Tag Archives: patries

[Fiche de lecture] "L'Europe colonisée" d'Yvan Blot - par Romain Vincent

Les « valeurs » de l’oligarchie contre l’être des patries

Source : Institut Iliade
Heidegger disait qu’invoquer les valeurs était l’attaque la pire qu’on puisse faire contre l’être. On invoque des valeurs pour justifier un projet de destruction. Par exemple, invoquer les valeurs pour justifier l’immigration illimitée est vouloir la mort d’un peuple tel qu’il est.

C’est au nom de valeurs comme l’égalité qu’on a utilisé la guillotine ou qu’on a fait des purges meurtrières. Les valeurs servent de justification hypocrite pour masquer la haine à l’égard de l’être. C’est l’arme préférée des Pharisiens contre le Christ. Il est accusé d’avoir attaqué les « valeurs » des prêtres juifs de l’époque en se prétendant Dieu. C’est au nom des valeurs qu’on demande sa mort au préfet Pilate.

Le discours sur les valeurs semble toujours dicté par la morale alors qu’il est bien souvent un discours criminel. La sagesse populaire ne l’ignore pas en disant que l’Enfer est pavé de bonnes intentions. Merkel brandit ses bonnes intentions à l’égard des migrants et crée le chaos dans son pays. Les valeurs sont utilisées contre l’être. Les Grecs anciens auraient dit qu’elles aident le chaos à vaincre le Cosmos, c’est à dire l’ordre du monde.

Heidegger ajoute que celui qui parle de valeurs pour séduire les hommes, soit ne sait pas ce qu’il fait, soit est un criminel.

Dans Le Maître et Marguerite, de Boulgakov, le diable a un œil vert pour séduire les hommes avec des « valeurs » et un œil noir pour les conduire vers la mort. On tue l’être au nom des valeurs. La valeur est subjective et la philosophie des valeurs correspond au triomphe de la subjectivité qui nous a valu entre autres deux guerres mondiales. Orban défend l’être de la Hongrie, sa pérennité et ses traditions contre les valeurs brandies par les oligarques de Bruxelles. Sortir ses valeurs contre quelqu’un, c’est comme sortir un revolver mais, au niveau moral et spirituel, c’est une façon de vouloir nier son être, d’abattre sa personnalité.

Lire la suite