Tag Archives: RER

Attaque du RER D, surtout n'en parlons pas ! (Présent 8318)

Attaque du RER D, surtout n’en parlons pas ! (Présent 8318)

19/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
Plus de 48 heures et un afflux de plaintes : c’est ce qu’il aura fallu attendre pour que la véritable « attaque de diligence » perpétrée dimanche par une vingtaine de « jeunes » contre une rame du RER D à Juvisy-sur-Orge, dans l’Essonne, soit enfin révélée aux Français par les médias !

Attaque du RER D, surtout n'en parlons pas ! (Présent 8318)Nouveau « Far West »

C’est à une scène digne du Far West qu’ont assisté, bien malgré eux, les voyageurs. Mais sans Wyatt Earp ni Wild Bill Hickok, hélas ! pour « défourailler ». Dimanche matin, vers 5 heures, une vingtaine de « jeunes » embarquent en effet à bord d’une rame arrêtée en gare de Juvisy. Très organisés, une dizaine d’entre eux monte immédiatement à l’étage, tandis que le reste de l’équipe s’occupe du rez-de-chaussée. Insultant les passagers et distribuant quelques gifles, ils extorquent téléphones portables, portefeuilles et argent liquide aux voyageurs, avant de prendre la fuite en descendant à Vigneux-sur-Seine.

Une attaque qui n’est pas sans rappeler celle commise en mars 2013 dans un train en gare de Grigny. Qui avait d’ailleurs de quoi inspirer les voyous puisque, après avoir dévalisé une rame entière du RER, les « jeunes » impliqués n’avaient été condamnés qu’à des peines de prison avec sursis, des « avertissements solennels », une mesure de protection judiciaire ou encore 70 heures de TIG…

Omerta

Lire la suite

Attaque de racailles dans le RER D

Attaque de racailles dans le RER D

18/03/2015 – PARIS (NOVOpress)
La racaille a encore sévi dans le RER, et il devient tristement  banal pour l’information publique qu’une trentaine de racailles attaquent en meute et de façon violente un wagon d’usagers.
Il faut, au contraire, refuser de s’habituer à ce genre de méfaits, continuer de s’en indigner, demander politiquement des mesures policières, judiciaires de lutte contre la criminalité comme la délinquance efficaces.

Tous les passagers d’une rame de RER ont été dépouillés ce dimanche 15 mars par une vingtaine d’individus. Des téléphones portables auraient été dérobés.

A 5 heures du matin, une vingtaine de délinquants, au grand minimum, pénètrent dans une rame du RER D, en gare de Juvisy-sur-Orge (91). Ils se divisent alors en deux groupes et dépouillent, un à un, tous les passagers du wagon à deux étages, selon une information donnée mardi par le Parisien.fr, puis confirmée par le procureur d’Evry.

L’enquête a été confiée à la brigade des réseaux ferrés (BRF), après plusieurs dépôts de plaintes, dont celle d’une jeune femme, à Montgeron. Victime d’une agression et d’un vol de portable, elle aurait été attaquée par le groupe monté en gare de Juvisy-sur-Orge.

D’après le syndicat SGP-Police, ce ne sont pas moins d’une trentaine d’individus, âgés de 18 à 30 ans, qui ont commis les faits. Selon eux, sept personnes auraient été victimes de vols de portables sur le RER C, entre Estampes et Juvisy, puis sur le RER D, entre Juvisy et Paris.

Cette attaque rappelle celle qui a déjà eu lieu sur la même ligne en mars 2013, au niveau de Grigny. A l’époque, un groupe d’adolescents s’en étaient aussi pris aux voyageurs du RER D, dépouillant et rackettant les usagers. Le tribunal pour enfants d’Evry avait prononcé au mois de juin des peines allant jusqu’à dix mois de prison avec sursis contre les adolescents à l’origine de l’attaque. Le seul majeur avait quant à lui été relaxé.
crédit photo : patrick janicek, via Flickr, (cc) .


La « diversité » à l’œuvre : agressions en série dans les transports en commun

La « diversité » à l’œuvre : agressions en série dans les transports en commun

20/02/2015 – PARIS (NOVOpress) – Une énième agression s’est produite en date du 13 février 2015 dans une rame du RER B, à Gif-sur-Yvette, dans le département de l’Essonne.

