Tag Archives: PSG

Eric Zemmour

Pour Eric Zemmour, « le PSG, c’est Gugusse of Benetton »

14/04/2016 – PARIS (NOVOpress) : Eric Zemmour s’est fait tonton flingueur ce matin sur RTL pour commenter la défaite du PSG en Ligue des champions : « C’est le terminus des prétentieux, le retour à la maison mère des gugusses de Montauban, les gugusses les mieux payés du monde, des gugusses de tous les pays du monde », a-t-il ironisé, ajoutant : « Le Paris Saint-Germain, c’est gugusse of Benetton ; »

Ce passionné de football a tout particulièrement soigné Zlatan Ibrahimovic, « en tête de gondole des gugusses » et qui est « arrogant avec les faibles du championnat de France et minable avec les grands d’Europe », mais qui n’est finalement « que l’arbre qui ne cache pas la forêt : tous les autres sont à mettre dans le premier autocar pour Montauban » – Laurent Blanc inclus.

Car le PSG qui a failli, c’est « le PSG avec son équipe sans joueur français ou presque, le PSG avec son argent qatari et son panel cosmopolite » : « Le PSG, assène l’éditorialiste, c’est la revanche ironique du droit du sol sur le droit du fric. » A comparer avec ces équipes françaises qui, autrefois, perdaient aussi, mais qu’on aimait parce que « c’étaient nos petits gars : ils étaient de notre chair et de notre sang »…

PSG Manchester

Le PSG et Manchester City s’affrontent pour la suprématie arabique

06/04/2016 – EUROPE (NOVOpress) : #ElCashico, #AbuDerby ou #Golfico : la Ligue des champions, qui est supposée être une compétition entre les meilleurs clubs de football européens, prend ce soir une tournure de tournoi de la péninsule arabique avec la confrontation entre le PSG et Manchester City. Le premier appartient depuis 2011 à Qatar Sports Investments, propriété de l’émir qatari Tamim Ben Hamad al Thani, le second a été acquis en 2008 par le fonds d’investissement Abu Dhabi United Group, propriété du cheikh aboudabien Mansour bin Zayed al-Nahyan. C’est dire si l’argent pétrolier et gazier coule à flots. Comme le dit avec morgue un supporteur qatari interrogé par l’AFP : « C’est comme voir si ma BMW va être plus performante que la Mercedes du voisin. » Très drôle…

Au-delà des moyens financiers respectifs des deux équipes – là, l’avantage est au club britannique –, PSG contre Manchester City, c’est surtout Qatar contre Abou Dhabi, avec, en toile de fond, deux visions géopolitiques opposées, qui se manifestent par exemple quand l’émirat d’Abou Dhabi place sur la liste des organisations terroristes des mouvements comme les Frères musulmans soutenus par le Qatar ou carrément hébergés par lui.

Le match de ce soir a lieu au Parc des Princes, qui conserve encore son nom – mais pour combien de temps ? Le match retour aura lieu à l’Etihad Stadium, du nom donné au stade mancunien, ex-City of Manchester Stadium, rebaptisé ainsi depuis qu’il est sponsorisé par Etihad Airways, la compagnie aérienne d’Abou Dhabi.

Sinon, le prochain match du Top 14, c’est le 15 avril et c’est Grenoble contre Castres.

8547-Chard

Prime d’éthique spéciale racaille !

16/02/2016 – SOCIÉTÉ (Présent 8547)

Non seulement ils gagnent des millions d’euros de salaire même s’ils sont devenus à des périodes régulières des sortes d’intermittents du spectacle milliardaires qui n’en foutent pas une dans les cages, mais en plus ils touchent des primes « d’éthique ».
8574P1
C’est la belle affaire Serge Aurier (voir Présent d’hier) qui rappelle l’existence de « primes d’éthique » au PSG comme dans d’autres clubs français. En effet le joueur franco-ivoirien venu du 93 va la perdre cette année, le pauvre chéri, pour avoir insulté son coach. Elle s’élève à 160 000 euros pour l’année. Cinq ou six ans de salaire d’un travailleur lambda. Et encore si Aurier était titulaire, elle serait de 40 000 euros par mois.

