Tag Archives: Parti socialiste

Plan de licenciement en vue au Parti Socialiste

Plan de licenciement en vue au Parti Socialiste

16/12/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Le Parti socialiste ne fait plus recette.

A cause des défaites électorales à répétition — municipales, européennes, sénatoriales — l’argent ne rentre plus : trois millions d’euros en moins sur son budget 2014. Les adhérents boudent également le PS : de 170 000 en 2012, le parti de Jaurès ne compte plus que 60 000 militants à jour de cotisation.

Résultat : la rue de Solférino doit réduire ses effectifs et son train de vie. 140 permanents pourraient se voir ainsi proposer un départ volontaire. Pour pallier à cette crise, le premier secrétaire du Parti Socialiste, Jean‑Christophe Cambadélis, propose de brader le coût de l’adhésion. Pas sûr que ça marche. Le député Julien Dray se fait plus lucide sur l’état du parti majoritaire « La gauche se meurt. Il nous reste quelques mois, peut‑être même quelques semaines, pour arrêter ce qui est en train de se passer ».

Affaire de la taxation des dividendes : retour sur l’amateurisme gouvernemental

Affaire de la taxation des dividendes : retour sur l’amateurisme gouvernemental

22/11/2014 – FRANCE (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Avec son projet de taxation des dividendes des entreprises, c’est sans état d’âme que le gouvernement socialiste s’apprêtait à tuer des milliers de PME

Retour sur une disposition votée dans l’indifférence des médias le 17 octobre dernier, sur proposition du député socialiste Gérard Bapt (photo). L’amendement avait pour objet de soumettre à cotisations et contributions sociales la part de dividendes perçus par les travailleurs indépendants exerçant leur activité dans une société soumise à l’impôt sur les sociétés, sur la part excédant 10 % du capital social, des primes d’émission et des sommes versées en compte courant. Ainsi, tout dirigeant de sociétés déjà soumises à l’impôt sur les sociétés aurait vu ses dividendes taxés. Une mesure fiscale aux conséquences dévastatrices pour les petites entreprises, qui constituent pourtant l’essentiel de tissu économique français.

Une disposition qui paraissait d’autant plus scandaleuse que le gouvernement injecte parallèlement des milliards dans les entreprises du CAC 40

Le gouvernement socialiste vient ainsi de verser 80 millions d’euros au pétrolier Total au titre du CICE (Crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi), une entreprise qui a pourtant fait 8,4 milliards de bénéfice en 2013. Les 20 milliards d’euros prévus par le dispositif pour relancer la compétitivité et l’emploi vont d’ailleurs profiter aux entreprises qui en ont le moins besoin, celles-là mêmes qui, expertes en optimisation fiscale et en délocalisation des profits, ne payent pas, ou peu d’impôt sur les sociétés. En revanche, la taxation devient carrément confiscatoire pour les petites entreprises françaises. Elle aurait approché les 60 % avec la mise en place du projet gouvernemental.

Le gouvernement a finalement reculé, face à la colère des petits patrons

Gérard Bapt a reconnu « Un manque de préparation ». Marqué par l’affaire des « pigeons du net », le gouvernement n’a pas insisté. Pour le ministre des Finances Michel Sapin « Un amendement qui n’est pas compris (sic), c’est un amendement qui est mauvais ». Il a finalement demandé au Parlement de retirer la disposition. Un incroyable amateurisme…

Crédit photo : François Damerval, via Wikipédia, (cc).

Ces élus UMP qui encouragent la bi-nationalité

Ces élus UMP qui encouragent la bi-nationalité

09/11/2014 – ETAMPES (NOVOpress)
Mama Sy, Maire Adjointe d’Etampes déléguée à la jeunesse, l’apprentissage, la formation et la réussite éducative, s’est illustrée récemment sur sa page Facebook (copies d’écran en Une et ci-dessous) en appelant la communauté sénégalaise à se rendre à une journée de rassemblement, journée pendant laquelle, il sera possible d’obtenir tous les renseignements pour faciliter l’obtention de la bi-nationalité.

Ces élus UMP qui encouragent la bi-nationalité

Cliquer sur l’image pour l’agrandir.

Non contents d’avoir obtenu la nationalité française par le droit du sol, voilà que cette élue propose aux Français d’origine “sénégalaise” de devenir Franco-sénégalais !

Tout ceci avec la discrète complaisance du député-maire UMP d’Etampes qui a fait la part belle à la “diversité” au sein de son conseil municipal .

