Tag Archives: SOS Chrétiens d’Orient

SOS Chrétiens d'Orient lance au appel aux dons pour construire un puits en Irak

SOS Chrétiens d’Orient lance au appel aux dons pour construire un puits en Irak

31/07/2014 – QARAQOSH (NOVOpress)
SOS Chrétiens d’Orient communique :

Avec ses 50.000 habitants, Qaraqosh est la principale ville chrétienne du pays. Située à quelques kilomètres de Mossoul, elle est protégée des djihadistes par les forces kurdes mais n’est plus alimentée en eau depuis l’instauration de l’Etat Islamique.

SOS Chrétiens d’Orient est actuellement à Qaraqosh et a commencé à investir pour la réalisation d’un puits profond qui permettra d’alimenter la ville en eau potable. Le retour de l’eau courante à Qaraqosh et dans les villages voisins est indispensable au maintien sur place des chrétiens.

Le dispositif comprend un puits de 140 mètres de profondeur qui alimentera 6 cuves de 30.000 litres chacune. L’appel aux dons permet de financer la prospection, le forage, l’achat des deux pompes et des six cuves et l’installation des canalisations pour apporter l’eau dans la ville.

Budget total : 21 000 €
Déjà investis par SOS Chrétiens d’Orient : 5 600 €
Début des travaux : Mercredi 30 juillet 2014.

Pâques avec les Chrétiens Irakiens

SOS Chrétiens d’Orient : Pâques avec les Chrétiens Irakiens

04/05/2014 – BAGDAD (NOVOpress) – Jeunes, Français, Chrétiens. Les bénévoles de l’association SOS Chrétiens d’Orient avaient commencé par aller passer Noël en Syrie, ils viennent de passer Pâques avec les Chrétiens Irakiens.

Une communauté éprouvée, dont la situation était encore récemment jugée « catastrophique » par le nouveau patriarche chaldéen Louis Sako. Avant 2003, ils étaient plus d’un million à vivre dans le pays, ils ne seraient aujourd’hui plus que 400 000. Beaucoup on fui. La guerre d’abord, puis les persécutions. Certains sont morts aussi.

Monseigneur Sako, comme de très nombreux évêques, prêtre ou fidèles accusent la montée de l’extrémisme religieux : la valise ou le cercueil, c’est finalement le choix qui semble s’offrir à eux… Résultat, les plus aisés s’en vont vers l’Europe, les États-Unis, le Canada ou l’Australie, les autres restent, et beaucoup se réfugient au Kurdistan, région autonome dans laquelle la situation sécuritaire est incomparable au reste de l’Irak.

Lire la suite