Une prime spécialement adaptée aux mœurs de racaille puisqu’elle récompense financièrement les joueurs quand ils ont un comportement… normal. C’est-à-dire quand ils arrivent à l’heure, n’insultent pas le coach, n’organisent pas de grève en pleine Coupe du Monde, ne font pas de doigt d’honneur, n’agressent pas les journalistes ou les supporters ou ne crachent pas sur le club qui les entraîne… S’ils respectent ces « codes » occidentaux de bonne conduite en société, les joueurs touchent la « prime d’éthique » qui vient gonfler encore leurs revenus et leurs autres primes. Il faut les payer pour les tenir. Précision utile : la « prime d’éthique » implique « l’absence publique de toute propagande politique ou religieuse qui pourrait nuire à l’image et l’unité du club ». Publique… Parce que dans les vestiaires et les cantines c’est autre chose.

« La prime d’éthique s’est intensifiée dans les clubs. Ça entre dans les usages », précise Philippe Piat, président de la FIFpro. Claude Michy, le président du Clermont Foot, avait déclaré pour sa part qu’il voulait « inciter les joueurs à rester exemplaires, mais aussi montrer qu’ils sont bien élevés ».
Pour démontrer cela, tout à fait artificiellement, il faut mettre le paquet. Et encore ça ne marche pas ! Malgré la prime (ou plutôt à cause de, car c’est un système totalement pervers, la Charte du football professionnel permet déjà de sanctionner les mauvais comportements) les mœurs de voyous des footballeurs et la multiplication des faits communautaristes font de plus en plus régulièrement la une.

Caroline Parmentier

8546-Chard

Black, Black, Beur

15/02/2016 – SOCIÉTÉ (Présent 8546)

Voilà ce que c’est de vouloir à tout prix recruter en priorité des racailles de cité. Comme à la RATP, ils recueillent les fruits de leur discrimination positive. Ils l’ont voulu leur équipe Black, Black, Beur. Ils l’ont. De quoi se plaignent-ils ?
8546P1
Après, comment s’étonner ou se scandaliser si l’entraîneur Blanc (on n’a pas idée de s’appeler Blanc) se fait insulter ? Traiter de « fiotte » sur une vidéo qui fait le tour du monde par le joueur musulman franco-ivoirien Serge Aurier qui lui doit tout. Laurent Blanc est responsable de son recrutement par les dirigeants du PSG et a fait du caïd venu de Sevran en Seine-Saint-Denis un titulaire en puissance, un gamin pourri gâté de 23 ans qui gagne des dizaines de millions d’euros.

Dans un chat vidéo en direct, Serge Aurier qui fume la chicha avec son pote Mamadou Doucouré, se lâche, tout content de lui, insultant également ses co-équipiers :
Question : « Laurent Blanc, il fait souvent la folle ou pas ? » Réponse : « C’est une fiotte ! » Question : « Blanc, il suce Zlatan ou pas ? » Réponse : « Il lui prend les couilles mon frère, il prend tout cousin ! »
Suit toute une série d’insultes racistes et homophobes, mais quand c’est chez les joueurs de foot musulmans ça ne pose pas de problèmes. Ça fait partie de la culture et des mœurs.

On se souvient de la réaction du sympathique Serge Aurier le soir des attentats du 13 novembre à Paris. Il avait tenu à exprimer son soutien aux… musulmans. « Ceux qui utilisent le nom d’Allah pour ce genre de tragédies ne sont pas de notre planète. Le terrorisme n’est pas la religion !!! Ne pas tout mélanger !!! »

Le 22 juillet dernier dans une vidéo, le PSG (qui appartient entièrement au Qatar) avait tenu à souhaiter un « Aïd Moubarak » aux supporters musulmans à l’occasion de la fin du ramadan. L’un après l’autre, quatre joueurs du Paris Saint-Germain, Kevin Trapp, Lucas Moura, Grégory Van der Wiel puis Serge Aurier avaient prononcé la formule en arabe.

Comme toute cette génération de footballeurs aux codes « racaille » incarnée par les Nasri, Ben Arfa, et autres Benzema indifférents voire hostiles à une France à laquelle ils se sentent étrangers, Serge Aurier est le pur produit d’un football professionnel français désormais de plus en plus islamisé à tous les étages, des centres de formation aux vestiaires de ligues 1, sans oublier les prières de Ribéry ou d’Anelka et les repas halal dans les équipes de France.

Caroline Parmentier

maillot_psg

Terrorisme : faut-il boycotter le Paris Saint-Germain ?

Source : Boulevard Voltaire
La caisse d’où sont sortis les $20.000 qui ont permis aux frères Kouachi d’acheter des armes est – tenez-vous bien – la même caisse où remontent in fine les dividendes du PSG.

