Tag Archives: richesse

daesh

La puissance économique de l’État islamique : une analyse du Centre d’analyse du terrorisme

20/11/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Le Centre d’analyse du terrorisme est l’un des plus importants laboratoires d’idées européens sur le sujet
Le Centre d’analyse du terrorisme (CAT) est présidé par Jean Charles Brisard, spécialiste du financement du terrorisme, ancien directeur du pôle d’enquête pour les familles de victimes des attentats du 11 septembre 2001. Dans le comité d’honneur du CAT, on trouve entre autres le juge Marc Trévidic, du pôle antiterroriste près le tribunal de Grande instance de Paris ainsi qu’Alain Juillet, président du Club des directeurs de sécurité des entreprises, ancien haut responsable de l’Intelligence économique auprès du Premier ministre, et ancien directeur du renseignement de la DGSE.

Que nous apprennent les informations du CAT sur le financement de l’État islamique, publiées hier par le Figaro ?
Selon le CAT, l’État islamique dispose d’un patrimoine de quelque 2 260 milliards d’euros et d’un budget annuel de 2,6 milliards d’euros. Ce qui en fait l’organisation terroriste la plus riche et la plus puissante de l’histoire. Il est doté d’un gouvernement, et ses finances sont gérées par un ministre à part entière.

D’où proviennent ces richesses ?
Daech (acronyme arabe pour « État islamique ») contrôle un territoire grand comme la moitié de la France, à cheval sur l’Irak et la Syrie. Pour plus de 60 % de son budget annuel, il tire ses richesses de son territoire : pétrole, gaz, phosphate, blé, orge et coton. Ces matières premières sont écoulées vers le reste du monde avec la complicité de la Turquie, soutien essentiel du terrorisme musulman avec le Qatar et l’Arabie Saoudite, par ailleurs alliés officiels des gouvernements occidentaux dans leur lutte contre l’islamisme… Comme tout État mafieux, et en Europe le Kosovo créé de toutes pièces par les États Unis en est un bon exemple, Daech vit également d’extorsions et de trafics en tout genre, trafic d’art ou encore d’êtres humains. Il dispose également d’un arsenal fiscal à faire pâlir nos socialistes, dont une taxe de 20 % sur les pillages des sites archéologiques ou encore la taxe de « protection » sur les non musulmans, la « jizya », qui ruinent les chrétiens d’orient.

Mais Daech a aussi des frais…
Il lui faut payer les salaires des 30 000 soldats de son armée, verser des pensions aux familles des combattants tués, entretenir ses bases militaires, payer les ingénieurs qui exploitent ses puits de pétrole et les financiers qui gèrent les nombreuses banques qu’il contrôle, en toute impunité. Il doit aussi payer la formation, bien sûr, islamiste, des enseignants. Bref, un État « presque » normal…

yachts

1 % de la population : 48 % de la richesse mondiale !

21/05/2015 – MONDE (NOVOpress)
Les écarts se creusent de plus en plus vite : selon l’OXFAM et le Crédit Suisse, le 1 % des plus fortunés du globe détient 48 % de la richesse mondiale, tandis que 80 % de la population se partagent 5,5 % de la richesse mondiale.

C’est la crise, mais pas pour tout le monde ! En seulement quatre ans, de 2010 à 2014, les 80 personnes les plus riches ont vu leur pactole croître de 600 milliards de dollars, passant de 1 300 milliards à 1 900 milliards, soit une augmentation de 50 % en valeur nominale.

Aujourd’hui, ces 80 personnes se partagent le même montant de richesses que 3,5 milliards d’individus,

Les 80 les plus riches ont vu leur fortune doubler en quatre ans.

Les 80 les plus riches ont vu leur fortune doubler en quatre ans.

la moitié la plus pauvre de la population mondiale, qui a vu sa richesse diminuer sur la période 2010-2014. Cela explique qu’un nombre de milliardaires toujours plus restreint au cours des cinq dernières années possède le même niveau de richesses que la moitié la plus pauvre de la population. En 2010, il s’élevait à 388 milliardaires ; en 2014, il était de seulement 80 milliardaires
Lire la suite

[Lu sur Internet ] Comment va évoluer notre société si tous les métiers appartiennent à des robots ?

