Tag Archives: répression

mosquee_mayotte

Mayotte au bord de la guerre civile ?

21/01/2016 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

C’est ainsi que Mansour Kamardine, l’un des anciens députés du 101e département français, voit la situation explosive de l’île. La Cour des comptes a récemment publié un rapport apocalyptique sur celle-ci. Non contente d’avoir le taux de chômage le plus élevé de France, Mayotte possède des systèmes fiscaux, éducatifs et répressifs défectueux.

Faut-il blâmer la départementalisation ?
Celle ci, qui a eu lieu en 2011, a été « Insuffisamment préparée » selon la Cour des comptes. De l’aveu même du député, l’État est « quasiment absent », et la dotation dont devait bénéficier le territoire s’est considérablement réduite. D’un autre côté, la décentralisation a provoqué un clientélisme phénoménal, au point que le conseil départemental soit désormais le premier employeur de l’île.

L’immigration est également un problème
Si l’Europe subit actuellement une vague migratoire, ce qui arrive à Mayotte relève du tsunami. Toujours selon le député « La population d’origine mahoraise est aujourd’hui minoritaire » et 75 % des nouveau-nés de 2015 étaient étrangers et clandestins. Ainsi, la route maritime vers Mayotte « Est une gigantesque autoroute à huit voies à sens unique sur laquelle le trafic est intense 24 heures sur 24 ».

Cela ne va pas sans une montée des tensions
Avec les clandestins, en très large majorité des Comoriens, arrivent des « Individus qui s’improvisent imams ou maîtres coraniques » prônant un islam radical. Et cela sans que l’État réagisse. C’est donc la population qui se sent obligée de réagir : elle a ainsi récemment détruit deux mosquées radicales pour montrer son opposition à ce qui y était prêché.

Tariq Ramadan

La dernière trouvaille de Tariq Ramadan pour nous faire taire

Source : Boulevard Voltaire
Ceux qui, côté cour, vous vantent la liberté d’expression multiplient, côté jardin, la répression contre ceux qui pensent mal.

Nous sommes à la veille du 7 janvier, date du massacre des dessinateurs de Charlie Hebdo. Nous allons avoir droit, dans les heures qui suivent, à un scénario prévisible. Avec des trémolos dans la voix, on va nous parler de liberté d’expression des dessinateurs, de République qui ne reculera jamais, et on évitera de citer l’islam, dont les textes sacrés ont juste armé le bras des assassins. Surtout pas d’amalgames.
Cela sera donc « silence dans les rangs ! » et gare aux mauvais élèves… Les lois actuelles ne suffisant pas, un Tariq Ramadan a même trouvé une idée originale pour réduire encore la liberté d’expression.
Nous savions déjà que la LICRA avait traîné devant les tribunaux Aymeric Chauprade pour avoir diffusé une vidéo où le député européen expliquait, une semaine après les attentats, que « la France était en guerre avec des musulmans ». Il paraît que cela est de l’incitation à la haine…

« Je suis Charlie » Anne Hidalgo, après avoir promu l’hebdomadaire citoyen d’honneur de la ville de Paris, au nom de la liberté d’expression (de ceux qui pensent comme elle), a, elle, déposé plainte contre une dessinatrice pour une caricature qui lui a déplu. Il paraît que c’est « une injure publique envers un citoyen chargé d’un mandat public ».
« Je suis Charlie » Bernard Cazeneuve a, lui aussi, traîné en justice un autre dessinateur, qui l’a représenté en train de lécher une babouche musulmane. Il paraît que c’est « une injure publique à l’égard d’un membre du gouvernement ».
Charb, quelques semaines avant sa mort, avait dessiné Christiane Taubira en singe. Aucun problème. Mais quand un autre dessinateur, David Miège, se permettra de représenter un singe dont l’avocat dira que son client dépose plainte pour avoir été dessiné en Christiane Taubira, le malheureux sera traîné devant les tribunaux. Il paraît que, dans ce cas, c’est du racisme.
Lire la suite

Droits de l'homme : l'Ukraine pointée du doigt par Human Right Watch

Droits de l’homme : l’Ukraine pointée du doigt par Human Right Watch

03/07/2014 – KIEV (NOVOPress via Bulletin de réinformation)
La nouvelle n’aura pas défrayé la chronique dans la presse occidentale, et pour cause. Car c’est en effet l’Ukraine, et non la Russie, qui se voit pointée du doigt par l’ONG Human Right Watch  dans un rapport paru hier.

