Tag Archives: sexe

sara_giromin_ex_femen

Conversion d’une ancienne FEMEN

07/01/2016 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

C’est un retournement total ! Sara Giromin, fondatrice des FEMEN au Brésil, dénonce le féminisme et l’avortement, et s’excuse auprès des chrétiens.
Elle avait lancé le mouvement féministe en 2012. Elle menait des opérations « seins nus » pour protester contre l’exploitation des femmes. En octobre dernier, elle a publiquement renié son engagement…

Elle a dénoncé les abus dont elle a fait l’objet de la part du mouvement féministe
Comme bien d’autres FEMEN, Sara Giromin a quitté le mouvement rapidement après l’avoir intégré, en 2013, dénonçant le « business » qui en était à la base. Elle a alors créé un autre mouvement.
Elle espérait trouver dans ce milieu une aide après être entrée dans la prostitution à l’adolescence. S’en étant ouverte à une universitaire féministe, celle-ci l’avait félicitée pour cette activité… C’est une femme plus âgée, réputée « conservatrice », qui l’a aidée à en sortir.

Elle critique violemment l’idéologie féministe et rejette l’idéologie du genre, « obligatoire » au sein du mouvement
Aujourd’hui, elle dénonce le féminisme comme une « secte » qui utilise les femmes comme des objets, fait la promotion du lesbianisme et « promeut la destruction de la famille traditionnelle et de toutes les valeurs morales de la société ».
Elle écrit encore : « dans le mouvement féministe, les femmes n’ont aucune importance, mais ne servent que de carburant pour alimenter la haine que la secte féministe ne peut pas se permettre de laisser mourir ».

Elle s’est aussi excusée auprès des chrétiens…
… pour avoir échangé un baiser lesbien sur fond de crucifix et d’église, photo devenue un emblème de l’activisme homosexuel et antichrétien au Brésil.
Elle a aussi dit son regret d’avoir avorté jadis, et mis en garde les femmes qui hésitent à avorter.
Ce qui a provoqué ce revirement, c’est la naissance de son enfant, qui lui a fait prendre conscience de la signification de la vie.
L’ancienne FEMEN donne aujourd’hui des conférences pour dénoncer le féminisme, l’idéologie du genre et le marxisme culturel !
En France, ce mouvement sévit toujours…

gay_pride

Augmentation en flèche du financement des études de genre par la région Ile-de-France

08/12/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)

De 2011 à 2014, le financement de l’Institut Émilie du Châtelet (IEC) par la région Ile-de-France est passé de 0,9 à presque 8 millions d’euros. L’IEC fait partie du domaine d’intérêt majeur : « genre, inégalités, discriminations » et participe au « développement de la recherche et des enseignements sur les femmes, le sexe ou le genre ». Il compte 18 établissements, 11 laboratoires, et emploie 200 chercheurs considérants, selon le site Vigi-Gender que « le concept de genre pose les catégories de femmes, d’hommes, de sexe, de sexualité et les notions de féminin, de masculin, de féminité et de masculinité comme des constructions sociales et non comme des données naturelles intangibles ». 8 millions d’euros, c’est beaucoup pour une théorie qui n’existe pas, surtout en temps de crise et de hausse des impôts.

theorie genre

L’Union européenne saisie par la théorie du genre

11/09/2015 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Le Parlement européen a adopté cette semaine le rapport Rodrigues intitulé « l’émancipation des jeunes filles par l’éducation dans l’Union européenne »

Comprendre : « promotion de l’égalité des genres à l’école ». Le texte forme une série de recommandations, sous couvert de lutte contre le sexisme et de réflexion sur le genre. Dans les faits, il s’agit de nier la différence sexuelle. Œuvres d’art, pratiques sportives, littérature, rien ne devra être épargné. Il faut supprimer les « stéréotypes » et encourager les garçons et les filles à « expérimenter de nouveaux rôles »…
Cerise sur le gâteau, le texte évoque, « Des stratégies nationales d’inclusion des Roms » et « invite les États membres à mettre au point des programmes spécifiques pour que les filles et les jeunes femmes roms restent à l’école ». Le rapport fait naturellement la part belle à la novlangue : il y est recommandé

De soutenir l’inclusion d’informations objectives (sic) concernant les questions LGBTI (comprendre : lesbiennes, gays, bi, trans et intersexe ») dans les programmes scolaires.

