Tag Archives: Sud-Ouest

Le grand quotidien Sud Ouest vit-il ses derniers jours ?

Le grand quotidien Sud Ouest vit-il ses derniers jours malgré les subventions ?

14/11/2013 – 12h00
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) – La situation économique de la presse est catastrophique. Depuis plusieurs années, celle-ci survit grâce aux subventions (voir la liste en fin d’article) que lui accordent les différents gouvernements.

Selon l’OJD, sur les neufs premiers mois de l’année 2013, le recul moyen des ventes au numéro des quotidiens nationaux est de 15,35% ! Pour « Libération », le recul est de 29,53%, pour « Le Parisien » de 18,01%, et pour « Le Monde » de 17,51%.

La situation de la presse régionale n’est guère plus brillante. Pour le Groupe Sud Ouest (dont le quotidien Sud Ouest est de par sa diffusion, le deuxième quotidien régional français), malgré une subvention en 2011 de 6 707 844 euros, la restructuration se poursuit. 180 postes, dont 23 journalistes, seront supprimés en 2013. Ce plan social succède à celui de 2012 qui avait concerné 158 postes, dont 68 journalistes.

Lire la suite

A la rencontre des Identitaires du Sud-Ouest avec Christophe Pacotte

A la rencontre des Identitaires du Sud-Ouest avec Christophe Pacotte

12/02/2012 — 10h00
TOULOUSE (NOVOpress) —
Action de Génération Identitaire à Poitiers, Convention à Orange, Jean-François Copé et le FNJ parlant de racisme anti-blanc ou anti-français, jamais autant les Identitaires n’auront occupé l’espace médiatique. Mais comment cet attrait se traduit-il sur le terrain et y a-t-il vraiment un engouement ? C’est ce que Novopress a demandé à Christophe Pacotte (photo ci-dessus), membre du bureau directeur du mouvement identitaire et chargé entre autres choses des Identitaires du Sud-Ouest.

Lire la suite

Ecole Saint-Projet : Le journal "Sud-Ouest" condamné pour diffamation

École Saint-Projet : Le journal « Sud-Ouest » condamné pour diffamation

24/10/2102 — 18h00
BORDEAUX (via Infos-Bordeaux) — La Cour d’appel de Bordeaux, dans un arrêt du 12 septembre dernier, a confirmé le jugement du tribunal correctionnel de Bordeaux du 24 juin 2011 condamnant le journal Sud-Ouest pour diffamation envers l’école Saint Projet et ses enseignants, et à leur verser au titre des dommages et intérêts et autres frais la somme globale de 10.400 euros.

Lire la suite

Bordeaux : le journal Sud Ouest condamné pour diffamation à l’égard de l’école Saint Projet

Bordeaux : le journal Sud Ouest condamné pour diffamation à l’égard de l’école Saint Projet

13/07/2011 – 20h00
BORDEAUX (Info Bordeaux) – Le 14 août 2010, le journal Sud Ouest publiait, sous le titre « Nouveau culte à saint Eloi », son quarante-septième article sur l’affaire « des Infiltrés » mettant en cause l’école Saint Projet. Le journal y prétendait que l’émission démontrait qu’avaient été enregistrés « des propos racistes enseignés par les professeurs et répétés par les élèves scolarisés au collège » . Le simple visionnage du montage réalisé par France 2 aurait suffit au quotidien pour se rendre compte qu’il s’agissait d’une calomnie comme vient de le juger le Tribunal correctionnel de Bordeaux.

En effet, à la suite de cet article, l’Association d’Education Populaire Saint Projet, ainsi que huit professeurs, assignait, par l’intermédiaire de son avocat, Maître David Dassa Le-Deist du barreau de Paris, le journal en diffamation.

Le journal Sud Ouest condamné pour diffamation à l’égard de l’école Saint ProjetCelle-ci a été retenue par le Tribunal correctionnel de Bordeaux qui l’a condamné au paiement d’une amende de 2.000 €, à 1.000 € de dommages et intérêts par partie civile, 300 € au titre de l’article 475-1 du code de procédure pénale et à la publication du dispositif de la décision dans ses colonnes et sur son site internet dans les 10 jours à compter de la signification, assortie d’une astreinte de 100 euros par jour de retard, soit près de 15.000 €. L’excuse de bonne foi plaidée par le journal, dont il faut rappeler qu’un des pigistes a été condamné pour avoir démoli la vitrine d’un libraire catholique situé en face de l’Eglise Saint Eloi (photo), n’a pas été retenue par les juges. A noter que le journal Sud-Ouest a décidé de faire appel.

Ainsi, les conséquences de l’affaire des Infiltrés n’en finissent pas. Ce ne sont pas forcément celles qu’attendaient la société CAPA et la chaîne France 2 qui sont actuellement sous le coup de plusieurs instructions judiciaires pour diffamation publique. Après l’abbé Laguérie qui avait dû citer le JDD en diffamation avant que ce dernier présente ses excuses publiquement, c’est au tour de l’école Saint Projet de se faire rendre justice après la diffusion de la manipulation des Infiltrés.

[box class=info]Photos : © info-bordeaux.fr – source[/box]