Il y a eu un « avant 13 novembre » et il y aura un « après 13 novembre ». C’est, du moins, ce qu’affirment la plupart des responsables politiques de tous bords et il semble que les Français, dans leur grande majorité, soient de cet avis. Une façon de marquer la coupure consisterait, par exemple, à réexaminer nos relations avec le Qatar.
C’est Nicolas Sarkozy qui a ouvert grand les bras au Qatar et depuis, ce petit émirat du Golfe jouit de privilèges inouïs au sein de notre République – fiscaux, notamment. François Hollande n’y a rien changé, et le sujet, à la suite de tant d’autres, est devenu tabou, en témoigne cette déclaration très diplomatique de Manuel Valls au lendemain des attentats : « Je fais confiance à l’Arabie saoudite et au Qatar pour lutter contre Daech […], reste la question du financement mais dans le Proche et le Moyen-Orient, les choses sont toujours compliquées […] ».

Poutine, lui, n’a pas ce genre d’états d’âme : « Au Qatar et en Arabie saoudite, on trouve ceux qui organisent et sponsorisent le terrorisme, ils ont leurs quartiers là-bas, ce sont des gens connus, ils feraient mieux de craindre la Russie comme la peste », rapporte La Pravda.
Depuis le 13 novembre, nous nous focalisons sur Daech parce que c’est cette organisation qui a revendiqué les attentats de Paris. Or, comme il est difficile de prouver l’implication directe du Qatar et de l’Arabie saoudite dans son financement, on fait mine de traiter ces deux États comme des alliés. C’est oublier que le Qatar, pour ne parler que de lui, a été explicitement impliqué par les États-Unis dans le financement d’une nébuleuse terroriste qui occupe le terrain, en Syrie (Ahrar al-Sham et Jabhat al-Nusra), dans le Sinaï (AQPA), au Maghreb (AQMI) et, de là, jusqu’à Boko Haram (avant que celui-ci ne prête allégeance à l’État islamique).

C’est oublier, aussi, que le rôle du Qatar dans le financement du terrorisme a été formellement dénoncé par plusieurs anciens hauts responsables du contre-espionnage français, comme Yves Bonnet (ex-patron de la DST), Alain Chouet (ex-chef du renseignement et de la sécurité à la DGSE), Bernard Squarcini (ex-patron de la DCRI), pour ne citer que les plus connus. C’est oublier, enfin, que l’attentat contre Charlie Hebdo (et probablement aussi celui contre l’Hyper Cacher) n’a pas été revendiqué par l’État islamique mais par Al-Qaïda pour la péninsule Arabique (AQPA) déjà cité.
Quel est le lien avec le football, me direz-vous ?
Chacun sait que le Paris Saint-Germain est présidé par Nasser Al-Khelaïfi, un homme d’affaires qatari. Mais on sait moins qu’il n’est que le représentant du Qatar Investment Authority, le fonds souverain du Qatar. Pour faire court, disons que le PSG appartient en totalité au Qatar et, pour faire encore plus court, disons que la caisse d’où sont sortis les $20.000 qui ont permis aux frères Kouachi d’acheter des armes est – tenez-vous bien – la même caisse où remontent in fine les dividendes du PSG.

Réexaminer nos relations avec le Qatar ? Ne comptez pas sur Anne Hidalgo qui, rappelez-vous, avait fait de Charlie Hebdo un citoyen d’honneur de la ville de Paris, et qui veut aujourd’hui vendre le Parc des Princes à son « cher Nasser ». Ne comptez pas plus sur Nicolas Sarkozy, cela va sans dire. Mais nous ? Et si on commençait par boycotter le PSG ?

Christophe Servan
Gestionnaire de fonds d’investissement

Crédit photo : PSG World via Flickr (CC) = Maillot domicile PSG

emir_qatar_small

Business as usual : un groupe qatari met la main sur GFI Informatique

29/11/2015 – ÉCONOMIE (NOVOpress)
Pendant les attentats, les affaires continuent : le groupe français GFI Informatique va passer sous pavillon qatari. Une entreprise de plus dans l’escarcelle de l’émirat… quand islamisme et affaires font bon ménage…

La SSII GFI Informatique vient d’annoncer par communiqué des négociations exclusives en vue de la vente de 51 % des parts des fonds Apax Partners et Boussard & Gavaudan de la société au groupe qatari Mannai Corporation. La vente doit valoriser GFI Informatique au montant de 561 millions d’euros.
GFI Informatique a réalisé 804 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2014. L’entreprise compte 11 000 employés répartis dans 8 pays. GFI Informatique est implanté en France autour de 40 agences. À l’international le Groupe compte des filiales en Belgique, au Luxembourg, en Suisse, en Espagne, au Portugal, au Maroc et en Côte d’Ivoire.
Basé à Doha, Mannai Corporation est un groupe qui investit dans les TIC, l’automobile ou encore les services d’ingénierie dans le gaz et le pétrole. L’organisation a 65 ans, et a commencé par le marché des pièces détachées automobiles. L’entreprise affirme avoir développé son activité à l’international depuis 2001. Elle est cotée depuis 2007.

