Tag Archives: persécution

chretiens nigeria

Le christianisme menace de disparaitre de régions entières du globe

15/10/2015 – MONDE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)
Selon le rapport de la fondation internationale Aide à l’Eglise en détresse, les chrétiens sont les croyants les plus persécutés dans le monde.
L’AED aide les chrétiens, menacés, persécutés, réfugiés ou dans le besoin. Elle constate qu’ils sont en train de disparaître de régions entières.

Quelles en sont les raisons ?
Dans le détail, le rapport constate que les difficultés auxquelles sont confrontés les chrétiens ont empiré dans quinze des dix-neuf pays étudiés.
Les chrétiens sont « fortement » persécutés dans dix pays dans le monde contre six sur les deux années précédentes.
Le christianisme est avant tout menacé par l’islamisme, mais aussi par des régimes communistes athées comme celui de la Corée du Nord ou de la Chine.

Quelles sont les régions les plus touchées ?
Les chrétiens sont « chassés de l’ancien cœur biblique de l’Eglise au Moyen-Orient » et sont menacés de disparition en Irak d’ici à cinq ans. 120 000 chrétiens ont fui Mossoul et Ninive en Irak depuis l’été 2014.
En Afrique, la montée de groupes militants islamiques dans certains pays comme le Nigeria, le Kenya ou le Soudan déstabilise la présence chrétienne. 100 000 catholiques ont quitté en mai 2015 le nord du Nigéria, à la suite des attaques de Boko Haram.

Depuis un an, les chrétiens font l’objet d’une intense campagne de persécutions en Chine
Dans la province côtière du Zhejiang, très christianisée, la Chine a mené une campagne d’abattage des croix et de lieux de culte chrétiens. Bilan : plus de 1 200 croix démontées et une quarantaine de lieux de culte rasés en moins d’un an.
Le Parti communiste suspecte le christianisme d’être un « agent de l’étranger » visant à saper sa mainmise idéologique… Ce danger apparaît d’autant plus grand que le nombre de chrétiens est en forte croissance. Il dépasserait aujourd’hui les 80 millions.


bagarre_refugies

« Nous venons en paix » : Les réfugiés chrétiens persécutés par les « migrants » musulmans

30/09/2015 – MONDE (The Telegraph, traduction NOVOpress)
« Nous venons en paix », c’est notre chronique de choses vues sur le web et les réseaux sociaux à propos de nos chers « migrants »/« réfugiés »/Bisounours… une petite pastille de vérité dans un océan de propagande aux bons sentiments… mais chut… PADAMALGAM !
Aujourd’hui, visite dans les centres de réfugiés en Allemagne, où l’on constate que certaines habitudes ont la vie dure, comme les persécutions de chrétiens par les musulmans. Le vivre-Ensemble, c’est pas gagné…

Face à l’augmentation des attaques contre les chrétiens dans les centres pour demandeurs d’asile, Jörg Radek, le chef adjoint de la police allemande, a demandé à ce que les réfugiés soient hébergés séparément en fonction de leurs croyances religieuses. Jörg Radek, chef adjoint du syndicat de police de l’Allemagne, a déclaré que les migrants devraient être divisés, à la suite d’un nombre croissant d’attaques contre les chrétiens dans les centres de réfugiés.

Je pense que des logements séparés selon la religion iraient dans le bon sens

a déclaré Jörg Radek, au journal allemand Die Welt, en particulier pour les musulmans et les chrétiens.
Deux affrontements distincts ont éclaté entre réfugiés dimanche dernier dans un refuge temporaire pour migrants à Kassel dans le nord de l’Allemagne et ont laissé 14 personnes blessées, a indiqué la police.
Le premier heurt a eu lieu l’après-midi et a été déclenché par un différend à la cantine entre deux groupes d’environ 60 réfugiés, suivis par un second affrontement le soir impliquant un groupe de 70 migrants contre un autre de 300.
Quelques jours plus tôt, le jeudi soir, une bagarre a éclaté entre quelque 200 réfugiés syriens et afghans dans un abri de Leipzig, avec comme armes des pieds de table et de lattes en bois.

La police allemande est sous une pression énorme depuis le début de cette crise des réfugiés, car elle doit répertorier tous les nouveaux arrivants, régler les conflits dans les foyers de migrants et protéger les demandeurs d’asile des manifestants extrémistes de droite. « Les policiers ont atteint leur point de rupture, » a déclaré M. Radek.

Nos fonctionnaires sont plus en plus appelés à des confrontations dans les abris pour réfugiés. Lorsqu’il y a 4 000 personnes dans un campement qui a seulement de la place pour 750, cette réclusion conduit à une violence permanente où même une chose ridicule comme des toilettes occupées peut déchaîner de la violence.

Les commentaires de M. Radek rejoignent les appels de députés allemands de divers bords demandant une meilleure protection pour les chrétiens yazidis et les autres minorités religieuses dans les hébergements temporaires.

