Tag Archives: pollution

Nucléaire logo

L’Allemagne fait la chasse aux centrales nucléaires de ses voisins

20/04/2016 – BERLIN (NOVOpress) : Engagée dans la sortie du nucléaire civil, l’Allemagne a du mal à supporter que ses voisins n’en aient pas fait autant. Barbara Hendricks, ministre allemand de Environnement et membre du SPD, vient de demander à la Belgique de fermer deux de ses sept réacteurs, celui de Doel 3, à une vingtaine de kilomètres d’Anvers, et celui de Tihange 2, près de Liège. Ces deux réacteurs, qui produisent un tiers de l’énergie nucléaire de la Belgique, ont repris leur activité en décembre après avoir été arrêtés durant deux ans en raison de microfissures.

Pour justifier sa demande, le ministère de l’Environnement de la République fédérale s’appuie sur une étude d’experts allemands qui, faute de disposer d’« éléments concrets » que ces fissures présentent un danger, « ne peuvent pas confirmer non plus qu’il n’y en ait pas ».

En mars dernier, l’Allemagne, toujours par la voix de Barbara Hendricks, avait déjà réclamé la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim, en France, arguant qu’elle est « trop vieille pour être encore en activité ».

L’an dernier, France Télévisions rappelait que « l’Allemagne est peut-être la championne d’Europe des énergies renouvelables, mais c’est aussi le plus gros pollueur » et que « le charbon, qui remplace l’énergie nucléaire, provoque des catastrophes écologiques ».


COP 21 : l’Allemagne, mauvaise élève de l’UE avec le charbon

paris_climat_cop21

La COP21 se termine sur un accord, mais un accord non contraignant

14/12/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Tous les diplomates de la planète se congratulent : un accord a été conclu. Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères et président de la conférence sur les changements climatiques 2015 l’a annoncé samedi. Il s’agit d’un véritable succès diplomatique après l’échec de la COP15 qui s’est déroulée, en 2009, à Copenhague.

Ce succès diplomatique s’est fait au prix du contenu de l’accord
187 pays ont signé l’accord. C’est effectivement considérable. Un tel unanimisme ne pouvait avoir lieu qu’en sacrifiant les objectifs affichés, il y a deux semaines à l’ouverture de cette conférence.

Que contient cet accord ?
Cet accord contient le maintien du réchauffement climatique au-dessous de 2 °C, par rapport aux niveaux préindustriels. Cet objectif n’indique pourtant pas de délai précis, si ce n’est « dans les meilleurs délais ». Le préambule de l’accord prévoit même de poursuivre les efforts pour réduire l’augmentation à 1,5°. Cette concession était nécessaire pour obtenir la signature des petits États insulaires. Il en est de même pour la fin de l’utilisation du pétrole, repoussée sine die. Ceci pour ne pas froisser le Venezuela et l’Arabie saoudite.

Il y a en revanche un grand absent de cet accord
Ce que ne contient pas cet accord, c’est la question des cycles climatiques. Les cycles climatiques désignent l’alternance de périodes glaciaires et de réchauffements, de plus ou moins grande amplitude, constatés tout au long de l’histoire de la Terre. Les puissances de ce monde prennent pour acquises les conclusions du GIEC : l’origine anthropique du réchauffement climatique.

Le fait que cet accord ne soit pas contraignant signe l’échec du mondialisme vert
Un accord contraignant, c’était la grande promesse de François Hollande à l’ouverture de la conférence. Les chefs d’États et de gouvernements se sont finalement mis d’accord sur une pétition de principe. Le climat ne pourra donc pas être un prétexte à sanctions internationales contre les États.

segolene_royal

La COP21 rend fou, c’est prouvé

09/12/2015 – POLITIQUE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

Le lyrisme s’invite à la COP21
Le ministre de l’Environnement, Mme Ségolène Royal, s’est distingué hier par l’une de ces phrases-chocs dont elle a le secret. On pouvait en effet lire sur son compte twitter la phrase suivante : « L’égalité homme/femme est une condition indispensable à la réussite de la lutte contre le dérèglement climatique ».
Ségolène Royal a de la concurrence en la personne de Mary Robinson, ancienne présidente de l’Irlande, prophétesse du divorce et de l’avortement, reconvertie en apôtre du climat à travers la fondation qu’elle a créée. Celle ci a déclaré lundi dernier que le « changement climatique et la radicalisation seront vraisemblablement de plus en plus liés ».