Le Parlement a t il les compétences pour statuer quant à la validité ou non de la théorie du genre ?

Évidemment, non. Le rapport se base sur des considérations purement idéologiques et nie de manière ascientifique le caractère sexué du corps. Le genre est en effet défini comme un « construit social », résultant d’une « culture ».

Faut il donc comprendre par là qu’il n’existe pas de genre ?

Mais alors, on se demandera pourquoi le Parlement se fixe comme but,

De mettre en place une véritable parité entre hommes et femmes, aussi bien dans la sphère publique que dans la sphère privée.

Comment parler de parité lorsque tout est indifférencié ? Les professeurs appelés à enseigner ces bizarreries sauront ils s’y retrouver ?…

Quelle est la portée réelle de ce texte ?

Heureusement, le Parlement européen n’a pas encore adopté une résolution pour apprendre aux parents la manière d’élever leurs filles. Si l’efficacité de cette nouvelle résolution semble douteuse sur le court terme, la sonnette d’alarme est néanmoins tirée. Le lavage de cerveau est en effet lancé, et l’instruction recule encore une fois face à la dés‑éducation.


Harvard, une université obsédée par le sexe

Harvard, une université obsédée par le sexe ?

07/11/2014 – BOSTON (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Aux Etats‑Unis, le délire sexuel déborde dans la plus prestigieuse université américaine, Harvard. Celle‑ci organise une semaine du sexe. On y trouve des ateliers pour « Bien se préparer au sexe anal » ou encore « Désacraliser le concept de virginité et apprendre à perdre celle‑ci ». Il faut donc croire que sur ces sujets internet ne suffit pas aux étudiants !

Naturellement, les questions de racisme et celles qui sont relatives à l’homosexualité ne seront pas en reste, formant un sommet dégoulinant de post‑modernisme bon teint. Cela n’est pas sans rappeler la bien nommée « Queer week » organisée à Sciences‑Po Paris. Il semblerait que cela témoigne de l’immaturité affective d’étudiants appartenant aux plus prestigieuses universités occidentales.

Photo : un bâtiment de Harvard. Crédit photo : Jacob Rus, via Wikipédia, (cc).

Touche pas à mon éducation sexuelle ! (Présent 8213)

Touche pas à mon éducation sexuelle ! (Présent 8213)

Une du numéro 8213 de "Présent"

Une du numéro 8213 de « Présent »

20/10/2014- PARIS (NOVOpress)
Du 14 octobre jusqu’au 2 août 2015, l’exposition « Zizi sexuel » est de retour à la Cité des Sciences dans le but d’aborder « de manière ludique l’amour et la sexualité » avec des enfants de 9 à 14 ans. Et ce, du fait que « les ados sont taraudés par le sexe »… Foutaises ! Les seuls obsédés du sexe sont ceux qui ont mis en place cette exposition et ils vont à nouveau salir l’innocence de milliers d’enfants avec la bénédiction du ministère de la (dés)Education nationale. En effet, la visite par les classes sera prise sur les cours et se fera souvent à l’insu des parents. Derrière cette exposition et au-delà de l’enfant, c’est bien le rôle des parents dans l’éducation qui est attaqué.

