Tag Archives: patriotisme économique

8399-Chard

L’agriculture meurt de l’Europe (Présent 8399)

20/07/2015 – FRANCE (NOVOpress)

Selon le ministre de l’Agriculture, 22 000 éleveurs pourraient disparaître bientôt. Toutes les filières sont au bord de la ruine et les fermiers entre colère et désespoir. Le chef de l’État a donc lancé un double appel en leur faveur.

Aux distributeurs afin qu’ils réduisent leurs marges et aux consommateurs pour qu’ils achètent « des produits français » même s’ils sont plus chers, car, a-t-il ajouté, « nos emplois sont les emplois des Français et ces derniers sont capables de démontrer qu’ils peuvent faire un certain nombre d’efforts » par patriotisme économique. Mais il ne va pas jusqu’au bout de ce raisonnement ! La logique voudrait qu’il dise : achetez des productions françaises réalisées par des travailleurs français dans toute la filière : les entreprises agricoles, les abattoirs, le transport. Mais pour lui, la préférence nationale doit s’arrêter aux produits du terroir.
8399-Une
Après avoir durement allégé le portefeuille des consommateurs par son matraquage fiscal, Hollande voudrait maintenant qu’ils se serrent encore la ceinture et fassent « des efforts » pour secourir les éleveurs ! Le hollandisme, c’est cela : les pauvres doivent aider les pauvres. Si les grandes surfaces font la course aux prix bas, c’est pour s’adapter au pouvoir d’achat de leurs clients. À cette fin, les distributeurs s’approvisionnent où c’est le moins cher, et ce n’est pas chez nous, mais ailleurs en Europe et dans le monde.

Le remède au drame des agriculteurs français, ce n’est pas de faire la manche en leur faveur, c’est de remettre en cause ce qui est à la racine du mal : l’Europe, celle que François Hollande a voulu et qu’il défend. L’Union européenne, c’est la libre circulation des personnes et des biens, mais sans harmonisation fiscale et sociale.

Dans le secteur agricole, en Espagne, les charges salariales sont trois fois moins importantes que chez nous ; en Pologne, le SMIC est à 409 euros et le triple en France. Il est bien évident que les coûts de production ne peuvent être les mêmes, c’est cela que Bruxelles appelle « une concurrence libre et non faussée » dont nos paysans sont en train de mourir.

En outre, le libéralisme bruxellois entend déclarer l’Europe ville ouverte, dans le cadre du traité transatlantique qui permet aux États-Unis et à l’Argentine, notamment, d’exporter en Europe de la viande meilleur marché, n’ayant pas à subir les coûteuses et multiples contraintes écologiques bruxelloises. Et sait-on que dans ce pays libéral que sont les USA, les importations sont proscrites quand l’agriculture américaine est en surproduction ?
Voilà que François Hollande pour remédier à ces maux qui prospèrent grâce à son Europe propose… plus d’Europe ! Non pas la nécessaire marche arrière, mais la fuite en avant ! Il veut une « avant-garde » de la zone euro, un Parlement dédié, un budget et un gouvernement communs. Depuis trente ans, nous avons toujours plus d’Europe et toujours moins de croissance, mais Hollande ne songe pourtant qu’à en ajouter une couche…

Guy Rouvrais

Véhicule 4X4 P4

Armement : le gouvernement ne connaît pas le patriotisme économique

04/05/2015 – FRANCE (NOVOpress via le Bulletin de réinformation)
Armement : pas de remplaçant française pour le 4X4 P4

Pour remplacer la P4, un 4×4 Peugeot, assemblé à Sochaux, l’armée française préfère le modèle Ranger fabriqué par Ford au Dacia Duster modifié par Poclain Études pour Renault. À l’heure où les emplois sont rares, on croyait que le made in France sur le refrain « produisons français, achetons français », était un credo cher au gouvernement. Apparemment, le patriotisme économique n’est pour le gouvernement qu’une vue de l’esprit. Les constructeurs tricolores aimeraient bien savoir pourquoi l’armée française a choisi le « made in USA », alors que Le Duster version « mili », moins cher d’ailleurs que les autres véhicules en lice, s’en est mieux sorti que la concurrence aux tests tout-terrain.

