Tag Archives: Saint-Quentin-Fallavier

La Verpillere

L’Etat trouve encore 500 000 € pour accueillir 140 migrants près de Lyon

25/03/2016 – LYON (NOVOpress) : La Verpillière est une ville de 6 000 habitants située dans l’Isère, à une vingtaine de kilomètres de Lyon. Elle est limitrophe de Saint-Quention-Fallavier, célèbre dans le monde entier depuis que, en juin 2015, l’islamiste Yassin Salhi y a décapité un chef d’entreprise. Autant dire que l’état d’esprit de la population n’est pas à l’accueil de tous les migrants du monde…

L’Etat vient pourtant d’annoncer au maire UDI de La Verpillière, Patrick Margier, que le Centre d’accueil des demandeurs d’asile (Cada), fermé en 2013 pour insalubrité, allait être rouvert, alors que la ville s’était portée acquéreuse du site. L’élu vient d’en informer son conseil municipal : « À l’automne prochain, 140réfugiés (dont 60 % de familles), venant de Syrie et d’Irak, seront affectés au Cada. Ce dernier va être restauré, pour un montant estimé à 500000 €, les travaux sont lancés. »

Et qui dit familles dit enfants… « Le maire a ajouté, relate Le Dauphiné, que les écoles vulpilliennes ne pouvant recevoir le nombre d’enfants annoncé, la préfecture recherche des places dans les écoles des communes environnantes. »

En réalité, le maire centriste n’a pas voulu – pensant peut-être à sa future réélection – qu’un afflux d’enfants dans les écoles primaires entraîne une augmentation des dépenses, donc des impôts locaux. Il avait fait entériner par la préfecture, dès janvier dernier, que « l’accueil de migrants ne doit pas impacter le contribuable vulpillien ». A charge aux communes des alentours de se débrouiller.

BERREE

Attentat « déjoué » : diversion assurée, les terroristes encouragés !

16/07/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Tandis que la France s’enfonce dans « l’insécurité » délinquante et/ou terroriste, le gouvernement se vante de déjouer des attentats… enfumage !

Audacieux. C’est ainsi que Hollande se qualifie et il a raison. Il en faut de l’audace pour oser une telle rhétorique fumeuse. Alors que pour le 14 juillet, on a battu des records en termes de violence, que des explosifs ont été dérobés sur un site militaire, qu’ils ont peut-être servi pour « l’acte malveillant » dont a été l’objet un site pétrochimique, voilà que l’on nous annonce en grande pompe qu’un attentat a été « déjoué » et que donc le gouvernement maîtrise la situation sécuritaire.

vigipirate

Soldats en patrouille Vigipirate à Paris

Pour Ségolène Royal, le président a voulu communiquer car

Il a estimé qu’à un moment il était important de montrer que les Français étaient protégés

Ah, ça on se sent protégés ! Tout est parfait, pensent nos « gouvernants », du moins sur le plan de la communication politicienne. Parce que sur le plan de l’efficacité anti-terroriste, c’est zéro pointé ! Jugez plutôt :

Lire la suite

CJ03slXWwAAMmue

L’État Islamique revendique la décapitation de Hervé C. dans la région « croisée » de Lyon

16/07/2015 – FRANCE (NOVOpress)

Le Bloc Identitaire Lyon a relevé que la presse du groupe terroriste État Islamique (Daech) s’attribue la décapitation de Saint-Quentin-Fallavier et évoque Lyon comme une région peuplée de « croisés ». Extrait de Dabiq (n ° 10), version anglophone de leur journal :

Il y a deux semaines, le vendredi marquant le 9e jour du mois béni du ramadan, les croisés et les rafida [terme péjoratif désignant, chez les salafistes, ceux qui rejettent le vrai islam, notamment les chiites, NdT] ont été frappés par une série d’attaques dans trois régions différentes, dont l’une était la ville croisée de Lyon. Le jour des attaques a été renommé « vendredi sanglant », un jour qui a apporté en abondance du baume au cœur des musulmans et des moudjahidines et qui a rempli le cœur de leurs ennemis de terreur et de colère.

11760291_1099152786780311_8792096802551531311_n

Dabiq (n°10), version anglophone du journal de l'Etat islamique

Dabiq (n°10), version anglophone du journal de l’Etat islamique


Capture d’écran 2015-06-30 à 22.48.24

Attentat en Isère : Yassin Salhi mis en examen, il était en lien avec Forsane Alizza

01/07/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Yassin Salhi tente d’éluder le caractère terroriste de la tuerie de Saint-Quentin-Fallavier, mais tout converge pour désigner un attentat islamique. Il a été mise en examen.