En cause ? La répression tous azimuts menée par l’Etat ukrainien à l’encontre des régions indépendantistes de l’est du pays. Tirs de mortiers, recours à l’artillerie et à l’aviation : on est bien loin des frappes chirurgicales, et les chiffres sont éloquents (en Une, copie d’écran d’une vidéo du bombardement par l’aviation ukrainienne, hier, du village de  Kondrashovka dans l’est de l’Ukraine).

Sur un bilan actuel de 356 morts, 257 sont des civils, dont 14 enfants. Le rapport de l’organisation internationale devrait cependant rester lettre morte. L’Ukraine n’étant pas signataire des statuts de la Cour pénale internationale, des poursuites ne pourraient être engagées qui sur intervention expresse du conseil de sécurité des Nations unies.

Crédit image : DR.

Manifestation de « Solidarité pour tous » mardi dernier

22/03/2014 – VIDÉO – Discours d’Hervil Legros, étudiant, ex-UMP ayant soutenu la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012, et depuis militant Génération Identitaire à Arras. Le 30 novembre 2013, il a participé à la pose d’une banderole « Hollande Démission » au Trocadéro qui lui a valu 22 heures de garde à vue. Il risque 6 mois de prison ferme et plusieurs milliers d’euros d’amende.

Le 18 mars 2014, à l’appel de Solidarité pour tous, il a fait le déplacement depuis Arras pour soutenir Maxime, Anna, Guillaume et tous les autres manifestants victimes d’une répression policière et judiciaire pour le moins disproportionnée, sinon injustifiée. L’association « Solidarité pour tous » lui a apporté son soutien, et comme pour Maxime et les autres, Novopress lui assure son soutien.

« Je sais que nous pouvons compter sur vous tous pour nous soutenir, et cela me va droit au cœur, je sais qu’un élan de solidarité s’est levé dans le peuple de France au lendemain des nombreuses arrestations arbitraires, ce peuple indigné de voir qu’on met en place un véritable état de siège place Vendôme pour surveiller et ficher les courageux veilleurs, ce peuple indigné de voir que pendant ce temps 1000 cambriolages et 2000 agressions ont lieu chaque jour en France. Comme vous, je n’ai plus confiance dans ce gouvernement, je n’ai plus confiance dans la justice qui préfère donner une chance aux délinquants plutôt qu’une condamnation, une justice qui se moque des victimes ! Nous, nous n’avons rien fait, nous avons simplement voulu dire STOP à toutes ces dérives qui menacent chaque jour nos valeurs et notre identité. Merci à vous tous ! On ne lâche rien ! »

Publié le

Le 18 mars, rassemblement de soutien aux victimes de la répression, à Paris

14/03/2014 – PARIS (NOVOpress) – À l’appel du Collectif des avocats contre la répression policière et de l’association « Solidarité pour tous« , issue de la Manif pour tous et destinée à défendre les militants et manifestants victimes de violences policières et judiciaires, un rassemblement a lieu à Paris le mardi 18 mars à 19h30, place du Trocadéro.

Espagne: manifestations quotidiennes, répression implacable et silence des médias français

Espagne: manifestations quotidiennes, répression implacable et silence des médias français

13/02/2014 -MADRID (NOVOpress)
L’Espagne est clairement moins tendance que l’Ukraine. Mais, une nouvelle manifestation spontanée de fonctionnaires était en train de démarrer, ce lundi midi à Madrid, après celle de dimanche soir au cours de laquelle plusieurs milliers de Madrilènes sont sortis dans les rues pour protester contre la nouvelle cure d’austérité de 65 milliards d’euros annoncée  mercredi 5 février par le chef du gouvernement Mariano Rajoy (photo).

