Tag Archives: présidence

Le retour de Sarkozy : un suspense de série B (Présent 8185)

Le retour de Sarkozy : un suspense de série B (Présent 8185)

10/09/2014 – PARIS (NOVOpress)
Bien sûr que Sarkozy va revenir. Et qu’il en a toujours rêvé. Penser qu’un animal politique comme lui peut avoir d’autres instincts que de prendre sa vengeance, mettre fin à l’abstinence médiatique qui le ronge et patauger à nouveau dans ce marigot qu’il adore, c’est mal connaître ces bestiaux-là.

Sarkozy n’arrêtera jamais la politique. Malgré tout le chagrin de Carlita.

Une du numéro 8185 de "Présent"

Une du numéro 8185 de « Présent »

A quoi imaginez-vous qu’il pense chaque jour en se rasant, en donnant des conférences à plusieurs centaines de milliers d’euros et en gardant Giulia au bord du bac à sable ?

Trouver des raisons à son « devoir de retour » après l’échec de 2012 est une tâche assez facile : l’état de la France socialiste ruinée économiquement et moralement, la débacle de l’UMP incapable d’incarner l’opposition et l’alternance. Et évidemment last not least, l’impressionnante progression de Marine Le Pen que rien ne semble pouvoir arrêter dans son chemin vers la présidentielle. Rien, sauf peut-être lui. Il a le talent et la duplicité pour. Bien que les Français l’aient déjà vu à l’œuvre. Mais justement dans le souvenir des Français qui comme chacun sait ont la mémoire courte, Sarko c’était l’avant-Hollande. Avant Taubira et Belkacem. Avant le pire. Certains peuvent revoir sa petite silhouette nerveuse comme floutée dans le halo d’une époque bénie. Ou presque.

Un boulet nommé UMP

Son plus gros boulet c’est l’UMP. Ça a déjà commencé avec le soutien de Jean-François Copé. Trop d’honneur… Alors que chacun s’était rejeté la responsabilité du tripatouillage comptable de Bygmalion. Ça commence bien.

Lire la suite

François Hollande : "Aucun sondage, aucun remous politique ne me fera partir"

François Hollande : « Aucun sondage, aucun remous politique ne me fera partir »

10/09/2014 – PARIS (Novopress)
Dans le cadre d’un entretien accordé au Nouvel Observateur, François Hollande qui atteint des records d’impopularité jamais égalés et qui est au coeur de remous politiques et personnels a asséné qu’il ne démissionnera pas de la présidence de la République.

Crédit photo : Remi Mathis via Wikipédia (cc).

Valérie Trierweiler : une pseudo “première dame” qui a coûté cher à l’Etat (Présent n°8146)

Valérie Trierweiler : une pseudo “première dame” qui a coûté cher à l’Etat (Présent n°8146)

16/07/2014 – PARIS (NOVOpress)
Mardi (15/7), la Cour des comptes a rendu public son rapport sur les comptes et la gestion des services de la présidence de la République – frais personnels, déplacements… – durant l’année 2013. Dans ce rapport figurent les dépenses réalisées par l’Etat et notamment celles liées à l’ex-pseudo première dame du président de la République, Valérie Trierweiler (photo).

Ainsi, d’après les calculs de la Cour des comptes, il apparaît que l’ancienne compagne de François Hollande aurait coûté la modique somme de plus ou moins 480.000 euros à l’Etat. Oups !

La note est plutôt salée. Il faut dire qu’une maîtresse à la maison, ça coûte bonbon à entretenir. Mais c’est nous qu’on est les princes et on fait ce qu’on veut avec l’argent des autres. En l’occurrence celui des contribuables français. Reste que ça fait chérot la présence, la touche féminine au bras de Monsieur « Moi président, un homme comme tout le monde ».

