les années 70, tout le monde craignait la surpopulation de la planète et recommandait le contrôle des naissances. La chape de plomb du politiquement correct est tombée sur cette question : la délirante surnatalité de l’Afrique (7,6 enfants par femme au Niger en 2012) relève désormais du tabou antiraciste.
Le Moyen-Orient, entre l’échec patent des « printemps arabes », l’exacerbation des fondamentalismes sunnites et des haines religieuses (à l’encontre des chrétiens, des juifs, des chiites…), est la proie du chaos.
Ajoutons qu’avec Boko Haram, AQMI, Ansar Eddine et autres groupes extrémistes africains, les deux périls se conjuguent.

À la rencontre de ces deux échecs majeurs – folie nataliste africaine et folie religieuse musulmane —, le Camp des saints qui s’installe en Sicile menace toute l’Europe.


Surpopulation mais dénatalité en Occident

Surpopulation dans le monde, mais dénatalité en Occident

17/09/2014 – PARIS (NOVOPress) – L’écologie altermondialiste, qui manipule l’opinion publique par le biais de médias acquis à leurs causes, se sert des questions environnementales (nucléaire, énergies renouvelables, changements climatiques,…) pour insidieusement diffuser et promouvoir une politique faisant de la multiculturalité la pierre angulaire de leur programme. En France, les Verts-Europe-écologie ne sont que les archétypes des militants modernes ayant fait des droits de l’homme une nouvelle religion. En dehors des dogmes nouveaux, point de salut ! Dans un « uniformalisme » de la pensée, amenant l’individu à répéter docilement des concepts clamés en cœur par un système de désinformations, nos écologistes ne font qu’exprimer une haine, normalement ancrée dans les esprits torturés de l’extrême gauche de notre paysage politique, de l’histoire, de la mémoire, des traditions des peuples européens, attachés à des terroirs, symboles de cultures millénaires.

Faisant exagérément la promotion de l’autre, de l’étranger, des minorités, rabaissant constamment l’idée de nation, de patrie, enfermant implacablement les Européens dans une culpabilisation éternelle, une détestation et un déni de soi, promulguant un internationalisme nouveau, l’utopie du bien vivre ensemble, une pseudo citoyenneté du monde, sans tenir compte des véritables richesses culturelles des peuples occidentaux, nos militants au grand cœur oublient volontairement d’ouvrir les yeux.

En tant que bons petits soldats de la pensée unique, la remise en cause personnelle n’est pas envisageable même si tout indique que leur idéologie est porteuse de haine entre les peuples et construit actuellement des sociétés modernes prêtes à sombrer dans un communautarisme violent. Ces inquisiteurs des temps modernes ont bien compris l’intérêt qui était le leur de se servir d’un sujet aussi sensible. Entre leurs mains, l’écologie n’est qu’un prétexte pour changer en profondeur les sociétés européennes, quel qu’en soit le prix !

Et pourtant, l’écologie mériterait plus d’attention. A une époque où la population mondiale s’approche des 7,5 milliards d’individus, il serait urgent de remettre l’homme au centre de son environnement, de comprendre la révolution démographique née de notre époque moderne, engendrant pour une grande partie les déplacements de population qui aujourd’hui servent aux adeptes de la multiculturalité pour fragiliser sur le long terme les puissances occidentales, confrontées, elles, à une dénatalité.

Lire la suite

Surpopulation carcérale : la gauche souhaite limiter les peines de prison

Surpopulation carcérale : la gauche souhaite limiter les peines de prison

Prison de la Santé (Paris). Crédit photo : Michael C. Berch via Wikipédia (cc).

10/12/2012 — 19h30
PARIS (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation) —La semaine dernière, le contrôleur général des lieux de privation de liberté, Jean-Marie Delarue, a alerté le gouvernement sur l’état de la prison des Baumettes, dans les Bouches du Rhône. Les photos diffusées par la presse témoignent de l’état à la fois dégradé et sale de cette vieille prison.

A cette occasion, l’état de surpopulation chronique des maisons d’arrêt françaises a été rappelé, celle des Baumettes étant exploitée à près de 140%.

Lire la suite