L’auteur de l’attentat de Saint-Quentin-Fallavier se réfugie derrière des « motifs personnels » et une « amnésie » pour réfuter toute dimension religieuse de ses actes. Le parquet n’a pourtant guère de doute sur la nature terroriste de cet acte, et a mis Yassin Salhi en examen notamment pour assassinat en relation avec une entreprise terroriste à l’issue de sa garde à vue. Il semblerait en effet qu’il ne faille pas être un fin limier pour rassembler les pièces du puzzle islamique :

  • La tête tranchée, couverte d’inscriptions en arabe et encadrée de deux drapeaux portant la profession de foi islamique est un mode opératoire et une mise en scène typique de l’État Islamique.
  • La tentative d’attentat-suicide, le chauffeur-livreur de 35 ans ayant tenté de faire exploser des bonbonnes de gaz en les percutant avec son véhicule.
  • Les deux clichés macabres qui ont été transmis à Sébastien Yunes, un djihadiste français actuellement en Syrie, via l’application WhatsApp. Sur le premier, on pouvait voir le corps de la victime, enveloppé d’un drapeau islamique, sa tête posée sur le tronc. Le second est un selfie de Yassin Salhi avec la tête de sa victime. Sur un téléphone saisi chez les proches de Sébastien Yunes, une conversation WhatsApp montre que ce dernier connaît Yassin Salhi, et qu’il serait même « une des causes pour lesquelles il a fait ça ».

« Tout son comportement démontre que, dès la veille au soir, il avait conçu son projet criminel terroriste », confirme le procureur de Paris, François Molins, en charge du dossier.
Lire la suite

Quand LeMondeLive se prend les pieds dans le tapis du PADAMALGAM

27/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Echange de tweets savoureux entre Franck Guiot et la rédaction du MondeLive… ou la censure en direct, au nom du PADAMALGAM.

isere2

Attentat islamique en Isère

26/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)
Attentat islamique dans la société de gaz et produits chimiques Air Products à Saint-Quentin-Fallavier en Isère. Forte explosion, plusieurs blessés, un homme décapité par les terroristes.

« Tous les signaux étaient ces dernières semaines au rouge pour qu’un attentat de cette nature se produise sur le territoire national », selon une source des services de sécurité intérieure.
Ce matin, vers 10 h, une forte explosion retentit dans l’usine de gaz et produits chimiques Air Products, qui s’embrase. Le fort déploiement de pompiers et de gendarmes permet de circonscrire rapidement l’incendie, qui a néanmoins blessé plusieurs employés de la société, et de lever rapidement les doutes quant aux causes de la catastrophe.
Les premiers témoignages recueillis font en effet état de deux personnes impliquées : la première aurait pénétré dans l’entreprise et ouvert plusieurs bombonnes de gaz, revendiquant d’être de Daesh, des drapeaux islamistes en main.
On évoque aussi une voiture qui aurait fait irruption dans la société peu avant 10 heures, effectuant du rodéo dans la cour afin de percuter des bombonnes de gaz présentes sur le site.
Rapidement, la tête d’in homme décapité a été retrouvée accrochée au grillage de la société, couverte d’inscriptions en arabe. Il ne s’agirait pas d’un employé de la société Air Products.
Aussitôt, un important dispositif policier a été déployé pour quadriller la région et renforcer la sécurti

Peu avant 11 h 30, un homme connu de la DGSI et des services antiterroristes a été interpellé, nous ignorons à l’heure qu’il est s’il s’agit d’un des auteurs de l’attentat. Selon des informations du Dauphiné Libéré, un homme serait toujours activement recherché circulant à bord d’un véhicule ce matin avant l’attentat qui aurait fait des allées et venues devant la société ciblée. Depuis, l’un des suspects a été identifié et arrêté, selon Bernard Cazeneuve :

Une personne a été assassinée, décapitée et le parquet antiterroriste de Paris a été saisi de cette enquête. L’identité du criminel est en cours de précision. Il s’appelle Yassin Salhi. Il a fait l’objet d’une fiche S en 2006 pour radicalisation, non renouvelée en 2008. Aucun casier judiciaire. La victime est en cours d’identification.
Le sang froid d’un pompier a permis l’arrestation du criminel.

Lire la suite