Appuyer sur une pédale permettant de dresser un « zizi piquet » qui éjacule, manipuler la langue de deux marionnettes grandeur nature pour apprendre à « se rouler une pelle », la « ola des capotes », voici entre autres ce qui attend les enfants à partir de 9 ans ! Le pire étant certainement cette salle où les adultes sont interdits d’entrer et où les enfants, écouteurs sur les oreilles, écoutent des propos sur la masturbation et l’homosexualité. Je ne vous fais pas de dessin sur leur état d’esprit quand ils ressortent de là…

En somme sous prétexte qu’un enfant sur trois, à 12 ou 13 ans, a déjà vu un film ou des images pornographiques, on va tout faire pour que les deux autres les aient vus aussi…

Louis Pasquerel


Signez les pétitions !

Actuellement deux pétitions circulent. Une de Sos Education : « Non au Zizi sexuel ! Ne bâclons pas l’éducation à la sexualité de nos enfants ! » (35000 signatures à ce jour selon les chiffre de RMC ce matin) et l’autre de Foutez-leur la paix : « Annulez l’exposition Zizi sexuel ! ». On ne peut qu’encourager à signer ces pétitions. Comme pour le Mariage pour Tous, montrons-leur qu’on ne lâche rien, surtout pas l’éducation sexuelle de nos enfants qui sont de plus en plus sollicités et démolis par un monde agressif de publicité et de décadence morale.

L.P


En partenariat avec le quotidien Présent – Chaque jour, retrouvez sur Novopress la Une du quotidien Présent ainsi qu’un article sélectionné par la rédaction et mis gratuitement à votre disposition. Seul quotidien de réinformation, Présent est unique dans le paysage médiatique français. Contribuez à abattre le mur de la bien-pensance et du médiatiquement correct, lisez et faites lire Présent ! Abonnez-vous !

Immigration : les avortements en fonction du sexe progressent en Grande-Bretagne

Immigration : les avortements en fonction du sexe progressent en Grande-Bretagne

11/09/2013 – 11h00
LOND
RES (NOVOpress) – L’immigration de masse favorise un ensauvagement des mœurs dans le pays qui doit la subir. Un nouvel exemple d’outre-Manche. Le Daily Telegraph a mené une enquête durant 19 mois sur la pratique des avortements sélectifs dans les communautés immigrées en Grande-Bretagne. Le quotidien anglais a muni d’une caméra cachée quatre femmes enceintes d’origine ethniques différentes et les a envoyées dans neuf cliniques du Royaume-Uni pour demander un avortement, en raison du sexe de l’enfant. Deux médecins ont accepté cette pratique barbare, dont un basé à Manchester, le Docteur Prabha Sivaraman, qui a répondu à sa patiente : « Si vous voulez un avortement, vous voulez un avortement, voilà tout ! ».

Lire la suite

Allam quitte l’Église catholique : cherchez le sexe, voyons !

Allam quitte l’Église catholique : cherchez le sexe, voyons !

27/03/2013 – 10h00
ROME (NOVOpress) – L’annonce par Magdi Cristiano Allam (ci-dessus) – à sa manière habituelle, c’est-à-dire retentissante –, qu’il quittait l’Église catholique, a été abondamment commentée en Italie. Sur les réseaux sociaux, beaucoup ont tourné la chose en plaisanterie : « Le premier miracle du pape François : Magdi Allam quitte l’Église », ou encore « Magdi Allam s’en va. Premier miracle du pape François #SantoSubito », a-t-on pu lire sur Twitter.

Lire la suite

Rome : Le juge aimait les trans… Sexe dans son bureau contre permis de séjour

Rome : Le juge aimait les trans… Sexe dans son bureau contre permis de séjour

24/01/2013 – 10h00
ROME (NOVOpress) – Les magistrats italiens font souvent parler d’eux pour leur indulgence vis-à-vis des immigrés clandestins : ainsi, quand le substitut du procureur de Sanremo avait ordonné, sans même les inculper, la remise en liberté de trois Tunisiens arrêtés par les carabiniers dans une villa qu’ils avaient transformée en bivouac. Motif ? Il n’y avait pas eu flagrant délit, puisque les Tunisiens avaient été trouvés déjà installés dans la villa et non surpris en train de forcer la porte.