Une dame de 46 ans, excédée par les agissements de « deux jeunes » qui s’amusaient avec les portes du RER, est intervenue. Elle a très vite été prise à partie par les deux « jeunes », qui l’ont copieusement insultée.

Une courageuse étudiante, ayant vu la scène, s’est interposée pour lui venir en aide. Mal lui en en a pris : elle s’est retrouvée projetée au sol par les deux agresseurs, rouée de coups de pieds, et ses effets personnels volés.

Cette agression n’a fait l’objet que d’un petit article (en version payante) dans Le Parisien (édition de l’Essonne) du 19 février 2015, soit presque une semaine après les faits…

Comme souvent, les médias qui critiquaient les rondes citoyennes initiées par Génération Identitaire et appréciées des usagers se sont montrés beaucoup moins bavards pour relayer ce fait divers, pourtant emblématique d’une situation intenable à laquelle les Français sont confrontés chaque jour. Selon un sondage mené par M6 au moment des Tournées de Sécurisation des transports par Génération Identitaire, 62 % des auditeurs de M6 étaient favorables à ces tournées citoyennes :

Pour trouver une solution à un problème, il convient de pouvoir nommer ce problème. Entre la négation du racisme anti-Blancs et l’apologie d’un « vivre ensemble » qui n’existe pas, mais qui tient lieu de credo pour la caste politico-médiatique, les jalons destinés à museler l’opinion publique sont nombreux. Il revient également aux autorités – notamment à la Justice – de se mobiliser de façon urgente pour protéger l’ensemble des citoyens, sans quoi la seule réponse que ces derniers pourront apporter sera l’autodéfense et l’application d’une justice citoyenne, sans doute plus sévère que celle des juges « rouges » et de Christiane Taubira. Faut-il en arriver là ?

Il appartient désormais aux citoyens d’agir dans les urnes en votant massivement pour les candidats du Front National, mais aussi sur le terrain en ayant un comportement de « citoyen vigilant ». La peur doit changer de camp, maintenant !

Franck Guiot pour Novopress

Attaques de RER, viols collectifs : l’Essonne souffre des racailles

Attaques de RER, viols collectifs : l’Essonne souffre des racailles

27/06/2013 – 10h00
SAINTE-GENEVIEVE-DES-BOIS (NOVOpress) –
Dix adolescents, âgés de 13 à 16 ans, ont été placés en garde à vue, mercredi, dans les locaux de la sûreté départementale de l’Essonne. Ils font l’objet d’une enquête sur des faits de viols collectifs. Une jeune fille de 17 ans a déposé plainte après avoir été abusée par une dizaine d’adolescents dans un parc public à Sainte-Geneviève-des-Bois. Le 28 mai, la victime aurait été violée, à tour de rôle, par les dix suspects.

Lire la suite

Insécurité dans le RER E : forces de l’ordre en masse… pour escorter le préfet

Insécurité dans le RER E : forces de l’ordre en masse… pour escorter le préfet

08/11/2011 – 10h00
PONTAULT-COMBAULT (NOVOpress) –
Impressionnante démonstration de force sur la ligne du RER E vendredi soir. Une cinquantaine de policiers, gendarmes et représentants de la sûreté ferroviaire, ont débarqué dans les rames à hauteur de Pontault-Combault (Seine-et-Marne). L’Etat a-t-il enfin décidé de mettre les moyens pour lutter au quotidien contre la délinquance ?

Pour notre confrère Le Parisien, il s’agissait plutôt d’escorter Pierre Monzani, le préfet de Seine-et-Marne, désireux de mieux connaître le vrai visage de l’insécurité qui frappe les Franciliens lors de leurs trajets, « d’où l’important déploiement de force », précise Louis Moulin, le journaliste. De tels effectifs ne seraient pas superflus en temps normal sur le RER E. En avril dernier, une bande multiethnique avait lynché un « jeune homme » à la gare de Noisy-le-Sec (Seine-Saint-Denis). Une triste réalité qui touche toutes les lignes où, passées 22 heures, « la précaution est de s’installer dans le wagon de tête, pour être le plus près possible du conducteur en cas d’agression », relate Gaëlle Borgia sur le site internet du Master professionnel « Formation aux pratiques du journalisme européen » à l’université Sorbonne Nouvelle Paris III.

Photo : Crédit photo : Par Jori Avlis via Flickr, licence CC.