Tag Archives: Petra De Sutter

gpa-720x340

Commission européenne : les pro-GPA ne désarment pas

23/04/2016 – PARIS (NOVOpress avec le Bulletin de réinformation de Radio Courtoisie).

Après le rejet en mars dernier du rapport favorable à la gestation pour autrui (GPA) par la Commission des Questions Sociales de la Commission européenne, les pro-GPA n’entendent pas en rester là.

Mme Stella Kyriakidès (PPE, Grèce), présidente de la Commission des Affaires sociale, et Mme Petra De Sutter (socialiste, Belgique), auteures du rapport pro-GPA rejeté il y a un an, ont proposé hier à la Commission l’élaboration d’un nouveau rapport, dont tout laisse penser qu’il sera tout aussi favorable à la GPA. On remarquera que PPE (droite) et Socialistes travaillent une fois encore main dans la main.

La méthode a par ailleurs fait ses preuves : on présente un texte encore et encore, jusqu’à ce qu’il soit adopté par quelque procédé que ce soit…

Ainsi, du traité sur la constitution européenne rejeté par les Français en 2005 et approuvé par voie parlementaire trois ans plus tard. Même protocole pour les Néerlandais. Quant aux Irlandais, après avoir rejeté le traité de Lisbonne par référendum en 2008, ils ont fini par l’adopter en 2009, au terme d’une campagne soviétoïde et mensongère.

Lire la suite

petra_de_sutter

Problème d’indépendance pour les rapporteurs du Conseil de l’Europe

26/01/2016 – EUROPE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

La commission des questions sociales du Conseil de l’Europe a confié la rédaction de son rapport sur les « Droits de l’homme et les questions éthiques liées à la gestation pour autrui » au Dr Petra De Sutter…
Cette sénatrice belge doit élaborer un projet de rapport sur les « normes éthiques » en matière de GPA. Mais c’est un tollé : la sénatrice en question est une gynécologue transsexuelle. En outre, elle réalise des GPA à l’hôpital de Gand, notamment pour des clients étrangers, les aidant ainsi à contourner leur loi nationale !

Sans surprise, le projet de rapport du Dr De Sutter est très favorable à toutes formes de GPA, même commerciales et pour les célibataires, et propose d’établir un cadre législatif favorable à la GPA…
Quelques députés ont soulevé la question du conflit d’intérêts du rapporteur ; elle sera tranchée cette semaine. Le code de conduite de l’Assemblée interdit, en théorie, de confier à un député la rédaction d’un rapport en lien direct avec sa profession, mais la majorité pourrait en décider autrement !