S’il s’agit là d’une acquisition par un groupe privé, c’est tout de même l’occasion de rappeler l’importance des investissements publics et privés du petit émirat en France, qui lui assurent indulgence, voir amitié… voire plus si affinités de notre classe politique.
En témoigne la convention fiscale de 2008, qui stipule que les Qataris sont exonérés de taxe sur les plus-values immobilières. Par ailleurs, un Qatari ne paie pas d’impôt sur la fortune (ISF) durant ses cinq premières années de résidence en France.
Lire la suite

clandestins_vintimille

Le coup d’État démographique de l’Union européenne

20/10/2015 – EUROPE (NOVOpress)
Coup d’État démographique : tentative violente et subite menée par les dirigeants de l’Union Européenne de substituer les peuples européens par des migrants, et ce au mépris des règles démocratiques. Ils s’appuient pour cela sur les médias, la classe politique et l’hyperclasse mondialisée.

Plus de deux mois après le début de la crise des migrants en Europe, il est déjà possible de tirer deux enseignements. En premier lieu, il ressort de cela que la volonté des gouvernants de l’Union européenne de remplacer les peuples européens par des populations allogènes n’a jamais été aussi visible. Deuxièmement, la soudaineté et la violence de ce coup de force antidémocratique en font une attaque éclair ayant pour but de sidérer les populations autochtones et d’empêcher tout retour en arrière.

« Nous avons enregistré environ 630 000 franchissements illégaux de frontières, fin septembre. C’est une crise migratoire sans précédent en Europe depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale. »

indique Fabrice Leggeri, directeur exécutif de Frontex (agence européenne « responsable de la coordination des activités des garde-frontières dans le maintien de la sécurité des frontières de l’Union avec les États non-membres »)

Les chiffres du Grand Remplacement sont effroyables… et sous-estimés

coupure01

Les chiffres avancés par les médias comme Libération sont sans appel : l’Allemagne s’apprête à accueillir sur son sol en 2015 entre 1 et 1,5 million de migrants ! En moyenne, cela représente 7 000 à 10 000 entrées par jour. Des chiffres effarants et pourtant en dessous de la réalité, puisqu’il faudra les multiplier par quatre, cinq… les migrants étant considérés comme des réfugiés et bénéficiant à ce titre du droit au regroupement familial. On comprend donc mieux pourquoi cette vague migratoire est le fait de jeunes hommes seuls. La famille attend au pays…
La France s’apprête donc à accueillir dans les prochains mois 30 000 réfugiés et à court terme, 110 000 personnes en plus, et ce au nom du regroupement familial soit dans une fourchette basse plus de 140 000 personnes.
Lire la suite

Nous sommes tous bastiais ! La banderole qui fait enrager Nicolas Sarkozy

Nous sommes tous bastiais ! La banderole qui fait enrager Nicolas Sarkozy

29/01/2015 – (via l’hebdomadaire Minute)
Lors du match de foot Bastia-PSG, des supporteurs corses ont déployé une banderole affirmant que le Qatar finançait le PSG… et le terrorisme. Ce qui a mis en boule Nicolas Sarkozy, fervent supporteur du PSG et grand ami du Qatar. Toutefois, à l’UMP, le député Bruno Le Maire réclame une commission d’enquête sur le Qatar et ses relations avec le terrorisme islamiste.

La commission de discipline de la LFP (Ligue de football professionnel) a convoqué les dirigeants du SC Bastia pour sa séance du jeudi 5 février. Objet de cette « invitation » qui pourrait se solder par une lourde sanction pour le club corse : le déploiement d’une banderole le 10 janvier au stade Armand-Cesari. Ce samedi-là, trois jours après le massacre de « Charlie Hebdo » et au lendemain de la tuerie du supermarché casher de la porte de Vincennes, le SC Bastia, dans le cadre du championnat de France de football, recevait le Paris-Saint- Germain qui est la propriété du cheikh Al-Thani, l’émir du Qatar. Au moment de la minute de silence pour rendre hommage aux victimes des attentats, des supporteurs corses ont déployé une banderole où l’on pouvait lire: «Le Qatar finance le PSG… et le terrorisme ».

