Tag Archives: spermatozoïdes

gametes

PMA : la congélation d’ovocytes par convenance personnelle apparaît en France

16/10/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Le don de gamètes facilité
Un décret paru hier au journal officiel permet aux personnes n’ayant jamais procréé de donner leurs gamètes. Auparavant, ce don leur était interdit, par précaution. Désormais, toute femme âgée de 18 à 37 ans et tout homme âgé de 18 à 45 ans, en bonne santé, pourront se porter candidat aux dons d’ovocytes ou de spermatozoïdes. Pour le ministre de la Santé, il s’agit de remédier à la pénurie de dons de gamètes à l’intention des couples infertiles. On crée un droit des couples à avoir des enfants : mais on prive ces mêmes enfants nés par PMA de la connaissance de leurs vrais parents biologiques.

Pour la première fois, ce décret porte atteinte à la gratuité des dons portant sur le corps humain
En droit français, le corps humain est un bien non-patrimonial. C’est pourquoi on ne peut en vendre une partie : on ne peut que la donner, le plus souvent anonymement, afin d’éviter d’en faire une marchandise.
Pour la première fois, ce décret prévoit une contrepartie au don d’ovocytes ; une femme ayant donné ses ovocytes pourra en conserver une partie, en les congelant ; elle pourra les utiliser pour avoir des enfants plus tard.
Pour la première fois, on peut donc avoir un intérêt à donner une partie de son corps.

La congélation d’ovocytes par convenance fait donc son apparition en France
L’an passé, Apple et Facebook avaient encouragé leurs salariées à faire congeler leurs gamètes pour travailler, puis avoir des enfants plus tard. Auparavant, la congélation n’était possible que pour des raisons médicales. En France, c’est désormais possible pour des raisons de convenance personnelle, à la condition de donner, en même temps, une partie de ses gamètes à un receveur anonyme. On voit ainsi apparaître une forme de « chantage au don ». Un nouvel esclavage, celui du corps, de l’intimité, progresse, inexorablement…

Guy Rouvrais