Tag Archives: Pierre Clostermann

Quand Pierre Clostermann rendait hommage au pilote de la Lutwaffe Walter Nowotny

Quand Pierre Clostermann rendait hommage au pilote de la Lutwaffe Walter Nowotny

16/11/2011 – 18h30
VIENNE (NOVOpress) –
Qui n’a pas entendu parler du plus grand As français de la Seconde Guerre mondiale, Pierre Clostermann (à gauche sur la photo ci-dessus) ? Pierre Clostermann (né le 28 février 1921 à Curitiba au Brésil, décédé le 22 mars 2006 à Montesquieu-des-Albères, Pyrénées-Orientales), est un aviateur français qui s’est distingué au cours de la Seconde Guerre mondiale. Surnommé l’« As des As » de la chasse française, il est fait Compagnon de la Libération avant de devenir un homme politique, un écrivain et un industriel français.

A ses nombreuses victoires aériennes, s’ajoutent de nombreux avions ennemis détruits au sol, des locomotives, camions et chars, mais aussi 1 sous-marin de 500 tonnes en coopération et 2 vedettes lance-torpilles, ce qui lui vaut à 24 ans d’être proclamé à l’ordre du jour « le premier chasseur de France », par le général De Gaulle.

Ce que peu de gens savent (sauf ceux qui ont lu son autobiographie), c’est que Pierre Clostermann avait, jusqu’à la fin à sa vie, un sens prononcé de la justice et de l’équité. Ce fut le cas envers ses anciens ennemis. Un de ceux-là est le pilote de chasse de la Luftwaffe Walter Nowotny (à droite sur la photo ci-dessus).

Walter Nowotny, comme son nom l’indique, n’est pas le « Boche » ou le Prussien typique, mais plutôt un jeune Autrichien passionné de sport qui provenait de la région frontalière austro-tchèque (né en 1920). Il reçu son diplôme d’études (baccalauréat) en 1938 lorsque l’Autriche fut annexée par l’Allemagne, et a rejoint la Luftwaffe seulement après que la guerre a commencé, où il a reçu une formation de pilote de chasse. Ses engagements et ses victoires au front de l’Est ont fondé sa légende, et c’est là où il a reçu son nom de guerre du « Tigre de Volkhovstroi ».

Sa mort, le 8 Novembre 1944, a été enregistrée par son adversaire français avec des mots émouvants. Citons brièvement le journal de Pierre Clostermann:

« 8.11.1944:
Walter Nowotny a été tué. Notre adversaire des cieux de Normandie et d’Allemagne est décédé avant-hier des suites de ses brûlures à l’hôpital d’Osnabruck. Notre revanche, aujourd’hui, c’est de saluer un ennemi brave qui vient de mourir, de proclamer que Nowotny nous appartient, qu’il fait partie de notre sphère où nous n’admettons ni les idéologies, ni les haines ni les frontières. Cette camaraderie-là n’a rien à voir avec le patriotisme, la démocratie, le nazisme ou l’humanité. Tous ces garçons, ce soir, le comprennent d’instinct. Nous nous attardons, Bruce Cole, Clark, Brooker et moi, à regarder, dans une revue d’aviation
Der Adler que nous avons trouvée à Gorch, un article illustré sur Nowotny. Voici son portrait, pris le jour même où il reçut la Croix de Fer avec épées, diamants et feuilles de chêne – la plus haute distinction militaire allemande. Un visage d’enfant fatigué, un peu triste, le menton et la bouche volontaires. “C’est bon, dit soudain Brooker. Il est l’heure d’aller au lit.” Quel dommage que ce type n’ait pas porté notre uniforme il aurait fait un bon copain ! »

Pierre Clostermann soulève encore un autre point: « Lors de la fusillade de quarante-sept pilotes alliés qui avaient tenté de s’évader de captivité, il [Walter Nowotny] avait adressé à Hitler lui-même une violente protestation dont les échos étaient parvenus jusqu’à nous. »

Pourquoi parler de tout cela en 2011 ?

Tombe de Walter Nowotny à Vienne

Tombe de Walter Nowotny à Vienne

La cause en est le 67èmeanniversaire du décès de Walter Nowotny, le 8 novembre dernier. Anniversaire célébré quelques jours auparavant sur sa tombe au cimetière central de Vienne par un groupe d’anciens combattants de la Deuxième Guerre mondiale dont un porteur de la Croix de Chevalier, des membres de l’Association des Compagnons (Kameradschaftsbund) et des personnes chargées d’entretenir sa tombe.

La tombe a conservé son statut spécial jusqu’en 2003, quand une nouvelle tendance d’extrême gauche et anti-nationale s’est établie parmi les sociaux-démocrates qui gouvernent la capitale autrichienne. Depuis, la tombe a été profanée plusieurs fois, dont deux au début de cette année.

Après les profanations récentes, la page Facebook de Walter Nowotny et plusieurs sites web – dans différentes langues – qui lui sont consacrés ont reçu beaucoup de soutiens, notamment de groupes de vétérans russes, ainsi que des Français, vétérans ou passionnés d’aviation, parmi lesquels un groupe d’amis de Pierre Clostermann.

Preuve manifeste que d’anciens ennemis peuvent et doivent se respecter, et preuve manifeste qu’il est temps de faire taire les querelles du passé pour assurer la nécessaire et impérative unité européenne.

[box class= »info »]Crédits photos : DR et Johannes Liebmann Libbi/Wikipédia sous licence Creative Common.[/box]