Quel est le raisonnement qui se cache derrière cette affirmation ?
Il y a l’idée que le réchauffement provoque des sécheresses, que la sécheresse en Syrie a provoqué la révolte du pays et que celle ci est devenue islamiste.

Que peut-on penser de cette idée ?
C’est une idée trop vague pour être juste. Bruno Tertrais, de la Fondation pour la recherche stratégique, réfute cette idée. Il montre que la sécheresse a touché aussi la Turquie ou l’Iran sans provoquer de révoltes. C’est la gestion humaine de la sécheresse et de l’irrigation qui a appauvri de nombreux Syriens et nourri les débuts du soulèvement. Ce sont ensuite les armes et l’argent fournis aux insurgés qui les ont radicalisés.

Crédit photo : Ségolène Royal via Flickr (CC) = Ségolène Royal, le 12 janvier 2010 devant une affiche présentant le plan photovoltaïque de la région Poitou-Charentes.

cop21

La Cop21, grand-messe du réchauffisme

02/12/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

La grand-messe sur le réchauffement climatique dite « Cop21 » se tient depuis dimanche au Bourget. François Hollande, non sans fierté, a réuni 195 pays et 150 chefs d’État. Ils sont venus de toute la planète par les moyens de transport les plus rapides et les plus polluants pour discuter de l’urgence du moment.

Ce faisant, ils sacrifient à l’idéologie « réchauffiste »
La prétention de cette idéologie à détenir l’unique vérité et sa manière d’argumenter à coups de gourdin en brandissant des images d’apocalypse relèvent d’une même tentation totalitaire. Attribuer à une cause unique le relatif réchauffement climatique, en l’occurrence à l’activité humaine créatrice de CO2, devrait pouvoir être raisonnablement contesté. D’autant que, depuis dix-huit ans, d’autres scientifiques font remarquer (mais qui les écoute ?) que le climat de la planète s’est stabilisé. Quant à la quantité de glace en Antarctique, elle n’a cessé de croître depuis plus de trente ans. Jamais il n’y a eu autant de glace au pôle Sud !

Faire ce constat ne dispense pas de lutter contre les pollutions ou de promouvoir une consommation économe des ressources naturelles ?
Il faut bien sûr réduire les pollutions dues à l’utilisation du charbon, du gaz, du pétrole lorsque c’est possible, mais ce bon sens ne mérite pas cette comédie mondialiste.
La prétention à vouloir réguler la température du globe au degré près est une tartufferie puisque le climat est difficilement prédictible et que les émissions de CO2 n’ont qu’une incidence marginale sur le climat.

Selon Dominique Jamet, la COP21 devrait se terminer par un laborieux « document final plein de bonnes résolutions »
À n’en pas douter, il prévoira des aides aux pays les plus défavorisés, et accordera des dérogations aux pays émergents. In fine, alors que la France espérait promouvoir son industrie nucléaire en jouant sur les peurs de réchauffement climatique, elle risque surtout de mettre la main au portefeuille !

Crédit photo : Takver via Flickr (CC) = Entrance to Le Bourget UN climate Conference COP21

logo VW

DieselGate : le scandale Volkswagen prend des proportions mondiales

23/09/2015 – ÉCONOMIE (NOVOpress)
11 millions de voitures du groupe WV concernées, les autres constructeurs suspectés de tricher aussi sur les tests d’émission de gaz polluants… Das Skandal ébranle l’ensemble de l’industrie automobile… surtout en Europe, principal marché du diesel. Ce qui n’est pas innocent.

Les enquêtes fusent de toutes parts. Aux États-Unis, bien sûr – c’est dans ce pays que le pot aux roses a été découvert —, en Corée du Sud, en France, en Allemagne – c’est bien le moins —… L’Union Européenne pourrait s’y mettre et la liste est loin d’être close.
Après les révélations de triches sur les contrôles antipollution du groupe Volkswagen (VW, Audi, Porsche…), qui toucheraient au moins 11 millions de véhicules dans le monde, c’est l’ensemble de l’industrie automobile qui est sous le choc.
La vertueuse Allemagne se retrouve sonnée, le fleuron de son industrie la plus emblématique étant prise à tricher comme de vulgaires Grecs… et que vont-ils faire de tous ces migrants si l’industrie automobile s’effondre ? ajouteront les mauvaises langues.
Lire la suite

FLARE-OIL-

Total se « torche » avec l’écologie

02/06/2015 – MONDE (NOVOpress)
« Engagé pour une énergie meilleure », Total ? Un rapport de l’organisation écologique Les Amis de la Terre montre le contraire. Le cas du torchage du gaz naturel au Nigéria est ainsi pointé du doigt, comme source de pollution, de troubles de santé publique graves et comme gâchis considérable.

