Tag Archives: port d’armes

motard_police_nationale

Port d’arme autorisé pour les forces de l’ordre : nouvelle inégalité sécuritaire entre les Français

05/12/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

La police et la gendarmerie viennent d’autoriser le port d’arme pour leurs personnels en dehors du temps de service
Du moins pendant l’état d’urgence. Apparemment une bonne nouvelle pour les Français, en termes de sécurité. Mais regardons-y de plus près. Les textes autorisant ce port d’armes sont en effet particulièrement asymétriques, selon qu’il s’agit de la police ou de la gendarmerie. Les modalités d’autorisation annoncées par les deux directions créent ainsi une véritable inégalité sécuritaire entre les Français, selon qu’ils vivent en zone urbaine ou en zone rurale.

Expliquez-nous ça
Dans une note publiée le 19 novembre dernier, la direction générale de la police nationale (DGPN) autorise les policiers à garder sur eux leur arme de service pendant leur temps de repos. Il a fallu attendre les attentats meurtriers du 13 novembre pour que le gouvernement se plie à cette demande récurrente des policiers. Un commissaire de police de l’Eure, qui se trouvait au Bataclan au moment de l’attentat, y a été grièvement blessé. Armé, il aurait sans doute pu non seulement se protéger, mais aussi sauver de nombreuses vies. Quant aux gendarmes, qui font la même demande, le gouvernement ne leur fait manifestement pas trop confiance…

Les socialistes se sont toujours méfiés des militaires…
Et les gendarmes sont des militaires, contrairement aux policiers qui sont des fonctionnaires. Pour un gendarme, le port d’arme hors service, sous réserve d’acceptation expresse de sa demande par la direction générale de la gendarmerie, sera en effet restreint à sa seule protection personnelle sur le trajet brigade — domicile. Sur les réseaux sociaux, les gendarmes expriment un fort sentiment d’injustice, voire d’humiliation. D’autre part, selon que vous habitez une zone urbaine — zone « police » ou une zone rurale — zone « gendarmerie », laquelle couvre 95 % du territoire – la République ne protégera pas votre vie de manière identique…

Et la police municipale ?
Son armement en service dépend du bon vouloir du maire. À peine 1 % des communes de France ont, à l’instar de Robert Ménard à Béziers, armé leur police municipale. Quant à armer les policiers municipaux hors service, ce n’est, pour l’instant, pas à l’ordre du jour.

Le chef de la police de Détroit l’affirme : les autorisations de port d’armes font baisser la criminalité

Le chef de la police de Détroit l’affirme : les autorisations de port d’armes font baisser la criminalité

06/01/2014 – 19h30
DETROIT (NOVOPress) –
Si les citoyens étaient autorisés à s’armer, les délinquants réfléchiraient à deux fois avant de les attaquer a déclaré le chef de la police de Détroit, James Craig (ci-dessus). Les chefs de polices urbains sont traditionnellement en faveur des détentions légales d’armes à feu mais n’abordent que rarement le sujet. James Craig a, lui, rompu ce silence pour expliquer comment il avait changé d’avis.

James Craig a commencé à penser que la possession d’armes autorisée pouvait décourager la criminalité quand il est devenu responsable de la police à Portland, dans l’Etat du Maine, en 2009. « Je venais de Californie [Craig a été dans la police de Los Angeles pendant 28 ans, NDLR] où il faut une autorisation du Congrès pour obtenir un permis de possession d’arme à feu et je me suis retrouvé dans le Maine ou les permis sont donnés sur un simple accord de la police. Au début j’ai bloqué un paquet d’autorisations, c’était ma philosophie d’alors. » « Mais j’ai bien vite changé de direction. Le Maine est un des endroits les plus sûrs d’Amérique. Il était clair que les suspects savaient que les bons Américains étaient tous armés. »

Il s’agit d’une tendance lourde. D’après un sondage effectué en mars 2103 auprès de 15.000 policiers sur le site policeone.com, près de 90% des réponses [les policiers s’exprimaient anonymement, NDLR] indiquaient qu’il y aurait moins de violences physiques si des citoyens armés étaient présents lors d’actes criminels…

Lire la suite