Tag Archives: Rothschild

Faits et Documents n°369 du 15 au 31 janvier 2014 - Portrait : Grégoire Chertok

Faits et Documents n°369 du 15 au 31 janvier 2014 – Portrait : Grégoire Chertok

Le nouveau numéro de Faits & Documents du 15 janvier au 15 au 31 janvier 2014 vient de paraître, avec (entre autres) un portrait de Grégoire Chertok. Extrait.

Précoce, ce fils d’un hypnotiseur communiste était à 33 ans le plus jeune associé-gérant chez Rothschild. Mais dans la prestigieuse banque d’affaires du 23 bis avenue de Messine, tradition familiale oblige, l’horizon semble trop étroit pour cet ambitieux, membre du Siècle dès 2007. Il s’est classé n° 1 des banquiers d’affaires français en 2013 selon Les Échos, ayant notamment conseillé, pour les fusions-acquisitions, Publicis, Club Méditerranée et Kering. Mais le second terrain de chasse de ce financier de l’UMP (tout en étant vice-président du Parti radical), et accessoirement meilleur ami de Jean-François Copé, c’est la politique. Si son protecteur réussit son pari, nul doute que ce conseiller régional d’Ile-de-France ne perce beaucoup plus haut.


« Encore peu connu du grand public, ce banquier aussi efficace que discret n’est pas une proie facile pour les magazines people. Avec ses petites lunettes rondes, sa mèche sage et les chemises rayées, il a plus l’allure d’un « médecin de province » que d’un financier déjanté. En vingt ans il a réalisé 125 opérations, ce qui en fait le banquier le plus expérimenté de sa génération. Et comme si cela ne suffisait pas, cet homme très méthodique qui prépare ses coups longtemps à l’avance, a décidé de s’investir en politique […] Cet adepte des montages les plus complexes et fan absolu d’À la recherche du temps perdu est bien trop habile pour dévoiler ses cartes. »
Le Nouvel Observateur, 22 juillet 2010.

Lire la suite

Faits & Documents n°346 du 16 au 30 novembre 2012. Portrait : Emmanuel Macron

Faits & Documents n°346 du 16 au 30 novembre 2012. Portrait : Emmanuel Macron

Le nouveau numéro de Faits & Documents du 16 au 30 novembre 2012 vient de paraître, avec (entre autres) un portrait d’Emmanuel Macron. Extrait.

« C’est la tradition de la maison de se mettre à la disposition de la République. » Cette déclaration de civisme de David de Rothschild en aura fait rire plus d’un. Comme l’écrit excellemment Martine Orange dans Rothschild, une banque au pouvoir (Albin Michel, septembre 2012) : « Pour lui, c’est revenir aux usages du passé, quand, avant guerre, les allers-retours de certains dirigeants entre les gouvernements et la banque étaient devenus une pratique habituelle. Il sait que la maison est considérée désormais comme un de ces points de passage obligés par la haute fonction publique. C’est aussi la rançon de l’influence. »

Lire la suite