Crédit photo : NOAA via WikiMedias (CC) = Vue Satellite des torchages au Nigéria, 2006
NOAA via WikiMedias (CC) : torchère sur un puits de pétrole via WikiMedias (CC)

Nigeria_flares Author=NOAA |Permission=Federal Office

En rouge, les torchages au Nigéria. Vue satellite prise en 2006.


 

 

Vu sur Twitter

TAFTA : L’UE aurait renoncé à interdire 31 pesticides pour faciliter les négociations

Publié le

Le plastique : menace sur les océans – Documentaire complet

Quelles sont les conséquences de la pollution des océans par les matières plastiques ? Un état des lieux des connaissances scientifiques actuelles.

Chaque année, l’humanité déverse six millions de tonnes de plastique dans les mers. L’océanographe et militant écologiste Markus Eriksen sillonne le Pacifique Sud, des côtes chiliennes à l’île de Pâques, pour détecter un des tourbillons océaniques où se concentrent ces plastiques. Deux « îles » de déchets non biodégradables ont déjà été découvertes dans le Pacifique Nord et en Atlantique Nord, et trois restent à localiser dans l’hémisphère sud. Avec quel impact ?

Multiples pollutions

Chimistes, océanographes et ornithologues mettent en lumière les multiples facettes du phénomène, à commencer par les mammifères étranglés et les oiseaux étouffés. Mais les hormones de synthèse véhiculées par les débris, les substances polluantes qui s’y concentrent ou les micro-plastiques présents dans nos produits de consommation s’avèrent plus toxiques encore pour la chaîne alimentaire. Sans oublier que ces objets transportent sur des milliers de kilomètres des micro-organismes qui bouleversent les écosystèmes. Une pollution massive et mondiale.

Publié le
Tourisme de masse à Venise : une ONG italienne, « Italia Nostra », tire la sonnette d'alarme

Tourisme de masse à Venise : une ONG italienne, « Italia Nostra », tire la sonnette d’alarme

31/07/2014 – VENISE (NOVOpress) – « Italia Nostra » est une organisation non gouvernementale italienne qui dénonce le tourisme de masse à Venise. En cause, le chiffre de 59.000 touristes par jour, pour un maximum acceptable de 33.000 selon une étude remontant à 1988. En jeu ? L’existence même de Venise et de sa lagune, menacés par les projets immobiliers et les transports, en croissance continue. Conséquence directe : une destruction lente mais certaine de l’écosystème de la lagune, une salinité en hausse et la destruction des plantes aquatiques qui oxygénaient l’eau. Le fond de la lagune s’est également significativement abaissé (1 mètre en 70 ans), mettant en danger la structure même de la ville.

« Il ne faut accepter qu’un nombre très limité de groupes organisés de touristes et seulement sur réservation », propose Italia Nostra, même si l’ONG est consciente qu’une mesure de ce genre « entraînera momentanément une réduction des flux commerciaux et, en apparence, le déclin de l’économie locale ». L’ONG propose de développer d’autres activités (recherche universitaire, écotourisme) pour « créer une économie plus riche que celle basée sur le seul tourisme » de masse. (AFP).

Leur site : www.italianostra-venezia.org
Crédit photo : zskdan viza Flickr (cc)

« Everything Is Awesome », après YouTube, Vimeo censure Greenpeace

12/07/2014 – via NUMERAMA YouTube puis Vimeo (pourtant réputée plus tolérante) ont supprimé une vidéo de Greenpeace, mise en ligne par l’association pour dénoncer les activités de Shell en Arctique, et pour inciter LEGO à ne plus travailler avec le pétrolier américain.

L’effet Streisand était-il recherché ? A priori non, puisque Greenpeace fait remarquer qu’il existait déjà plus de 700 vidéos reprenant le même thème, sans qu’elles soient censurées par YouTube. Mais comme il y a un an lorsque Greenpeace avait hacké un Grand Prix de Formule 1 pour faire entendre son opposition à la politique d’exploitation de gisements pétroliers en Arctique par la compagnie Shell, YouTube a censuré une nouvelle vidéo militante de l’association écologiste. Ce qui lui assure une visibilité plus forte encore.

Continue reading

Publié le
Environnement : les océans transformés en décharges à ciel ouvert...