Ces élus UMP qui encouragent la bi-nationalitéLa Ville d’Etampes déjà illustrée dans l’Observatoire du Grand remplacement pourra se glorifier d’avoir désormais une adjointe au Maire qui prône le communautarisme … Et après, certains vous disent qu’ils ne voient pas le Grand Remplacement de Population … A moins que l’initiative de Mama Sy n’ait pour but de proposer aux Français d’origine sénégalaise la carte d’identité sénégalaise pour un retour au pays ?

Lire la suite

Le socialiste Ludovic Freygefond à nouveau devant la justice

Le socialiste Ludovic Freygefond à nouveau devant la justice

30/10/2014 – BORDEAUX (NOVOpress via infos Bordeaux)
Ce 23 octobre 2014, une peine de 18 mois de prison avec sursis a été requise contre l’ex-premier secrétaire fédéral du Parti socialiste en Gironde, Ludovic Freygefond (photo entre Vincent Feltesse et François Hollande), dans une affaire de corruption en lien avec une opération immobilière. Outre la peine de prison avec sursis, le procureur, Anne Kayanakis, a réclamé également une peine d’inéligibilité et la confiscation de la maison, « produit direct des infractions ».

Le socialiste Ludovic Freygefond à nouveau devant la justiceLudovic Freygefond est de nouveau convoqué devant le tribunal correctionnel de Bordeaux au mois de décembre pour « harcèlement moral », suite à une plainte déposée par Alexandre Metzinger (photo), son ancien directeur de cabinet !

L’élu socialiste aurait « tenté d’obtenir une relation avec l’intéressé » ! Pendant plusieurs mois, ce sont près de 5.000 courriels qui lui auraient été adressés, dont 1.500 sur sa boîte personnelle (les enquêteurs ont saisi l’intégralité de la correspondance). Ludovic Freygefond y avouerait son amour et son attirance pour son directeur de cabinet.

Cité par le journal Sud-Ouest, Me François de Contencin, l’avocat du plaignant, précise « ces messages sont connotés sexuellement et insupportables de vulgarité. Ils émanent d’un petit hobereau local qui se croit tout-puissant. Il faut imaginer ce jeune enthousiaste, en début de carrière, coincé entre la volonté de plaire professionnellement et les assauts verbaux répétés de son patron ».

Très impliqué en faveur du « mariage » homosexuel, Ludovic Freygefond a perdu la mairie du Taillan-Médoc lors des dernières élections municipales.

Crédit photos : DR.

Manuel Valls veut en finir avec le Parti Socialiste

Manuel Valls veut en finir avec le Parti Socialiste

25/10/2014 – PARIS (NOVOPress via Bulletin de réinformation)
Nous vous rendions compte avant-hier de la zizanie régnant au sein du Parti Socialiste, et de la tentative de Manuel Valls d’y remettre de l’ordre. Plus qu’un rappel à l’ordre, c’est une véritable révolution qu’appelle l’actuel Premier ministre. Dans un entretien à l’Obs paru avant-hier il répond « Pourquoi pas ?» à une question sur un changement de nom du PS, appelant « A un nouveau compromis entre toutes les formes progressistes du pays ».

Loin d’être anecdotique, ce changement d’étiquette confirmerait que le Parti n’a plus de socialiste que le nom

Rappelons qu’à l’origine, avant que le mot ne soit souillé par le marxisme et son incarnation, l’URSS, le socialisme promeut une organisation sociale et économique visant la justice. La gauche en général et le parti socialiste en particulier y ont renoncé depuis longtemps, en cherchant à détruire la cellule stabilisatrice de la société qu’est la famille ; en décrétant le mariage homosexuel ; en promouvant le travail le dimanche ; dernièrement, en réduisant les allocations familiales ; en donnant une charte de la diversité à des salariés qui préféreraient une diminution des charges ; enfin, en cherchant à déconstruire les stéréotypes de genre plutôt qu’à apprendre à lire et réfléchir à nos enfants. Comme Jean‑Claude Michéa le démontre dans son ouvrage « Le complexe d’Orphée », cette idéologie ne répond qu’à un seul impératif, du passé faire table rase, en abattant une à une toutes les frontières du passé : nation, famille et sexe.

Lire la suite

Au PS, les Tontons flingueurs sont de sortie

Au PS, les Tontons flingueurs sont de sortie

23/10/2014 – PARIS (NOVOpress via Bulletin de réinformation)
Ces derniers jours, Michel Audiard serait comme chez lui au siège du PS. Les porte‑flingues sont de retour, les échanges ne se font plus qu’au luger et à la grenade, on peine à imaginer comment Manuel Valls pourrait jouer les Lino Ventura pour remettre de l’ordre rue de Solférino.