La colère monte en Espagne contre les nouvelles mesures d’économies décrétées par le gouvernement et l’augmentation de la TVA. Depuis l’annonce du nouveau plan, les fonctionnaires multiplient les rassemblements. Ils n’ont pas digéré la suppression de la prime de Noël et de jours non travaillés (hors jours fériés) après avoir déjà vu leurs salaires réduits de 5% en 2010 et gelés ensuite.

A Madrid, après des charges extrêmement violentes de la police espagnole, il y a eu plusieurs blessés et parmi les personnes arrêtées : un sapeur-pompier. Il ne participait pas à la manifestation, il était avec ses camarades en train d’éteindre une barricade en feu qui risquait de s’étendre à des véhicules garés lorsque les policiers anti-émeutes sont arrivés à leur hauteur, et les ont repoussé. Ces derniers leur ont demandé d’attendre le temps d’éteindre le feu mais ils se sont vus insultés et frappés. A Barcelone, les pompiers sont sortis en solidarité avec leurs camarades de Madrid.

Lire la suite

La répression continue pour les anti-mariage homo ! "Solidarité pour tous"

La répression continue pour les anti-mariage homo ! « Solidarité pour tous »

La répression n’est pas terminée ! De nombreux procès sont encore en cours.

Face aux manifestations de masse du premier semestre 2013, le gouvernement socialiste a pris peur et a répondu par la violence. Tabassages de manifestants, privations de liberté et détentions arbitraires, les moyens n’ont pas manqué pour faire pression. Plus d’un millier de jeunes ont été victimes d’arrestations arbitraires. Trois jeunes gardés à vue, qui étaient parmi les fameux 67 (*), ont alors lancé Solidarité pour tous afin d’aider toutes les personnes victimes de persécutions policières et judiciaires.

Lire la suite

Condamnée pour avoir dit à des gauchistes qu'ils constituent une bande d’asociaux

Condamnée pour avoir dit à des gauchistes qu’ils constituent une bande d’asociaux

18/09/2013 – 08h00
 MUNICH (NOVOpress via Lionel Baland) – Le 12 juin 2013, le parti anti-islamisation Die Freiheit (La Liberté) a organisé de 14h à 20 h un stand d’information sur la Marienplatz, située dans le centre de la ville, afin de récolter des signatures en vue de voir organiser une consultation du peuple à propos de la construction d’un centre islamique géant à quelques pas du centre piétonnier de la ville.

Lire la suite

Retour sur la libération de Nicolas Bernard‑Buss

Retour sur la libération de Nicolas Bernard-Buss

Photo ci-dessus : au procès Nicolas a déclaré j’ai été « attaché, ceinturé et jeté comme un animal ».

14/07/2013 – 10h30
PARIS
(NOVOpress via Kiosque Courtois) – Après 20 jours de détention, le prisonnier politique a été libéré suite à son procès en appel mardi. Alors qu’il avait été condamné en première instance à quatre mois de prison dont deux ferme, la Cour d’appel de Paris l’a condamné à 3.000 euros d’amende dont 1.500 avec sursis.

Nicolas, suite à ses deux premiers procès et à son emprisonnement, était devenu un symbole pour les opposants à la loi Taubira et pour les victimes de la répression policière et judiciaire.

Lire la suite

Vingt magistrats se prononcent contre l'emprisonnement de Nicolas

Vingt magistrats se prononcent contre l’emprisonnement de Nicolas

08/07/2013 – 19h40
PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation) –
Tandis que le procès en appel de Nicolas Bernard-Buss (photo lors de son arrestation) se tiendra demain mardi, un collectif de vingt magistrats s’est constitué pour dénoncer l’illégalité de l’arrestation du jeune homme. Incarcéré depuis le 19 juin dernier, cet étudiant de vingt-trois ans, sympathisant de La Manif pour tous, avait été condamné à deux mois de prison ferme pour rébellion envers les forces de l’ordre.

Le fondement même de cette interpellation, ainsi que ses modalités, est largement contestable. « Le traitement policier et judiciaire qui a suivi a amorcé un mouvement de fond qui secoue non seulement l’opinion mais également la magistrature elle-même », a déclaré Jean‑Paul Garraud. Ce magistrat et ancien député UMP se présente comme le « porte‑voix » de l’indignation d’un collectif qui compte déjà quelque vingt magistrats.

