Tag Archives: Révolution française

jacques-bompard-s-oppose-a-l-entree-de-jean-zay-au-pantheon

Profanation des sépultures des rois à la Révolution : Jacques Bompard demande des excuses de la République

24/11/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Le député Jacques Bompard lance une nouvelle charge dans la bataille de la mémoire. Il a déposé un amendement sur la proposition de loi instaurant des funérailles républicaines, qui sera discutée le 30 novembre.

Dans ce texte, il est écrit : « La République française demande pardon aux rois de France et aux Français pour le saccage de leurs sépultures lors de la profanation des tombes de l’abbaye de Saint-Denis, en 1793 et 1794 ».

Le député expose les motifs suivants : « les valeurs républicaines ont beaucoup évolué au cours de l’Histoire. Ainsi, le saccage de la nécropole des rois de France reste une page sombre dans l’Histoire de France. (…) Alors que l’idéologie républicaine supplante aujourd’hui le simple respect de la forme des institutions, ce rappel historique est crucial pour prévenir les excès terroristes qui marquèrent les années révolutionnaires ».


valeri pecresse sur regularisations

Nos déconstructeurs

16/02/2016 – FRANCE (NOVOpress)
Depuis plus de trois décennies, nos politiques ont abdiqué toute idée de résistance face aux idées mondialistes et altermondialistes. Ils ont tellement bien appris leur nouvelle leçon qu’ils nous imposent à présent d’oublier ce que nous sommes !

Avec leur idéologie cosmopolite du bien vivre ensemble, la longue mémoire de la France doit s’effacer devant les valeurs idéologiques de la République, notre peuple doit se fondre dans un système communautariste, notre nation disparaître dans le multiculturalisme et notre histoire commencer avec Mai 68 et la Révolution de 1789. Tout le reste relève de l’anecdote. La crise que nous traversons n’est autre qu’identitaire et de ce fait beaucoup plus sérieuse et plus complexe qu’une simple crise économique qui peut toujours être combattue par des solutions alternatives.

Certains penseurs, plus éclairés que la moyenne des pseudo-intellectuels modernes, avancent l’idée d’un déclin inévitable. Ils déclarent souvent avec gravité, dans l’indifférence générale, que l’Europe occidentale se trouve dans un état de décadence très avancé et que nos problèmes liés à l’immigration de remplacement ne sont que les révélateurs d’une fin de cycle douloureuse. Qu’après avoir connu la force et la grandeur, l’Occident européen était à bout de souffle, étouffé par un esprit de culpabilité savamment entretenu par ceux qui veulent la mort des frontières, qu’elles soient économiques, financières, politiques ou migratoires.
Lire la suite

[Tribune libre] Redécouvrir Robespierre – par Charles Demassieux

[Tribune libre] Redécouvrir Robespierre – par Charles Demassieux

22/07/2014 – PARIS (NOVOpress)
Le 28 juillet 1794, ayant comparu devant le Tribunal révolutionnaire, Maximilien Robespierre était exécuté avec les « robespierristes » après une arrestation violente à l’Hôtel-de-Ville de Paris, au cours de laquelle il aurait soit tenté de se suicider, soit reçu une balle dans la mâchoire tirée par le gendarme Méda, selon les versions. Mâchoire retenue par un bandage que le bourreau arrachera sans ménagement sur l’échafaud, découvrant aux yeux du peuple une blessure hideuse.

Robespierre – qui, jadis, prononça devant le lycée Louis-le-Grand, où il était élève, un éloge du roi Louis XVI qui passait par là : ironie de l’Histoire ! – est un homme politique peut-être sombre et controversé du roman national ; il n’en est pas moins d’une envergure indéniable. On pourra gloser sur sa froideur, sa cruauté, mais il est essentiel de mettre sa politique en parallèle avec la situation d’alors : la France est attaquée aux frontières par une coalition de puissances étrangères ; à l’intérieur, elle subit l’insurrection vendéenne (dont il ne faut pas ignorer au passage la quasi génocidaire répression) ; la Révolution est incapable de mener une politique unitaire, les factions s’entredéchirant. Dans ce maelström de l’Histoire, l’avocat d’Arras reste un fervent patriote, ce mot dont Christiane Taubira rêve de faire un délit !

Croyant en un Être Suprême – donc en Dieu –, Robespierre fustigera la déchristianisation de la France comme contre-révolutionnaire, rappelant en même temps le principe de la liberté de culte. Il savait aussi certainement qu’on ne détricote pas le passé d’une Nation au risque de la précipiter dans le chaos. Chaque Nation possède un socle sans lequel on ne peut rien construire de viable.

Lire la suite

Anniversaire de la mort de Louis XVI : le Parti de gauche mange sa tête de veau

Anniversaire de la mort de Louis XVI : le Parti de gauche mange sa tête de veau

Louis XVI recevant le dernier sacrement de l’abbé Edgeworth.

21/01/2013 – 14h00
PARIS (NOVOpress) – À force de haine anticatholique et antifrançaise, Alexis Corbière, « secrétaire national du Parti de gauche (PG) en charge notamment de la lutte contre l’extrême droite », a fini par se faire un petit nom. Son zèle inquisitorial poursuit à la fois les vivants et les morts, avec jusqu’à présent, semble-t-il, plus de succès contre ces derniers : s’il est parvenu à faire débaptiser le collège Vincent d’Indy, il n’a pu faire interdire les Assises contre l’islamisation, et les socialistes parisiens eux-mêmes ont résisté à sa campagne haineuse et jalouse contre le Métronome de Lorànt Deutsch.

Lire la suite