La première à tirer, c’est Martine La Lilloise, contestant le gouvernement, elle prône un retour aux politiques de relance par l’offre des années 80. Elle n’hésite pas à égratigner au passage le Mexicain, pardon le président, le jugeant « incapable » et avouant même « Il a tout raté. Le chômage, il n’a pas réussi à le faire baisser, et la croissance n’est pas au rendez‑vous ».

En l’absence du patron, il semblerait que le petit personnel se rebiffe ?

 L’abstention de 39 députés socialistes sur le vote du budget, alors qu’ils n’étaient que 33 lors du dernier vote, vient gonfler les rangs des « frondeurs » ; à noter la présence des anciens ministres Batho, Filipetti et Hamon.

Ce dernier en profite et rafale, il estime que la ligne suivie par l’exécutif « menace la République [...] parce qu’elle réduit les capacités d’intervention de la puissance publique ». Il enfonce le clou, jugeant que la ligne politique du gouvernement, c’est la préparation tout droit pour 2017, d’un immense désastre démocratique. Il y a un risque de voir le Front National, « non seulement à l’arrivée au second tour de la présidentielle, mais aussi à la tête du pays ».

Lire la suite

Quand Jean-Michel Cambadélis évoque malicieusement les origines hongroises de Nicolas Sarkozy…

Quand Jean-Christophe Cambadélis évoque ironiquement les origines hongroises de Nicolas Sarkozy…

20/10/2014 – PARIS (NOVOpress) - Le premier secrétaire du Parti socialiste, Jean-Christophe Cambadélis, était mercredi dernier l’invité de LCP – France Inter – Le Monde. Evoquant le retour en politique de Nicolas Sarkozy  (Nicolas Sarközy de Nagy-Bocsa, de son nom complet), Cambadélis lâche (à partir de 38 : 32)* : « [Sarkozy] revient dans une thématique de vengeance ». A la question d’un journaliste : « C’est Monte-Cristo ? », Cambadélis répond, dans un sourire : « Oui, c’est peut-être ça. Ou Mathias Sandorf… »

Le Comte Mathias Sandorf, héros éponyme d’un roman de Jules Vernes, est un nationaliste hongrois. Le personnage est vraisemblablement inspiré de Lajos Kossuth. La conjuration dont il a pris la tête pour délivrer la Hongrie du joug autrichien ayant échoué, Sandorf est condamné à mort. Il parvient à s’échapper, change d’identité et, grâce à ses talents d’hypnotiseur, acquiert de grandes richesses qui lui permettent de se rendre propriétaire d’une île au large de l’actuelle Libye. Il n’aura de cesse de se venger de ses ennemis, jusqu’à leur mort.

Une problématique très semblable à celle du Comte de Monte-Cristo, d’Alexandre Dumas père, auquel le livre est d’ailleurs dédié…

* En faisant démarrer la lecture de la vidéo, celle-ci démarrera à 38 : 32.

Jean-Noël Guérini, ex baron PS, à nouveau devant la justice

Jean-Noël Guérini, ex baron PS, à nouveau devant la justice

15/10/2014- PARIS (NOVOpress/Bulletin de réinformation)
Jean-Noël Guérini, ex-homme fort du PS ou plutôt ancien baron local à cause de ses démêlés judiciaires, est encore inquiété par la justice. Il est quand même resté, de façon choquante, Sénateur, et Président du conseil général des Bouches-du-Rhône.

C’est encore cette fois ci pour détournements de fonds public après un licenciement présumé déguisé. Le licencié, Jean-David Ciot, aujourd’hui député socialiste est poursuivi lui pour recel de détournement de fonds public. En effet Jean-David Ciot pour se présenter aux élections législatives ne devait plus être collaborateur de Monsieur Guérini depuis au moins 12 moins avant les élections. Hors si le préavis de démission avait était respecté il y aurait eu moins de temps. Pour le licenciement brutal Monsieur Ciot a touché plus de 65.000 euros sur les fonds du Conseil général donc avec nos impôts. Ont été requis contre Guérini 6 mois de prison avec sursis, 15.000 euros d’amende et 1 an d’inéligibilité.

Ci-dessus Jean-Noël Guérini au centre. Crédit photo : Parti socialiste, via Flickr, (cc).

Le chômage s'aggravera d'ici fin 2014 puis à nouveau en 2015, selon l'Unédic

Le chômage s’aggravera d’ici fin 2014 puis à nouveau en 2015, selon l’Unédic

Ci-dessus : copie d’écran d’un tweet de Ségolène Royal le 28/7/2011 pendant la présidence Sarkozy.