Lire la suite

Affaire Nicolas Bernard-Buss : Lettre ouverte à un prisonnier politique de la République du Grand Orient

Affaire Nicolas Bernard-Buss : Lettre ouverte à un prisonnier politique de la République du Grand Orient

« La brutalité a beaucoup surpris »

Il est patent que le comportement des institutions, des grands médias, de la haute administration, police, justice… dans les affaires Méric et Nicolas a choqué une grande partie de la population. La brutalité de la répression, dans les deux cas, notamment en regard de ce qui se fait généralement lors des mouvements de rue dans les cités, a beaucoup surpris. Polémia a reçu d’un correspondant une lettre ouverte destinée à être remise au prisonnier Nicolas Bernard-Buss, interpellé (photo après son interpellation) puis jugé et condamné à une peine de prison de quatre mois dont deux ferme. Par sa véhémence, l’auteur de cette lettre exprime l’écœurement d’un grand nombre de Français qui se sentent considérés non plus comme des citoyens à part entière mais comme des proscrits rejetés de la communauté nationale.
Polémia a décidé de publier cette lettre.

Lire la suite

Solidarité pour Tous : une association au service des victimes de la répression policière

Une association au service des victimes de la répression policière – Par Solidarité pour Tous

Depuis plusieurs semaines, le meilleur de la jeunesse de France s’est mobilisée pour défendre ses valeurs, nos valeurs : le mariage, la famille, la filiation naturelle. Des centaines de jeunes garçons ont été contrôlés, arrêtés, enfermés. Des centaines de jeunes filles ont été bousculées, menottées, enfermées. Pour avoir participé paisiblement à une marche ou à un rassemblement. Parfois pour avoir simplement été présent à proximité de ces manifestations. Pour avoir chanté la Marseillaise et brandi des drapeaux tricolores. Pour avoir mené des actions transgressives et non violentes.

Lire la suite

Manuel Valls réveillé par des anti « mariage » homosexuel

Manuel Valls réveillé par des anti « mariage » homosexuel

01/06/2013 – 10h00
BORDEAUX (NOVOpress via Infos Bordeaux) –Le ministre de l’intérieur Manuel « Gaz » était en déplacement à Bordeaux et logeait la nuit de vendredi à samedi  à l’hôtel de la préfecture. Le matin vers 05h30, plusieurs dizaines de jeunes gens sont venus le réveiller avant son départ pour Marseille, aux cris de « Valls démission », « Hollande ta loi on n’en veut pas » ou encore « dictature socialiste ».

Lire la suite

La Ligue des droits de l’Homme s’interroge sur l’utilisation de la police et de la gendarmerie lors de manifestations (mais opère un tri très sélectif…)

La Ligue des droits de l’Homme s’interroge sur l’utilisation de la police et de la gendarmerie lors de manifestations (mais opère un tri très sélectif…)

Le temps des rafles : manifestants opposés au mariage homosexuel emmenés au dépôt. Crédit photo : DR

31/05/2013 – 14h00
NANTES (NOVOpress Breizh) –
Lors de son assemblée générale qui s’est tenue la semaine dernière, la section de Nantes de la Ligue des droits de l’Homme (LDH) a déclaré observer « l’affaiblissement du politique, les tentations xénophobes et racistes, ou encore des problèmes de libertés publiques » (Ouest-France, 25/05/13).

Lire la suite

[Tribune libre] J’aime pas les agents - Par Flavien Blanchon

[Tribune libre] J’aime pas les agents – Par Flavien Blanchon

« J’aime pas les agents », c’est la réaction du hussard bleu de Nimier quand on lui annonce l’arrivée, pour enquêter au régiment, de deux officiers des Renseignements généraux. Ç’a toujours été le fond de mes sentiments envers les forces de l’ordre, comme on les appelle, policiers en uniforme ou en civil, CRS, gendarmes mobiles. J’aime pas les agents.

Je n’ai donc nullement été surpris, ces derniers mois, par les récits et les images des brutalités ou même des sévices infligés par ces « forces de l’ordre » aux manifestants contre le mariage dit pour tous. Je n’ai même pas été scandalisé : le régime est un scandale permanent.

Lire la suite