Un train de vie d’émir du pétrole

Une du n° 8146 de "Présent"

Une du n° 8146 de « Présent »

Pour être à la hauteur et donner une belle image de marque à son mollusque président aux rondeurs confortables, l’ex-pseudo première dame avait à son service cinq personnes, cinq collaborateurs, dont la rémunération brute annuelle s’élevait au total à 396.000 euros. Par ailleurs, « quatre officiers du groupement de sécurité de la présidence de la République étaient prioritairement affectés à sa sécurité ».

Reine de la ruche, Valérie Trierweiler avait à disposition « le rez-de-chaussée de l’Hôtel d’Evreux : six bureaux et un salon (celui dit des Fougères) ».

Quant aux déplacements de la dame, également pris en charge par l’Etat, ils s’élèveraient à 85.000 euros. Tout ça dans le cadre « d’activités de représentation et de soutien à des opérations à caractère humanitaire ». De quoi reprendre tous en chœur la chanson de Jacques Brel : Madame promène son c… aux frais de la princesse. Il est vrai que devant un pot de confiture grand ouvert en permanence on n’hésite pas à mettre le doigt dedans sans aucun remords. Faire valser l’argent public mis à disposition, c’est un peu la même chose.

Lire la suite

Laurence Parisot doit sauver les meubles

Laurence Parisot doit sauver les meubles

18/02/2013 – 16h00 PARIS
(NOVOpress Breizh) –
Les statuts du Medef sont inhumains. En juillet, Laurence Parisot (ci-dessus) devrait abandonner la présidence de l’organisation patronale. C’est du moins ce que prévoient ses statuts ; ils interdisent, en effet, d’occuper cette fonction plus de deux mandats de suite (deux fois quatre ans).

Lire la suite

Jack Lang pourrait se recaser à l’Institut du monde arabe

Jack Lang pourrait se recaser à l’Institut du monde arabe

09/01/2013 – 12h00
PARIS (NOVOpress) –
Comme beaucoup de vieux politiciens, Jack Lang pourrait être recasé. La France vient de proposer sa candidature à la présidence de l’Institut du monde arabe (IMA). Les 22 pays arabes constituant le conseil d’administration de l’institut devront entériner ou non ce choix à la fin du mois. Un sacré coup de pouce du gouvernement alors que Jack Lang n’a plus de mandat électif depuis sa défaite aux législatives de juin 2012 dans les Vosges. L’Institut du monde arabe a été imaginé en 1987 par François Mitterrand, idole de l’ancien ministre socialiste de la Culture et de l’Education nationale. La boucle est bouclée donc pour Jack Lang.

Lire la suite

Représentant de l’aile la plus patriote de l’UDC, Ueli Maurer élu président de la Confédération helvétique

Représentant de l’aile la plus patriote de l’UDC, Ueli Maurer élu président de la Confédération helvétique

06/12/2012 —12h00
BERNE (NOVOpress avec le blog de Lionel Baland) — L’Union démocratique du centre (UDC), parti populiste suisse, marque de sacrés points. Ainsi, Ueli Maurer (photo ci-dessus), président confédéral de l’UDC de 1996 à 2007 et ministre de la Défense, a été élu pour être président de la Confédération helvétique pour l’année 2013.

Le président de l’UDC Zurich avait été désigné, par l’UDC, avec Christoph Blocher pour être membre du Conseil fédéral (le gouvernement confédéral suisse) en 2008.

Lire la suite

Des élections pour la présidence du Vlaams Belang auront lieu fin 2012

Des élections pour la présidence du Vlaams Belang auront lieu fin 2012

Bruno Valkeniers, l’actuel président du Vlaams Belang. Crédit photo : DR

16/10/2012 — 12h00
BRUXELLES (via Lionel Baland) — La direction du Vlaams Belang s’est réunie ce lundi 15 octobre 2012 afin d’analyser les résultats des élections communales et provinciales du 14 octobre 2012. Le parti remercie avant tout les candidats et militants. Il reconnaît sa défaite pour laquelle toute la direction du parti accepte la responsabilité.

Lire la suite