Tag Archives: Reconquista

René Marchand participera aux Assises de la Remigration le 15 novembre 2014 à Paris

René Marchand participera aux Assises de la Remigration le 15 novembre 2014 à Paris

12/11/2014 – PARIS (NOVOpress)
René Marchand est un journaliste et essayiste, issu de l’École nationale des langues orientales vivantes et licencié de langue et littérature arabes en Sorbonne. Spécialiste de l’islam, proche de l’association Riposte Laïque, il a récemment publié l’ouvrage « Reconquista ou mort de l’Europe ». Il est également intervenu lors de la dernière Université d’été identitaire.

Ne pouvant qu’être sensible à cette volonté de « reconquista » pacifique qu’est la remigration, René Marchand interviendra le 15 novembre 2014 à Paris dans le cadre des Assises de la Remigration.

Assises remigration RM_pt

Crédit hoto Une : DR

Des musulmans protestent contre les actes de l'Etat islamique en brûlant son drapeau

L’Etat islamique appellerait à une reconquista à l’envers

09/09/2014 – MADRID (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Des djihadistes de l’Etat islamique appellent à reconquérir la péninsule ibérique, qui fut sous domination musulmane de 711 à 1492. Dans une vidéo récente, les islamistes clament qu’ils ne cesseront pas tant qu’ils n’auront pas récupéré Al‑Andalus. « Les bombardements ne cesseront pas tant que la croix n’aura pas été détruite, les porcs assassinés et la loi islamique établie. Nous rétablirons l’islam par la coercition, en vous rouant la face de coups et en vous coupant la tête. »

De leur côté les autorités marocaines ont prévenu la police espagnole que certains des djihadistes partis commettre leurs exactions barbares en Syrie et en Irak sont sur le chemin du retour et pourraient chercher à pénétrer en Espagne par les frontières des enclaves espagnoles en Afrique du Nord.

Photo du jour : los Picos de Europa (Espagne)

Photo du jour : los Picos de Europa (Espagne)

07/06/2014 – SANTANDER (NOVOpress) – Les pics d’Europe (en espagnol : Picos de Europa, souvent appelés Los Picos), massif le plus élevé de la cordillère Cantabrique, sont situés entre les provinces des Asturies, León et la Cantabrie, à une trentaine de kilomètres de la mer. Ils culminent au Torre de Cerredo, à 2 648 m. Pour les marins venant de l’ouest sur l’Océan Atlantique qui naviguaient à vue, Los Picos étaient les premières terres visibles à l’horizon, ce qui explique l’origine du nom. Les Pics d’Europe ont vu se dérouler à l’été 722 la bataille de Covadonga, qui opposa le califat omeyyade au royaume des Asturies. La victoire asturienne marque le début traditionnel de la Reconquista, qui s’étalera sur plusieurs siècles.

Source : Wikipédia

Crédit photo : max_westby via Flickr (cc)

Espagne : gauchistes et musulmans tentent d’interdire une commémoration de la Reconquista

03/01/2014 – 14h05
GRENADE (NOVOpress) – La fête multi-centenaire de la Toma (conquête), qui célèbre la conquête de Grenade (« Reconquista ») par les armées chrétiennes des Rois Catholiques en 1492 est un moment fondateur de la ville.

La conquête de Grenade est l’aboutissement d’un long conflit de dix années. La disparition du dernier bastion musulman de la péninsule hispanique connaît un retentissement considérable. Quatre jours après la prise effective de la ville et de ses forteresses, les souverains espagnols entrent triomphalement dans Grenade le 6 janvier 1492, jour de l’Épiphanie, par l’une des portes principales de la ville, la Porte d’Elvira. On fait dire la messe dans la mosquée des convertis, consacrée par le nouvel archevêque Hernando de Talavera sous le nom emblématique de Saint Jean des Rois.

Cette année l’extrême gauche espagnole et leurs alliés musulmans ont tenté de bloquer ces festivités jugées trop nationalistes et islamophobes. La procession a été sifflée et injuriée et il s’en est suivi un face à face tendu avec les habitants qui brandissaient une banderole « Fiers de la Reconquista ».

Sources : Ideal.es et CanalSur.es

Publié le
« L'Europe risque de disparaître » : entretien avec René Marchand

Un jour un livre : Reconquista ou mort de l’Europe, l’enjeux de la guerre islamique

29/12/2013 – 11h00
PARIS (NOVOpress) –
À l’occasion des fêtes de fin d’année, les rédacteurs de Novopress vous proposent de découvrir une sélection de livres à travers des extraits choisis. Aujourd’hui, nous vous proposons un extrait d’un livre d’un des derniers grands érudits français sur l’islam, René Marchand, Reconquista ou mort de l’Europe, l’enjeux de la guerre islamique. Édité par Riposte Laïque en mars 2013, ce pavé de 380 pages est un condensé de connaissances sur l’idéologie islamique et de ses velléités totalitaires.


