Tag Archives: républicaine

8431-Chard

Rentrée scolaire : illettrés, incultes, mais… « Charlie » !

02/09/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Source : (Présent 8431)

« Débats citoyens », ateliers dessins « en faveur de la liberté d’expression »… Alors que l’Armée dénombre chaque année pas moins de 40 000 illettrés lors de la Journée d’appel et de préparation à la Défense, le ministère de l’Éducation nationale, loin de se recentrer sur sa mission première, a fait le choix d’accélérer le décervelage des enfants dès la rentrée 2015 en renforçant sa propagande républicaine et laïcarde.

Laïcité à tous les étages

C’est que, explique Najat Vallaud-Belkacem dans la lettre qu’elle a adressée mardi à tous les parents d’élèves, « L’École que nous refondons participe pleinement au combat contre toute forme de discrimination, de violence et de harcèlement. C’est une École forte et fière de transmettre les valeurs républicaines, avec son nouvel enseignement moral et civique qui, dès la rentrée, concernera tous les élèves de la maternelle à la terminale. »
8431-P1
Et quel enseignement ! Ici, pas question d’apprendre à aimer ni à servir notre pays, mais à « être Charlie » en « réfléchissant » sur les attentats qui ont frappé Charlie Hebdo et l’Hyper Cacher de Vincennes. Bien orientés par de nouveaux manuels les incitant à réaliser leurs propres dessins « en faveur de la liberté d’expression » et à « désigner des porte-parole » chargés de s’exprimer dans le cadre de « débats démocratiques », tous les élèves auront ainsi droit au lavage de cerveau républicain.

L’hystérie démocratique belge

Un programme qui suscite quand même quelques craintes et réticences chez les enseignants exerçant dans les banlieues et qui ont encore en mémoire les incidents qui ont accompagné l’évocation des attentats, en janvier dernier.

Une crainte et, pour certains, une opposition, auxquelles les Belges sont en train d’apporter une réponse : le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles devrait en effet soumettre le mois prochain à l’approbation du Parlement une nouvelle disposition décrétale, qui imposera aux enseignants qui exprimeraient des opinions « non respectueuses des principes démocratiques », même en dehors de l’exercice de leurs fonctions, un « devoir de loyauté vis-à-vis de la Communauté française », sous peine de sanctions.

Franck Delétraz

assasins creed

Mélenchon ou l’hystérie républicaine

01/06/2015 – POLITIQUE (NOVOpress)
Avec alexis Corbière, ils ont fait grand bruit dans la réinfosphère en s’attaquant à l’émission « Secrets d’histoire ». Mélenchon, qui aime rendre hommage à Robespierre et Saint-Just, n’en est pourtant pas à son coup d’essai de Gardien du Temple Révolutionnaire. Portrait de « Santerre ».

Le leader du Front de gauche fait partie de cette catégorie de républicains bornés pour qui l’histoire débute en 1789. Avec son comparse Alexis Corbière, secrétaire national du Parti de gauche (PG), ils jouent les censeurs, chassent les tabous, en gros, tout ce qui contrevient un tant soit peu au mythe de la Révolution et de l’idéologie républicaine. « Pas de liberté pour les ennemis de la liberté ! », c’est du Saint-Just, ça pourrait être du Mélenchon.

Selon eux, Secrets d’histoire, c’est donc

seulement 5 émissions, soit 6% (!) de la totalité, [qui] ont été consacré à des personnalités ou des lieux liés à la République.

Dans cette émission populaire,trop de rois et reines, pas assez de républicains, donc. Mais aussi, histoire d’être bien politiquement correct, pas assez de noirs, pas assez de femmes… Ils voudraient bien l’interdire, au moins imposer des quotas de politiquement correct. Liberté d’expression, quand tu nous tient…

Lire la suite

Un Français, converti à l'islam, cible prioritaire des Etats-Unis contre Al-Qaïda

[Lu sur le Net] L’école républicaine terre de djihad – par Dimitri Casali

16/10/2014 – PARIS (via Le Huffington Post)
À 5 heures de vol de Paris, on assassine des enfants et des vieillards, on décapite des pères sous les yeux de leur fils, on vend des femmes sur les marchés comme esclaves. Le phénomène inaugure un véritable retour au Moyen Âge – en particulier pour les femmes – et près de 1000 jeunes Français sont impliqués dans ce retour à la barbarie.

Le phénomène des djihadistes français est en partie dû à la faillite de l’école républicaine qui ne remplit plus son devoir d’intégration. (…)

Cette liberté qu’ils n’hésitent pas à remettre en cause au nom de la communauté musulmane, l’Oumma (communauté des Croyants indépendamment de leur nationalité et des lois des Etats qui les accueillent). Pendant toutes ces années passées au sein du système éducatif, on a laissé grandir en eux la haine de la France mais aussi le faux alibi de la victimisation et de l’oppression.

(…)

La montée des fondamentalismes et du communautarisme dans nos écoles ouvre la porte à des contestations de plus en plus nombreuses. (…) Ces dernières années sont marquées par une affirmation de l’appartenance religieuse dans les comportements des élèves au sein même de l’enceinte des établissements avec le refus de parler français dans les cours de récréations. Le but est de dresser une frontière entre eux et les autres élèves qui ne font pas partis de leur communauté… Ainsi, par l’entremise des réseaux sociaux et des Sms (jusqu’à 80 par jours) que ces adolescents reçoivent, l’école française est constamment critiquée. Des pans entiers des programmes d’histoire sont contestés comme la christianisation du monde gallo-romain, l’étude des croisades ou de la décolonisation. Dans le domaine scientifique, l’évolutionnisme est remis en cause au profit de l’action divine d’Allah et un créationnisme est imposé par l’élève, sans argumentation. Il arrive que des enseignants, désemparés devant leurs élèves, cherchent auprès de l’imam le plus proche la justification religieuse pour pouvoir continuer leurs cours. Quant aux cours de gymnastique et de piscine, les adolescents reçoivent l’interdiction de s’y rendre en particulier les jeunes filles qui ne peuvent être en mixité avec les garçons.

Lire la suite