« Autant d’heures de travail qui ne sont pas affectées à la France », se désole Pascal Bernard, directeur général de Poclain. « Ce marché représentait 10 000 heures de travail pour nous, sept à huit personnes à l’année. Sans parler des 100 000 € investis dans le développement pour répondre au cahier des charges de l’armée et les essais de ce Duster modifié. Idem chez Nedey » qui a réalisé la peinture « vert OTAN » du véhicule.

Cependant, tout n’est pas perdu encore. L’appel d’offres portant sur 5 000 véhicules, seuls 1 000 d’entre eux ont été attribués au constructeur américain. Il n’empêche, la pilule est dure à avaler pour les constructeurs français.

Crédit photo : kosmograddotnet via Flickr (CC)


Montebourg bientôt au FN ? Patriotisme, protectionnisme ou électoralisme

Montebourg bientôt au FN ? Patriotisme et protectionnisme, ou… électoralisme ?

Montebourg bientôt au FN ? Patriotisme, protectionnisme ou électoralismeMontebourg est-il sincère ? Difficile à dire. Sa ligne de conduite est de toute façon intenable. Il prône officiellement un patriotisme industriel proche du retour au protectionnisme. Il est sur une ligne plus bleue marine que rose. Comment pourrait-il rester longtemps dans un gouvernement mondialiste à la botte de Bruxelles ? Sauf si ses coups de menton sont purement de circonstances et électoralistes. Montrer que la France défend ses intérêts nationaux stratégiques face aux américains et à Bruxelles à 10 jours des européennes, cela est tout de même troublant. Finalement dans le décret Montebourg, rien de choquant.

Le gouvernement français brandit l’étendard du patriotisme économique en se dotant d’une nouvelle arme qui pourrait lui permettre de bloquer les visées étrangères sur Alstom, et notamment celles de General Electric qui veut racheter le pôle énergie du fleuron industriel français. Un décret, publié jeudi dans le Journal officiel, étend notamment à l’énergie et aux transports le mécanisme de protection des entreprises stratégiques contre les appétits étrangers, faisant de l’Etat français l’arbitre des négociations entre Alstom et les prétendants à un rachat partiel du groupe. « Le choix que nous avons fait, avec le Premier ministre, est un choix de patriotisme économique », a déclaré le ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg, dans un entretien au Monde. « Ces mesures de protection des intérêts stratégiques de la France sont une reconquête de notre puissance » ajoute-t-il.

Lire la suite

Alstom au cœur des élections européennes, une soudaine "politique patriotique" du gouvernement !

Alstom au cœur des élections européennes, une soudaine « politique patriotique » du gouvernement !

16/05/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Ce jeudi a été publié au Journal officiel un décret qui étend le mécanisme de protection des entreprises stratégiques françaises.

En 2005, un dispositif de protection avait été mis en place dans les domaines de la défense nationale, comme l’armement, mais aussi des technologies de l’information ou des jeux d’argent. Ce décret gouvernemental soumettait à l’autorisation préalable du ministre de l’Economie les investissements par des groupes étrangers en France dans les domaines précités. Le décret de ce jeudi étend ce dispositif aux domaines de l’énergie, des transports, de l’eau, de la santé et des télécoms. Un tel dispositif, inspiré des modèles mis en place en Allemagne ou aux Etats-Unis, vient en appui au rôle du gouvernement dans la vente de la branche énergie de la société Alstom (photo : Haliade d’Alstom la plus grande éolienne offshore au monde. Ici un exemplaire en construction), convoitée par General Electric et Siemens. Le ministre de l’Economie, Arnaud Montebourg, s’est félicité de la parution de ce décret qui se veut «  un choix de patriotisme économique »

Cette soudaine « politique patriotique » du gouvernement en matière économique tombe vraiment à point nommé, à une semaine des élections européennes ! La ficelle paraît un peu grosse

Lire la suite

Le patriotisme économique peu répandu dans les entreprises françaises

Le patriotisme économique peu répandu dans les entreprises françaises

Arnaud Montebourg, le ministre qui se fait le chantre permanent du patriotisme économique.