À propos de l’ignorance des Européens à l’égard de l’Islam

Il y a cinquante ans, les universités européennes comptaient plusieurs centaines d’érudits de l’Islam. Combien, aujourd’hui ? Une vingtaine ? Moins ?

En France, le tarissement du vivier que constituaient les études classiques, avec latin et grec : les « humanités », a eu des effets dévastateurs. Nos universitaires qui se consacrent à l’étude de l’Islam médiéval – et ignorer l’Islam du moyen âge, c’est ne rien comprendre à l’Islam contemporain – sont chaque année moins nombreux. Ceux qui ont une connaissance fine et critique des textes classiques – et on ne pénètre intimement l’Islam que par une connaissance à la fois vaste et précise de l’arabe, sa langue matricielle – sont les derniers spécimens d’une espèce en voie de disparition.
Et la situation n’est pas près de s’améliorer. (…)

Lire la suite

« L’Europe risque de disparaître » : entretien avec René Marchand

09/11/2013 – 14h00
LYON (NOVOpress) –
« L’Europe risque de disparaître » : entretien autour des notions de reconquista, de civilisation, de liberté et d’Europe, avec René Marchand, journaliste, essayiste, spécialiste du monde musulman, passé par l’École nationale des langues orientales vivantes et licencié de langue et littérature arabes en Sorbonne, réalisé à Lyon fin octobre 2013.

Publié le
Le mythe de l'Espagne musulmane : entretien avec Serafín Fanjul

Le mythe de l’Espagne musulmane : entretien avec Serafín Fanjul

Article reproduit avec l’aimable autorisation de le Fondation Polémia.

Le politiquement correct s’impose à coup de mensonges historiques répétés. Parmi ceux-ci on trouve le mythe d’Al Andalous : celui d’un royaume musulman pacifique, ouvert et tolérant. Une jolie construction idéologique sans grand rapport avec la réalité. L’hispanisant Arnaud Imatz fait le point ci-dessous avec le grand arabiste espagnol Serafín Fanjul. Selon ce dernier, les textes du Moyen-Âge démentent totalement l’interprétation contemporaine.
Polémia

Lire la suite

Huit centième anniversaire de la victoire de Las Navas de Tolosa

Huit centième anniversaire de la victoire de Las Navas de Tolosa

16/07/2012 – 12H00
MADRID (NOVOpress) – On célèbre aujourd’hui, particulièrement en Espagne, le huit centième anniversaire de la bataille de Las Navas de Tolosa, étape décisive de la libération de la péninsule ibérique après des siècles d’occupation musulmane.

Au début de l’année 1212, la situation des royaumes chrétiens du Nord de l’Espagne n’est pas fameuse. Ils sont engagés dans un long combat pour la Reconquista de la péninsule ibérique, en grande partie occupée par les Arabes depuis 711, période où ils s’étaient avancés jusqu’à Poitiers, en France. Les Européens font face à une puissante armée de 200.000 soldats, venus en majorité d’Afrique du Nord mais aussi d’autres régions dans un esprit de djihad.

Les forces commandées par Alphonse VIII de Castille sont moitié moins nombreuses. Aux Castillans, Aragonais et Navarrais se sont joints des volontaires d’autres pays européens, en majorité des Français, mais aussi des Allemands, des Italiens, etc. qui répondent à l’appel du pape Innocent III, qui a fait de la Reconquista une « croisade ».
Rassemblée à Tolède, libérée depuis 1085, l’armée chrétienne remporte une première victoire le 24 juin 1212 en prenant d’assaut la place forte de Malagón. Quelques jours plus tard, elle prend Calatrava. Calatrava est alors une cité importante, capitale de la Castille arabe. Son défenseur, Yusuf ben Kadis, est exécuté par le calife pour avoir échoué à la défendre. La chute de la ville est le début de la fin pour les Arabes, désormais sur la défensive.

Huit centième anniversaire de la victoire de Las Navas de Tolosa

Reconstitution de la bataille de Las Navas de Tolosa. Cliquer sur l’image pour l’agrandir. Crédit image : DR.

Rejointe par les chrétiens au pied de la Sierra Morena, près du village de Las Navas de Tolosa, la gigantesque armée du calife est taillée en pièces le 16 juillet 1212. C’est un moment décisif de la Reconquista et de l’histoire de l’Europe. Désormais, les musulmans reculeront partout jusqu’à la libération intégrale de la péninsule.