[Lu sur Internet ] Comment va évoluer notre société si tous les métiers appartiennent à des robots ?

29/07/2014 – PARIS (via Daily Geek Show)
De nos jours, de plus en plus d’activités sont réalisées par des machines automatisées et ce mouvement prend de plus en plus d’ampleur. Que se passera-t-il alors lorsque les robots nous auront tous remplacés au travail ? DGS vous apporte la réponse.

Zeynep Tufekci est une chercheuse à l‘université de Caroline du Nord, passionnée de technologie et de sociologie. Elle nous donne sa vision des choses lorsqu’on se pose la question de savoir si les humains devront toujours travailler lorsque les robots nous auront remplacés dans notre travail. Actuellement, nous avons un manque de personnes pour s’occuper d’autres personnes qui en ont besoin (dans les hôpitaux par exemple). En réalité, le problème vient du fait que ces emplois ne sont pas assez payés pour attirer les travailleurs.

Cette situation est souvent négligée dans tous les secteurs nécessitant une certaine qualification. L’économie de marché impose le fait que les pénuries de travailleurs augmenteront les salaires de ces derniers. Si les employés sont rares, leur valeur augmentera. Mais dans ce type d’industries présentes dans les pays développés, les salaires stagnent malgré le fait que ces personnes soient peu nombreuses. Lorsque le monde des affaires dit « il n’y a pas assez de travailleurs », il faut ajouter « qui veulent effectuer la tâche au prix que l’on propose ».

(…)

D’autres économistes pensent que tout cela mènera à des politiques de redistribution de richesses, une façon de recycler le capitalisme. Ils sont très peu nombreux à penser que l’abondance rend les marchés obsolètes. Le droit à la propriété pourrait être une façon de répartir des ressources, mais lorsque les robots auront remplacé les ouvriers et que tout sera disponible en abondance, aurons-nous toujours besoin de richesses ?

Pour lire l’article dans son intégralité

Crédit photo : Aldebaran Robotics via Wikipédia (cc).

Heureuse et épanouie sans pognon, c'est possible

Heureuse et épanouie sans pognon, c’est possible

12/06/2013 – 10h00
PARIS (via Belle et Rebelle)
– C’est vrai qu’avec la crise, votre portefeuille d’étudiante ou de jeune travailleuse assaillie d’impôts ne vous permet pas de faire des folies… Crise oblige, mais pas que ! A cela s’ajoute votre esprit disciplinée qui suit sagement les consignes : journées sans achat, le moins de dépenses possible, boycott de toutes les marques prônant la dénaturation de la famille, etc., etc. Mille et une raisons en ce moment de ne plus rien dépenser (ou presque).

Lire la suite

PSG : Beckham « prête son corps » au Qatar

PSG : Beckham « prête son corps » au Qatar

01/02/2013 – 08h00
PARIS
(NOVOpress) – Adrien Rabiot, qui vient d’être prêté par le PSG à Toulouse, a posé la bonne question au sujet de l’arrivée de David Beckham au sein de l’équipe parisienne : « Je ne sais pas si c’est pour le plan footballistique ou pour l’image… », a glissé le milieu de terrain. Ce recrutement n’a en effet rien de sportif : Verratti, Matuidi, Thiago Motta ou Chantôme, concurrencent sans problème l’ex-joueur du Los Angeles Galaxy âgé de 37 ans. David Beckham au PSG, c’est le triomphe du marketing, du people et du show business.

Lire la suite

La Bretagne compte quatre milliardaires

La Bretagne compte quatre milliardaires

04/08/2012 – 17h00
RENNES (NOVOpress Breizh) – Dans le numéro spécial de l’hebdomadaire Challenge consacré aux « Fortunes de France » (12 juillet 2012), on trouve plusieurs familles bretonnes. De François Pinault à Didier Ferré, regard sur ces Bretons (vraiment) très riches.

Lire la suite