Tag Archives: réédition

Les éditions Idées rééditent "Pour une critique positive"

Les éditions Idées rééditent « Pour une critique positive »

19/09/2013 – 15h30
PARIS (NOVOpress) –
La première publication de Pour une critique positive est datée de 1962. Rédigé en détention (les prisons de la République hébergeaient alors de nombreux patriotes coupables d’avoir participé à la défense des Français d’Algérie), ce texte est un exercice d’autocritique sans comparaison « à droite ».

S’efforçant de tirer les enseignements des échecs de son action, l’auteur propose une véritable théorie de l’action révolutionnaire. Pour une critique positive a été une influence stratégique majeure pour de très nombreux militants, des activistes estudiantins des années 70 aux Identitaires.

Lire la suite

L'archéofuturisme de Guillaume Faye est réédité

“L’archéofuturisme” de Guillaume Faye est réédité

24/08/201 15h00
PARIS (NOVOpress) – Attendu depuis longtemps, l’ouvrage culte de Guillaume Faye a enfin été réédité en français cet été, quelques mois après avoir été traduit en anglais.

Ce livre est un véritable électrochoc basé sur une analyse très fine de l’échec de la modernité. Dans un premier temps Guillaume Faye fait le bilan de la nouvelle droite et explique les raisons intrinsèques de son échec : perte d’influence et erreurs idéologiques. Il en dénonce tour à tour l’instrumentalisation et la politisation du paganisme, le tiers-mondisme, l’anti-américanisme (de colonisé), l’ethno-pluralisme, l’absence de doctrine économique…

L'archéofuturisme de Guillaume Faye est rééditéPour Faye seule la pensée radicale est féconde car elle brise l’ordre idéologique hégémonique. Et de reprendre la fameuse théorie des catastrophes où seuls les concepts radicaux peuvent faire basculer un système dans le chaos total afin de faire naître un nouvel ordre. Pour lui, le monde de demain doit être vu sous l’angle du constructivisme vitaliste (volonté historico-politique de puissance, projet esthétique de construction de civilisation, esprit faustien, réalisme, mentalité organique non mécaniste, autodiscipline envers une éthique autonome, prise en compte des questions bio- anthropologiques (dont les réalités ethniques).

C’est la redéfinition de l’anti-égalitarisme et de son projet post-moderne, désormais nommé archéofuturisme. Pour la première fois dans son histoire, l’humanité est menacée par une convergence de catastrophes (cancérisation du tissu social européen, crise économico-démographique, crise financière mondiale, montée des fanatismes religieux, affrontement Nord-Sud, pollution …).
Nous approchons du point où tout va basculer dans le chaos et l’archéofuturisme doit être envisagé comme une conception inégalitaire du monde de l’après catastrophe.
Disponible à la librairie du paillon.

[box class= »info »]L’Archéofuturisme, Guillaume Faye, L’Æncre éditions, 266 pp, 31 euros[/box]