Tag Archives: sexiste

Haut Conseil à l’Égalité

Novlangue féministe au sommet de l’État

13/11/2015 – POLITIQUE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Idéologie féministe au sommet de l’État
Le Haut conseil à l’égalité entre les hommes et les femmes est une institution des plus officielles : installé en l’hôtel de Matignon, cet organisme consultatif est attaché au Premier ministre, et le conseille pour diriger sa campagne idéologique féministe.

Ce Haut conseil a publié, il y a une semaine un guide pratique pour une communication publique sans stéréotype de sexe qui propose une novlangue officielle féministe
Il se permet en premier lieu de contredire l’Académie française, responsable de la suprématie du genre masculin sur le féminin : pour le Conseil, le neutre n’existe pas. Le masculin ne peut donc servir de genre neutre. Et puis, l’utilisation de mots féminisés comme auteurE, pompièrE, poétessE, officiERE, gouverneurE, RecteurICE éclaircit le texte et ne le rend pas plus laid : pour les auteurs, il n’existe pas de beau ou de laid en soi.

Dix recommandations pratiques sont ensuite émises : bannir toutes les expressions relevant de rôles sociaux « traditionnels » : mademoiselle, nom de jeune fille, nom d’épouse, etc.
Ensuite, accorder les noms de métier : on ne dira plus madame le chef de bureau, mais « madame la chef F E de bureau » ou madame le préfet mais « madame la préfèT E ».

Il faut également adopter une nouvelle syntaxe pour désigner en toutes circonstances les hommes et les femmes : mettre le suffixe masculin, un point, le suffixe féminin, un point, le « s » du pluriel. Par exemple, ne plus écrire : les conseillers municipaux, mais les conseiller.ères.s municipaux.ales.
D’autres conseils viennent renforcer ce catalogue orwellien : il est défendu d’évoquer les qualités « féminines » d’une femme : dire qu’elle est douce, que c’est une mère attentive, ou un cordon bleu. De même il faut éviter « D’organiser des concours de beauté, d’offrir une rose, d’offrir une plante verte au personnel féminin ».

Bref. Le gouvernement gaspille son temps et son argent à colporter la plus grossière des idéologies.


la-campagne-est-declinee-en-affiches-en-video-et-en_3326216_800x400

Campagne anti-sexiste, vers une nouvelle inquisition ?

12/11/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Après le combat contre ceux qui réchauffent, les phobes et l’extrême-droite, le nouveau combat républicain, tendance est celui qui est contre le sexisme.

Pourtant, l’égalité en droit des hommes et des femmes est largement acquise…
Par les textes de loi et les mœurs de la très grande majorité
Le combat contre le sexisme s’essouffle et se cantonne souvent à hurler contre des inégalités, notamment salariales. Pourtant, même en ce domaine, après analyse sérieuse, la parité règne déjà.

Cependant, en France, la lutte continue de plus belle
Le sexisme est mis à toutes les sauces, dans toutes les attitudes, dans tous les objets du quotidien. Rasoirs roses, tampons hygiéniques, jeux pour enfants… Il y a toujours un collectif pour hurler à l’abominable discrimination sexiste.
Dernière campagne en date : « Stop — ça suffit », lancée lundi par le gouvernement, contre le harcèlement sexiste dans les transports. Elle « vise à faire évoluer les comportements », naturellement.

Les comportements des mâles français, donc ?
Comme d’habitude, l’immigration comme cause n’est jamais citée. Cette campagne va culpabiliser encore plus le Français lambda, qui n’y est pas pour grand-chose…
Au lieu d’agir selon ses missions, c’est-à-dire contrôler l’immigration et assurer la sécurité de tous, l’État-maman obèse profite de la situation pour s’étendre et rééduquer le peuple français. L’exact inverse de son rôle authentique.


Paris-11

« Les Françaises aux Africains » : la fresque sexiste et raciste subventionnée

20/06/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Samedi dernier, l’association « Le MUR » a inauguré un nouveau tag au cœur de la capitale. Sur cette soi disant « œuvre d’art », on peut voir le slogan « la France aux Français » barré et remplacé par « Les Françaises aux Africains »

Pour l’« artiste », un certain Combo « Certes, “les Françaises aux Africains” est une phrase choquante, mais autant que “la France aux Français” » Pour l’artiste cosmopolite, l’affirmation de l’identité nationale ne peut être que choquante… Passons sur cette énième insulte faite à notre peuple. Cette nouvelle injonction au brassage ethnique et au multiculturalisme est également porteuse d’un message sexiste et raciste particulièrement odieux. Avec « Les Françaises aux Africains », les femmes de notre pays sont en effet considérées comme du bétail sexuel, dont la libre disposition est revendiquée par une communauté sur la base de sa couleur de peau.

La femme comme simple objet de consommation sexuelle ethnique fait donc partie des « valeurs de la République »…
Créé à l’initiative de l’association « Le MUR », Modulable Urbain réactif (sic), ce tag est considéré par ses promoteurs comme une « œuvre d’art ». Cette association, chargée de promouvoir le dénommé « art contemporain » en milieu urbain, est grassement subventionnée par la fondation Cartier, le centre Pompidou, ou encore la mairie de Paris qui lui verse chaque année quelque 17 000 € de subventions.

Quelles ont été les réactions ?
La presse et les partis du système n’ont évidemment pas évoqué l’affaire. Les réactions sont venues des milieux identitaires et patriotes. L’AGRIF, l’Alliance Générale contre le Racisme et pour le respect de l’Identité Française et chrétienne, a ainsi déposé une plainte contre l’association Le MUR, dénonçant, je cite, « Une manifestation raciste et sexiste, appelant clairement au viol ». De son côté, le collectif Culture & Liberté, créé début juin sous la bannière du Rassemblement Bleu Marine, a vivement dénoncé, je cite encore : « Une propagande raciste » et « la promotion d’une immigration illégale ».

On saluera le panache de cette jeune blanche (vidéo ci-dessous) qui, au risque de se voir traînée devant les tribunaux ou agressée, s’est filmée remplaçant ostensiblement le mot d’ordre ordurier par « Les Françaises aux Français », et pour faire bonne mesure ajoutant « Collabos », « Résistance » et « Racisme antiblancs ». Elle a montré que, contrairement à nos « élites », les autochtones entendent bien lutter contre l’entreprise de subversion qui menace notre pays.

https://youtu.be/yG9xMiFRQrs (Après la publication de notre article la vidéo a été censurée sur YouTube, mais elle a été re-hébergée sur RuTube)

Crédit photo : medias-presse.info