Thuringe est actuellement le seul Lând allemand qui essaye de tenir compte des pays d’origine des réfugiés suite à une décision du premier ministre de la province, Bodo Ramelow du parti die Linke après une flambée de violence dans la ville de Suhl en août.

L’Allemagne prévoit officiellement de recevoir 800 000 demandes d’asile d’ici la fin de cette année, bien qu’un chiffre réaliste serait supérieur à 1 million. La politique allemande de la porte ouverte — a frappé la popularité généralement élevée de Mme Merkel amenant un contrecoup dans ses rangs conservateurs.
L’accueil festif des premières arrivées de réfugiés dans les gares en Allemagne lors de ces dernières semaines où bénévoles et membres des réfugiés publics accueillis par des applaudissements et des bonbons est depuis beaucoup plus sobre, avec la cote de popularité de Mme Merkel, qui a dérapé de la première à la quatrième, place, selon le magazine Der Spiegel.

chretiens_irakiens

Chrétiens d’Orient : que font nos politiques ?

10/06/2015 – FRANCE (NOVOpress avec le bulletin de réinformation)

La défense des chrétiens d’Orient constitue l’un des thèmes du discours politique en matière de relations extérieures. Hommes politiques de droite, voire de gauche, prennent comme donnée permanente la précarité des chrétiens d’Orient et leur éventuelle disparition. On ne compte plus les réunions, les prises de position, mais aussi les différents organismes et les instances officielles créés à cet effet. Récemment, l’affaire du retrait par la RATP des affiches du métro annonçant un concert au profit des chrétiens d’Orient avait suscité un mouvement d’indignation allant de Manuel Valls à Gérard Larcher.

Justement, que peut-on dire ?
Après le « groupe d’études chrétiens d’Orient » à l’Assemblée nationale, le Sénat, lui, s’est doté d’un « groupe de liaison sur les chrétiens d’Orient », présidé par Bruno Retailleau. On peut dire qu’au niveau officiel les chrétiens d’Orient sont pris en compte. C’était encore impensable il y a quelques années.

Y a-t-il des difficultés dans cette prise de conscience ?
Il y a d’abord cette dispersion dans la défense des chrétiens d’Orient. Loin de constituer une démarche unitaire, les initiatives sont cacophoniques. François Fillon organise un rassemblement de soutien, à Paris, le 23 juin. Mais le même mois, Civitas organise une manifestation. Chacun veut avoir son morceau de la couronne d’épines. Si on pouvait se déclarer « Je suis Charlie », au mois de janvier dernier, l’idée d’une manifestation unitaire pour les chrétiens d’Orient peine à accoucher.

Et pendant ce temps-là en Syrie ?
Le gouvernement recule. Les armes distribuées aux insurgés leur ont permis de prendre une base militaire dans le Djebel Druze. À Idlib, dans le nord, ville prise récemment par les insurgés, des chrétiens se sont fait voler leur maison au profit de djihadistes insurgés.
Lire la suite

« L’islamisme est une menace pour les Chrétiens », déclare le prince Charles

« L’islamisme est une menace pour les Chrétiens », déclare le prince Charles

20/12/2013 – 19h00
LONDRES (NOVOpress) –
Les ponts entre chrétienté et islam sont en train de s’effondrer par l’augmentation des menaces, des récriminations et des persécutions, a affirmé le Prince de Galles. Dans une interview centrée sur les souffrances des chrétiens au Moyen-Orient, le prince Charles indique que les relations entre ces religions sont à un point de rupture et appelle à chasser « l’ignorance et l’incompréhension » qu’il a tenté lui-même de repousser depuis plusieurs décennies. « Nous ne pouvons plus ignorer que les chrétiens au Moyen-Orient sont de plus en plus délibérément attaqué par les fondamentalistes musulmans. La chrétienté est pourtant née au Moyen Orient ».

Lire la suite

« Pour en finir avec l'idéologie antiraciste » de Paul François Paoli

« Pour en finir avec l’idéologie antiraciste » de Paul François Paoli

Le 10 septembre à Aix-en-Provence, lors de l’inauguration du Mémorial du camp des Milles, seul grand camp d’internement et de déportation sous commandement français encore intact (et ayant abrité ensuite des collaborateurs ou supposés tels à la Libération), le premier ministre annonçait que « la lutte contre le racisme et l’antisémitisme étant une priorité de [s]on gouvernement » et qu’il convoquerait en urgence un « comité interministériel sur ce sujet », sujet d’une actualité brûlante, on en conviendra, en ces temps de crise. Le 12 septembre, Harlem Désir, cofondateur et ancien président de SOS-Racisme, était désigné à la tête du Parti socialiste et, le lendemain, on apprenait le départ – en fait, la démission forcée – de Richard Millet, pourfendeur d’un multiculturalisme fossoyeur, selon lui, de notre civilisation comme de notre nation, du comité de lecture des éditions Gallimard, dont plusieurs vedettes exigeaient depuis un mois l’éviction (1). Comment illustrer plus clairement la dictature de l’antiracisme ?
CL
Lire la suite