10/01/2014 – 09h00
PPARIS (NOVOpress via le Bulletin de réinformation) –
Une étude menée par le cabinet AgileBuyer s’est penchée sur la politique d’achat de plus de 500 entreprises françaises. Le résultat est sans appel : seulement 13 % des entreprises sondées déclarent qu’acheter français fait partie de leurs objectifs en matière d’achat. Ce taux est même en recul par rapport à celui de l’an dernier, qui était de 19 %.

Selon le directeur d’AgileBuyer, la France est pour les entreprises « un pays comme les autres »

Le patriotisme économique ne fait visiblement pas partie de la culture de nos entreprises, surtout préoccupées par la diminution de leurs coûts. On constate cependant des différences entre secteurs d’activité. Les télécoms et l’agroalimentaire présentent par exemple le désintérêt le plus net pour le « fabriqué en France ».

A l’inverse, d’autres secteurs sont plus patriotes ou « localistes »

Près de la moitié des entreprises de l’hôtellerie, de la restauration et des loisirs ont un objectif d’acheter français. Pour ces métiers, la proximité géographique des fournisseurs peut en effet être un gage de qualité et de réactivité, par exemple pour l’alimentation. Dans ces cas‑là, acheter français peut aussi être un atout commercial, le client étant plus attentif à ce qu’il mange qu’à la provenance de son téléphone intelligent dernier modèle.

Lire la suite

Photovoltaïque : vers un « bonus » pour le « made in Europe »

Photovoltaïque : vers un « bonus » pour le « made in Europe »

15/10/12 – 18h00
PARIS (NOVOpress) – Se dirige-t-on vers une prise de conscience de la nécessité d’un « patriotisme économique » au niveau français et européen ? On en est encore évidemment bien loin mais il s’agit là d’une petit signe en ce sens : pour faire face au « dumping » des concurrents, notamment chinois, et pour favoriser les fabrications européennes, le gouvernement prévoit de bonifier de 10 % le tarif d’achat pour le photovoltaïque « made in Europe ».

Une bonne nouvelle pour un secteur relativement sinistré par la conjugaison européenne de la baisse des subventions publiques dans de nombreux pays et d’une forte concurrence des produits asiatiques.

Déjà annoncée par Nicolas Sarkozy en février 2012 puis reportée, la bonification de 10 % du tarif d’achat photovoltaïque pour les produits « made in Europe » devrait finalement être mise en place prochainement.

Crédit photo :  Mr__H via Flickr (cc)

Informatique : l’appel au patriotisme économique du Munci

Informatique : l’appel au patriotisme économique du Munci

28/07/2012 – 10h00
PARIS (NOVOpress) –  Le Munci (Mouvement pour une union nationale et collégiale des informaticiens) vient de transmettre à Fleur Pellerin, ministre déléguée auprès du ministère du Redressement productif, chargée des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique, un document de 14 pages sur les enjeux socioprofessionnels et socioéconomiques des professions du numérique (informatique, web, télécoms).

Aperçu des thèmes abordés : l’emploi des seniors, le chômage des jeunes, les relations clients-fournisseurs et les conditions de sous-traitance. L’association des professionnels de l’informatique recommande notamment de « favoriser prioritairement les fournisseurs français et européens, ainsi que les logiciels libres, avant les fournisseurs extra-européens ». Le Munci demande aussi un encadrement nettement plus strict du recours à l’off-shore. Dans la ligne de mire de ce patriotisme économique : les stratégies assimilables à « des délocalisations industrielles ».

Crédit photo : newfilm.dk very busy via Flickr (cc)