Environnement : les océans transformés en décharges à ciel ouvert…

05/04/2014 – PERTH (NOVOpress) – Les recherches en cours au large de la côte Ouest de l’Australie, dans l’océan Indien, n’ont pas encore permis de localiser l’avion disparu de la Malaysian Airlines, le désormais tristement célèbre Boeing 777-200, mais elles ont une fois de plus attiré l’attention sur les monceaux de détritus flottant dans les océans, rendant les recherches encore plus ardues.

Les éléments qui composent ces décharges flottantes vont de la taille d’une bouteille en plastique à celle d’un conteneur maritime, qui se transforment en plaques de déchets, littéralement appelées « soupes de plastique », d’un poids équivalent à plusieurs millions de tonnes, emportées par les cinq grands gyres océaniques.

Lire la suite

Les Chinois font la queue pour un sachet d’air frais

Les Chinois font la queue pour un sachet d’air frais

04/04/2014 – ZHENGZHOU (NOVOPress)
Plusieurs médias ont montré cette semaine comment des habitants de Zhengzhou (photo), capitale de la province chinoise de Henan, ont fait la queue pour avoir la chance de respirer un peu d’air frais via des sacs hermétiques.

Zhengzhou est un des villes les plus polluées du monde, la 10ème selon Greenpeace dans son rapport annuel réalisé à partir des données officielles du ministère chinois de l’Environnement. Le AQI (Air Quality Index) de cette ville chinoise est de 157, ce qui représente un niveau dangereux pour la santé. Beijing, pourtant souvent citée en mauvais exemple, se situe à 55, ce qui est moyen, et New York à 62.

Lire la suite

Pollution au diesel et démagogie fiscale

19/03/2014 – via Libertartien TV
Le diesel pollue plus que l’essence ? Il faut donc que Bercy mette la fiscalité de l’essence au niveau de celle du diesel et non l’inverse.

Publié le
Témoignage d'Emmanuel Giboulot, viticulteur bio qui passe en correctionnelle le 24 février prochain

400.000 soutiens à Emmanuel Giboulot

21/02/2014 – BEAUNE (NOVOpress) – Plus de 400.000 personnes ont adressé leur soutien au viticulteur bourguigonon Emmanuel Giboulot, traîné en correctionnelle pour avoir refusé de polluer. Emmanuel Giboulot passe en correctionnelle le 24 février prochain pour un motif ubuesque : il a refusé de déverser sur ses vignes un pesticide hautement toxique, privilégiant des solutions naturelles tout aussi efficaces (voir notre article).

Pollutions dues aux nitrates : la France risque de payer très cher son laxisme en matière de prévention

Pollutions dues aux nitrates : la France risque de payer très cher son laxisme en matière de prévention

15/06/2013 – 08h00
SAINT-BRIEUC (NOVOPress Breizh) – Dans un arrêt rendu avant-hier, la Cour de justice de l’Union européenne (CJUE) a condamné la France pour ses « manquements » répétés concernant sa politique de prévention des pollutions dues aux nitrates. L’Etat pourrait donc se voir infliger une amende de plusieurs dizaines de millions d’euros, sans parler d’éventuelles mesures d’astreintes journalières.

Lire la suite

Santé publique: le bisphénol S remplace le bisphénol A

Santé publique: le bisphénol S remplace le bisphénol A

21/04/2013 – 16h30
PARIS (NOVOpress)
  La satisfaction des défenseurs de la santé publique après l’interdiction de l’utilisation du bisphénol A (présent dans les biberons notamment, image ci-dessus) aura été de très courte durée, les tenants de l’industrie ayant très vite rebondi après la décision bannissant ce produit dangereux.

En effet, le Bisphénol A a déjà été remplacé par son petit frère le Bisphénol S. produit également suspect mais bénéficiant d’un plus grand anonymat auprès du public.

Lire la suite

Algues vertes : jugé responsable, l’Etat devra indemniser plusieurs communes bretonnes

Algues vertes : jugé responsable, l’Etat devra indemniser plusieurs communes bretonnes

03/04/2013 – 17h00
NANTES (NOVOpress Breizh) –
Dans une série d’arrêts rendus le 22 mars dernier, la cour d’appel administrative de Nantes a condamné l’Etat à rembourser à quatre communes des Côtes-d’Armor les frais que celles-ci avaient dû engager en 2010 pour le ramassage des algues vertes qui avaient envahi leurs plages. Des décisions fondées sur les carences de l’Etat dans la prévention et le traitement de ces pollutions qui affectent chaque année les côtes bretonnes.

Lire la suite