Tag Archives: proche-Orient

Proche-Orient : vers une alliance russo-égyptienne

Proche-Orient : vers une alliance russo-égyptienne

09/02/2015 – LE CAIRE (NOVOpress)
L’Egypte semble s’éloigner de plus en plus des Américains au profit de la Russie. En effet, le président russe Vladimir Poutine se rend aujourd’hui en Egypte pour rencontrer son homologue le maréchal Al-Sissi (photo). Cette visite fait écho à celle d’Al-Sissi en Russie en Aout dernier. Selon un communiqué du Kremlin, ils examineront des accords commerciaux, destinés à mettre en place différentes mesures. Parmi elles la création d’une zone de libre-échange russo-égyptienne à laquelle pourrait se rallier la Biélorussie et le Kirghizistan. Il sera aussi question de la vente de matériel militaire moderne : avions de chasse MIG29, batteries de missiles Kornet et hélicoptères de combat. La situation dans le Proche-Orient et l’Afrique du Nord sera également évoquée, en premier lieu en Irak, en Syrie et en Libye.

Crédit photo : Russian Presidential Press and Information Office via Wikipédia (cc).

Pâques avec les Chrétiens Irakiens

SOS Chrétiens d’Orient : Pâques avec les Chrétiens Irakiens

04/05/2014 – BAGDAD (NOVOpress) – Jeunes, Français, Chrétiens. Les bénévoles de l’association SOS Chrétiens d’Orient avaient commencé par aller passer Noël en Syrie, ils viennent de passer Pâques avec les Chrétiens Irakiens.

Une communauté éprouvée, dont la situation était encore récemment jugée « catastrophique » par le nouveau patriarche chaldéen Louis Sako. Avant 2003, ils étaient plus d’un million à vivre dans le pays, ils ne seraient aujourd’hui plus que 400 000. Beaucoup on fui. La guerre d’abord, puis les persécutions. Certains sont morts aussi.

Monseigneur Sako, comme de très nombreux évêques, prêtre ou fidèles accusent la montée de l’extrémisme religieux : la valise ou le cercueil, c’est finalement le choix qui semble s’offrir à eux… Résultat, les plus aisés s’en vont vers l’Europe, les États-Unis, le Canada ou l’Australie, les autres restent, et beaucoup se réfugient au Kurdistan, région autonome dans laquelle la situation sécuritaire est incomparable au reste de l’Irak.

Lire la suite

Syrie: Les Etats-Unis veulent « avant tout » la tête d'Assad

Syrie : Les Etats-Unis veulent « avant tout » la tête d’Assad

30/10/12 – 14h00
ROME (NOVOpress)
– « La situation en Syrie est très complexe mais pour les Etats-Unis, la chose la plus importante est que Bachar El Assad quitte le pouvoir pour donner une chance à quelque chose de nouveau. » C’est en ces termes sans ambiguïté que l’ambassadeur des Etats-Unis à Rome, David Thorne, a résumé la position de son pays vis-à-vis des événements tragiques de Syrie. Cette déclaration avait pour cadre un débat organisé par l’agence de presse italienne « Adnkronos ».

Lire la suite

Palestine: vers une réconciliation nationale?

Palestine: vers une réconciliation nationale ?

05/02/12 – 17h00
DOHA (NOVOpress)
– C’est une rencontre qui pourrait être historique qui a lieu aujourd’hui dans la capitale du Qatar.

En effet, les frères ennemis, le chef de l’Autorité palestinienne et du mouvement Fatah, Mahmoud Abbas (photo), et le leader du mouvement palestinien Hamas, Khaled Mechaal, vont se rencontrer et s’entretenir de la question de la réconciliation nationale.

Prévu initialement le 2 février au Caire, cette rencontre revêt un caractère particulièrement important à l’heure de la stagnation des pourparlers de paix avec Israël.

Le Fatah et le Hamas ont conclu le 27 avril dernier un accord de réconciliation nationale, paraphé le 3 mai par l’ensemble des mouvements palestiniens, qui prévoit la formation d’un gouvernement en vue d’élections générales d’ici un an, ainsi que la libération de l’ensemble des prisonniers politiques.

Cependant, cet ‘accord est aujourd’hui encore inappliqué à cause de différends sur la composition du gouvernement de transition. Un point qui devrait être prioritairement évoqué par les deux responsables politiques.

Crédit photo : Cabinet Office + via Flickr, licence CC.

Etat palestinien à l’ONU : Israël promet des « représailles »

État palestinien à l’ONU : Israël promet des « représailles »

15/09/11 – 12h30
PARIS (NOVOpress)
– Les autorités israéliennes réagissent de plus en plus violemment à la volonté affichée des Palestiniens de déposer une demande d’adhésion à l’ONU.

Le vice-ministre israélien des Affaires étrangères, Danny Ayalon, a notamment annoncé qu’une telle démarche signifierait la caducité de tous les accords conclus avec les Palestiniens.

De son côté, le chef de la diplomatie, le très controversé et poursuivie judiciairement Avigdor Lieberman, a menacé les Palestiniens de « conséquences dures et graves » à la demande que doit présenter Mahmoud Abbas la semaine prochaine à l’ONU.

Le climat se tend donc de plus en plus à l’approche de l’échéance, et les efforts diplomatiques des uns et des autres – notamment la chef de la diplomatie de l’Union européenne Catherine Ashton en séjour prolongé en Israël – ne semblent nullement porter leurs fruits.

L’un des points les plus aigus des frictions concerne Jérusalem-est qu’Israël a annexée et dont les Palestiniens veulent faire la capitale de leur futur État, ce que refuse catégoriquement le gouvernement de Benyamin Nétanyahou.

Les nouveaux murs : Israël veut bétonner sa frontière avec la Syrie

Les nouveaux murs : Israël veut bétonner sa frontière avec la Syrie

30/07/11 09h00
PARIS (NOVOpress)
– Israël pousse actuellement activement les travaux de construction d’un mur doublant sa frontière avec la Syrie. Ce nouveau mur construit par l’Etat hébreu est situé sur le plateau du Golan, territoire conquis face aux Syriens en 1967 et annexé “officiellement” en 1981.

Pour le moment seuls 8 kilomètres sont finalisés, mais le mur devrait courir au final 120 kilomètres afin de “bétonner” hermétiquement la frontière.

Les autorités israéliennes ont invoqué des récents incidents survenus à la frontière pour justifier cette construction. En effet, le 5 juin dernier, une manifestation syrienne avait été dispersé da le sang par l’armée Israélienne. Bilan : 23 manifestants tués et 350 blessés.

“Nous n’autorisons pas d’intrusion sur notre territoire”, avait alors déclaré le colonel Shukroon, “chef de la barrière de sécurité” du plateau du Golan. “C‘est notre devoir en tant qu’armée et notre droit en tant qu’Etat de défendre nos frontière et de ne pas autoriser quiconque à pénétrer en Israël.”

La construction du nouveau mur devrait donc permettre un contrôle encore plus resserré de cette frontière pourtant non reconnue par l’ONU, le Conseil de sécurité ayant même condamné solennellement l’annexion israélienne de 1981.