Après la rencontre, les dirigeants du PSG ont annoncé leur intention de porter plainte pour diffamation. Ils n’en ont pourtant rien fait. Officiellement, les avocats du PSG ont expliqué que leur action ne pourrait pas aboutir : c’est le Qatar qui a été diffamé et c’est à lui de porter plainte s’il le souhaite. Mais il ne le souhaite pas… Car l’émir n’est pas très chaud à l’idée que d’éventuels liens entre son pays et le terrorisme islamiste soient évoqués devant un tribunal français…

Nasser Al-Khelaïfi, président qatari du PSG, a refilé la patate chaude à Frédéric Thiriez, le patron de la LFP : « J’attends que la Ligue prenne des décisions et des sanctions. » La Ligue a donc convoqué les dirigeants du SC Bastia qui risquent une sanction sportive.

Lire la suite

L’équipe du Paris SG (U19) après le match contre Benfica

17/01/2014 – 17h30
PARIS (NOVOpress) –
Scènes de liesse dans les vestiaires après le match opposant Benfica au Paris SG pour le compte de la Youth League. Ces images montrent que si le discours dominant a tendance à faire l’apologie de la France Black Blanc Beur, certains semblent être passé à la vitesse supérieure pour constituer des équipes plutôt Black Black Black…


Benfica-Paris (U19) : Vestiaire et réactions par PSG

Publié le
[Tribune libre] La prise du Trocadéro - par Michel Geoffroy

[Tribune libre] La prise du Trocadéro – par Michel Geoffroy

21/05/2013 – 08h00
PARIS (via Polémia) Tout le monde ne parle plus que des « incidents », des « débordements » et des « dérapages » qui ont gâché la noble fête accompagnant la victoire du PSG au championnat de France, au Trocadéro. « Le Monde » du 15 mai évoque « les émeutes du Trocadéro » ; « Le Point » parle d’une répétition du futur grand soir, avec des airs tragiques. L’emballement politico-médiatique est en marche. M.G.

Lire la suite

Après les émeutes ethniques du Trocadéro : J.J. Urvoas vole au secours de Manuel Valls

Après les émeutes ethniques du Trocadéro : J.J. Urvoas vole au secours de Manuel Valls

19/05/2013 – 11H00
PARIS (NOVOpress Breizh) –
Suite aux émeutes ethniques consécutives à la victoire du PSG dans le championnat de France de football, qui ont ravagé le centre de Paris dimanche et lundi dernier, Jean-Jacques Urvoas (PS) (photo) s’est félicité de l’action de Manuel Valls, ministre de l’Intérieur. En service commandé, le député du Finistère a dû monter d’urgence au créneau pour défendre l’hôte de la place Beauvau, à juste titre mis en cause dans une affaire qui illustre la faillite de la politique menée par le gouvernement en matière de sécurité et d’immigration.

Lire la suite

Les fausses et vraies raisons de la retraite de Beckham

Les fausses et vraies raisons de la retraite de Beckham

18/05/2013 –  10h00
PARIS  (NOVOpress) –  David Beckham (à gauche sur la photo), arrivé au PSG en janvier, vient d’annoncer qu’il arrêtait sa carrière de footballeur. L’Anglais a expliqué jeudi à la chaîne SkySports qu’il avait décidé de prendre sa retraite parce qu’il « voulait finir au sommet »En remportant avec l’équipe menée par Carlo Ancelotti le championnat de France de Ligue 1, il devient le premier Anglais sacré dans quatre pays différent (Angleterre, Espagne, Etats-Unis et France). Bref, c’est pourquoi le milieu de terrain sentirait que « c’est le bon moment pour arrêter sa carrière ».

Lire la suite

Emeutes au cœur de Paris : désinformation flagrante du système

Emeutes au cœur de Paris : désinformation flagrante du système

17/05/2013 – 16h00
PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation) –
Nous revenons sur les émeutes qui ont vu des centaines de « jeunes » venus des banlieues de l’immigration investir le XVIe arrondissement pour « célébrer » à leur façon le titre de champion de France.

Dès le dimanche soir, les magasins des Champs‑Elysées sont pillés, des voitures brûlées, l’avenue et les rues alentour transformées en champ de bataille. Cet épisode, très peu de médias l’ont évoqué. Lundi en fin de journée les premières vidéos commencent à paraître sur les réseaux Internet, mais toujours rien dans la grande presse. Il a fallu attendre le second soir, lundi, pour que les médias centraux du régime consentent à évoquer ces violences, mais pour se livrer à un véritable festival de désinformation !

Lire la suite