Tag Archives: Serval

L’ONU visée par une attaque meurtrière au Mali

L’ONU visée par une attaque meurtrière au Mali

06/10/2014 – BAMAKO (NOVOpress via le bulletin de réinformation)
Vendredi dernier (03/10/2014, note de Novopress), 9 Casques bleus ont été tués dans une attaque djihadiste dans le nord du Mali. La force onusienne Minusma a participé à l’intervention Serval en 2013 aux côtés de l’armée française.

C’est l’attaque la plus meurtrière pour les Casques bleus au Mali, et qui aurait été conduite par un groupe islamiste, le Mujao, lié à Al-Qaïda. La mission de l’ONU a déjà été confrontée à 27 attaques violentes, dans le pays qui compte plus de 9.300 Casques bleus pour soutenir l’armée et l’Etat malien, à recouvrer sa pleine souveraineté sur son territoire.

Le gouvernement ainsi que six mouvements armés du nord du pays sont actuellement en négociations de paix à Alger concernant notamment le statut de cette région, faiblement contrôlée par l’Etat face à ses opposants.

Mali : la France entre l’enclume sudiste et le marteau nordiste, par Bernard Lugan

Mali : la France entre l’enclume sudiste et le marteau nordiste, par Bernard Lugan

Le 27 novembre, et pour la première fois depuis le début de l’opération Serval, une manifestation anti-française s’est déroulée au Mali, à Bamako, aux cris de « A bas la France ».  (NDLR : il y en a eu d’autres depuis]

Ces Maliens bien peu « reconnaissants » de ce qui a été fait pour eux font à la France un reproche de fond : interdire à leur armée de se repositionner à Kidal [au nord-est du Mali sur la carte ci-dessus], au cœur du pays touareg. Or, durant la campagne de l’Azawad, notamment lors des combats dans les Iforas, les forces françaises furent renseignées par les Touareg du MNLA contre la promesse de ne pas laisser l’armée malienne se repositionner à Kidal…

Culbutés par les Touareg, les militaires maliens qui se sont enfuis vers Bamako fin 2011-début 2012, veulent aujourd’hui profiter du bouclier français pour prendre leur revanche et réoccuper la totalité du territoire national, ce que les Touareg refusent.

Lire la suite