Lire la suite

Les sites pornos se régalent des photos d’ados dénudés

Les sites pornos se régalent des photos d’ados dénudés

26/10/2012 – 19h30
PARIS (NOVOpress) – Echanges sur les réseaux sociaux, transferts par téléphones portables… 88 % des photos intimes des adolescents qui se promènent sur Internet se retrouvent sur des sites pornographiques, selon une étude de la Fondation pour la surveillance d’Internet (IWF). Ces photos, diffusées sur la Toile, sont piratées puis publiées sur d’autres sites obscènes. IWF a étudié 12.224 images et vidéos postées sur 68 sites blogs ou réseaux sociaux, dont l’accès était censé être sécurisé.

Lire la suite

« Feriez-vous l’amour avec un Arabe ? »

12/09/2012 – 08h00
PARIS (NOVOpress) –
Le documentaire « Feriez-vous l’amour avec un Arabe ? » de Yolande Zauberman et de Sélim Nassib sort en France aujourd’hui 12 septembre.

Une Juive et un Arabe, caméra au poing, interrogent Juifs et Arabes d’Israël sur leur désir de – ou leur aversion à – faire l’amour ensemble. Au vu de la bande-annonce (ci-dessous), le produit paraîtra gentiment optimiste. On notera que ni Zauberman ni son compagnon Nassib ne résident en Israël.

On notera également l’apriori ethnocentré du film, son titre n’étant pas : « Feriez-vous l’amour avec un Arabe, feriez-vous l’amour avec un Juif ? »

Publié le
L’application qui rend le mariage homo (presque) sympathique Comment, vous n’êtes pas encore sur Grindr ?

L’application qui rend le mariage homo (presque) sympathique – Comment, vous n’êtes pas encore sur Grindr ?

Il serait temps de se mettre à la page. Il faut vivre avec son époque, surtout quand elle est aussi magnifique que la nôtre, comme le clame « Les Inrockuptibles » à longueur de pages. Comme tous les étés, le journal des technobeaufs qui se croient branchés a pondu un numéro « spécial sexe » en août. L’immobilier, le classement des hôpitaux, l’influence des francs maçons, à chacun son marronnier.
Lire la suite

Nantes : le clip qui fait scandale

Nantes : le clip qui fait scandale

09/02/2012 – 11h00 NANTES (NOVOpress Breizh) – Après les affiches retirées du film «Les infidèles», c’est le clip de lancement de « 11 Football club », une nouvelle boutique nantaise spécialisée dans les articles de foot, qui fait du reuz (NDLR, en breton : faire du bruit) sur le net. Question bruit, c’est manifestement réussi. Quant au bon goût…

Boutique en ligne spécialisée dans les articles de foot qui va bientôt ouvrir un magasin à Nantes, «11 Football club» a donc eu l’idée de recourir à un clip de lancement pour le moins osé. La vidéo montre en effet une jolie rousse à la bouche pulpeuse qui, sur fond de musique langoureuse, semble faire à un homme vu de dos une prestation d’ordre sexuel qui n’appelle pas la moindre équivoque. Erreur, la jolie personne se contentait seulement de lui faire essayer une paire de chaussures. «11 Football club aime prendre soin de ses clients», conclut le clip.

Le Crash (Collectif radical anti-sexisme et homophobie) nantais a vivement réagi à cette publicité provocatrice par la voix d’Auréline Cardoso qui déclare à 20 Minutes « Ce genre de pub me consterne. On ne peut pas rire constamment du sexisme et du machisme, quand on sait qu’une femme est violée toutes les cinq heures en France. » Le collectif, créé à l’occasion d’un tonus étudiant intitulé DSK, a l’intention d’adresser une lettre ouverte à «11 Football club» afin de lui faire « une mauvaise pub ».

