Tag Archives: redskins

Petit traité de sociologie engagée

Petit traité de sociologie engagée

29/01/2014 – 09h00
PARIS (NOVOpress)
– Le monde universitaire, notamment en sociologie, ne cesse de s’intéresser à la mouvance identitaire. Publié en janvier 2014 aux éditions de l’Harmattan, le Combat culturel, images et actions chez les identitaires est une étude sociologique, d’un point de vue symbolique et métapolitique. Travail universitaire de master relativement bien documenté, réalisé principalement par le biais d’Internet, cet ouvrage est en grande partie consacré aux jeunes militants identitaires durant la période 2010-2011.

Entre terreur et fascination, Emmanuel Casajus se permet de longues diatribes remplies de subjectivité. Il n’est pas question dans cet ouvrage d’analyses sociologiques approfondies, mais plutôt d’une étude de quelques visuels et affiches, parsemée de raccourcis simplistes et de condamnations définitives. Après tout, il ne s’agit que d’un travail estudiantin et non des conclusions d’un chercheur confirmé, ce qui explique en partie ces carences et un penchant pour la prise de position intempestive.

Lire la suite

Des supporters du Stade brestois lynchés par des redskins

Des supporters du Stade brestois lynchés par des activistes d’extrême gauche

16/08/2011 18h55
BREST (NOVOpress) –
« Je me suis vu mourir sur les marches du Celtic. Mon amie est défigurée ». Julien a du mal à se remettre de la violente agression dont lui, son amie et un autre couple ont été victimes dans la nuit du 6 au 7 aout dernier. Une agression commise par un groupe d’activistes d’extrême-gauche.

Alors qu’ils sortaient d’un bar pour se rendre dans une boite de nuit, les quatre jeunes brestois ont été violemment frappés par une bande d’individus appartenant à la mouvance « redskin » armés de barres de fer de serre-joints et de bâtons. Le motif de cette agression ? Julien et ses amis font partie des Ultras, un groupe de supporters du Stade brestois.

Complètement apolitiques, les Ultras – qui ont pour seule passion le foot – sont néanmoins considérés par l’ultra gauche comme des « fachos » bons à tabasser. Julien a pris une volée de coups sur le crâne, qui lui a fait perdre connaissance. Son amie, une jeune fille de 20 ans, a eu quant à elle la figure transpercée d’un coup de serre-joint. Elle en gardera des séquelles toute sa vie. Les victimes, qui ont été hospitalisées, se sont vu décerner 10 jours d’ITT.

Apparu en France au début des années 1990 le mouvement Redskin  – littéralement « peaux-rouges », ou « skins communistes » – est une branche activiste de la mouvance d’extrême gauche ainsi qu’une composante du mouvement skinhead. Jouant le rôle « d’idiot utile » du système mondialiste, ce mouvement se caractérise par un « antiracisme » radical,  un « antifascisme » de rue,  un « anti-impérialisme » proclamé etc… Ses membres, qui ne sont pas à une contradiction près, militent dans différentes organisations marxistes ou anarchistes. Ajouté à  un goût immodéré pour l’alcool, le maniement de la barre de fer ou du serre-joint semble être un élément essentiel de leur praxis politique.

Quatre des cinq agresseurs, deux Brestois, un Morlaisien et un Choletais, ont été interpellés par la police. Placés en salle de dégrisement ils ont finalement été relâchés. Un cinquième individu était recherché. Déjà agressé dans le passé – l’affaire avait été classée sans suite – Julien espère que cette fois la justice passera. Si la police brestoise fait son travail…