Thalia Breton, porte-parole de l’association Osez le féminisme, explique doctement de son côté dans Libération qu’on est en présence d’une « vision complètement stéréotypée. Les publicités sexistes, poursuit-elle, se cachent souvent derrière l’humour. Le milieu sportif est vu comme un monde essentiellement masculin et ce stéréotype est malheureusement complètement banalisé.»

Interrogé par 20 Minutes, Benoît Defois, co-gérant de la société, estime qu’il faut « prendre du recul ». Selon lui « ce n’est que de l’humour, et rien d’autre. Le message de la pub n’était pas de dénigrer la gent féminine, mais juste de dire qu’on prend soin de nos clients… » Humour ou porno ? Et il a bien l’intention de récidiver. Pour faire la promo du foot féminin, il envisage de mettre bientôt en scène « un homme à genoux, devant une femme les jambes écartées ». Qui finira bien sûr par trouver chaussure à son pied.

La vidéo

Exclusivité Novopress : Guillaume Faye présente son ouvrage "Sexe et dévoiement" [audio]

Exclusivité Novopress : Guillaume Faye présente son ouvrage « Sexe et dévoiement » [audio]

06/01/2012 – 10h00
PARIS (NOVOpress) –En 2012, Guillaume Faye a manifestement décidé de faire un retour fracassant sur la scène médiatique. En effet, son ouvrage « Sexe et dévoiement », paru aux éditions du Lore, pourrait tout simplement faire l’effet d’une bombe, au même titre que « La colonisation de l’Europe » ou encore « Pourquoi nous combattons » qui sont devenus des classiques inspirant plusieurs générations d’identitaires, mais touchant également de nombreuses personnalités dans le grand public, qui n’ont souvent pu que confirmer ou voir se confirmer les prophéties et les constates dressés par Guillaume Faye. La sortie de cet ouvrage sera suivi, avant les élections présidentielles, d’une autre bombe puisqu’il s’agira d’un véritable programme politique chiffré et rédigé par l’auteur de « l’Archéofuturisme ».

Dans « Sexe et dévoiement », l’auteur aborde la question de la sexualité en Europe, fondement de toute civilisation,  car élément constitutif de sa reproduction et de sa survie. Le constat dressé est dramatique : perte des valeurs familiales, domination et expérimentation folles menées par les lobbys gays, féministes ou encore par les partisans de la théorie du gender (désormais enseignée), mais aussi imposition de nouvelles traditions « extra-européennes » et tabous d’ordre religieux qui menacent tout simplement la survie des peuples européens.

Guillaume Faye  dénonce mais surtout propose tout au long de cet ouvrage en onze chapitres thématiques des solutions radicales, mais toujours à la recherche d’un juste milieu,  qui permettraient aux peuples blancs d’Europe de ne pas disparaitre.

De l’hoxomexualité à la famille, en passant par les influences religieuses , la pornographie, le féminisme ou encore la prostitution, tout est abordé , tout est lié.

Des questions viennent néanmoins à l’esprit : qui contrôle, qui développe, qui organise ce que Guillaume Faye nomme « pathologie » et qui est en train de détruire la société européenne à petit feu ? Ou bien est-ce de manière collective et inconsciente que les européens acceptent et organisent leurs propre suicide ?

Face à la submersion migratoire qui s’accélère en Europe, les Européens ont-ils les moyens d’inverser le cours des choses aujourd’hui ? La politique eugéniste et nataliste prônée par l’auteur peut elle être mise en place par des gouvernements européens ?

Guillaume Faye a accepté, lors d’un long et riche entretien accordé à Novopress, de nous dévoiler quelques aspects de son livre et de répondre aux questions que ce dernier soulève.

Nous lui avons également demandé quel était son regard sur les mouvements identitaires européens et sur leur influence à venir .

[MEDIA not found]