01/10/2014 – PARIS (NOVOpres via Bulletin de réinformation)
L’Unédic — L’union nationale interprofessionnelle pour l’emploi dans l’industrie et le commerce — est l’association en charge de la gestion de l’assurance chômage en France. Celle‑ci prévoit 96.000 demandeurs d’emploi supplémentaires de catégorie A (c’est à dire n’exerçant aucune activité) en 2015, portant ainsi à plus de 10,1 % le taux de chômage qui était de 9,7 % à la fin du premier semestre 2014.

Quant à cette période de fin d’année 2014, entre aujourd’hui et fin décembre, cet organisme annonce 44.000 demandeurs d’emploi supplémentaires.

Relevons que ces chiffres croîtront probablement encore puisqu’en mai 2014 l’estimation pour 2015 était à 60.000 demandeurs d’emplois en plus. Cette actualisation correspond à une hausse de plus de 35 %…

Interruption de séance, débats houleux : la question des Roms électrise le conseil municipal de Strasbourg

Interruption de séance, débats houleux : la question des Roms électrise le conseil municipal de Strasbourg

29/09/2014 – STRASBOURG (NOVOpress) – Subventions aux associations venant en aide aux Roms par la ville de Strasbourg - C’était il y a une semaine tout juste : le conseil municipal de Strasbourg réuni le lundi 22 septembre 2014 avait, entre autres sujets, à délibérer de la poursuite du versement de subventions (150.000 euros pour septembre 2014) pour des associations venant en aide aux Roms d’Europe de l’Est installés depuis plusieurs années à Strasbourg.

Ce sujet sensible a, suite à l’intervention de l’élue FN Julia Abraham (texte complet de l’intervention), provoqué des débats houleux entre le PS et l’UMP, avec une rhétorique somme toute classique, le PS accusant l’UMP de courir après le FN en raison de son abstention du vote, mettant en doute l’efficacité de cette politique d’intégration des Roms, puis la réaction outrée de l’UMP de se voir assimilée au FN et sa chef de file Fabienne Keller (sénatrice UMP ayant voté le Mariage pour Tous) demandant une interruption de séance en raison de ces amalgames qui lui sont insupportables…

Pour le Parti socialiste, les djihadistes “français” seraient le fruit de… l’islamophobie

26/09/2014 – PARIS (NOVOpress)
Certains osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît. Aphorisme de Michel Audiard, parfaitement adapté pour François Kalfon, secrétaire national du Parti socialiste (PS) et membre du courant dit des “Frondeurs”, a osé donné comme explication à la présence d’un millier de “Français” parmi les djihadistes en Syrie et en Irak l’islamophobie d’une partie de la société française. En somme, si Hervé Gourdel a été lâchement assassiné, c’est parce que la société française ne va pas assez loin dans l’inclusion des populations musulmanes. Un raccourci pour le moins fallacieux de la part d’un socialiste, mais guère étonnant car depuis la fameuse de Terra Nova l’on sait bien que le PS n’a plus désormais que les populations immigrées comme clientèle électorale…

Publié le
Michèle Delaunay (PS) veut "de nouveaux droits pour les lesbiennes, gays, bi et transsexuels (LGBT) âgé-e-s"

Michèle Delaunay (PS) veut “de nouveaux droits pour les lesbiennes, gays, bi et transsexuels (LGBT) âgé-e-s”

11/09/2014 – BORDEAUX (via Infos Bordeaux)
Dans un communiqué de presse, Michèle Delaunay (photo),député socialiste de Bordeaux annonce avoir déposé « un amendement visant à reconnaitre de nouveaux droits aux lesbiennes, gays, bi et transsexuels (LGBT) âgé-e-s ou vieillissant-e-s ».

Très en pointe dans le soutien au communautarisme homosexuel, l’ancien ministre souhaite « préciser par circulaire le cadre réglementaire qui prévoit que l’admission en établissement est examinée sous l’angle de la capacité de soins de la structure et qu’elle doit respecter le droit commun et donc la non-discrimination (face à la pathologie, l’identité de genre, l’orientation sexuelle,…) ».

La fille de l’ancien préfet de région demande également que « l’Etat accorde son soutien à un lieu de mémoire et d’archives de la communauté homosexuelle ».

Déposé hier à l’assemblée nationale, cet amendement n’a pas été jugé recevable. La socialiste assujettie à l’ISF (impôt sur la fortune) défendra cependant cette cause « dans le cadre du projet de loi de finances pour 2015 ».

Crédit photo : DR.

La République des fraudeurs [Présent 8183]

La République des fraudeurs [Présent 8183]

09/09/2014 – PARIS (NOVOpress) – Les déclarations, la main sur le cœur, de Jérôme Cahuzac, jurant n’avoir jamais eu de compte en Suisse, n’ont pas fini de résonner dans l’hémicycle que déjà « l’affaire Thévenoud » vient nous conforter dans l’idée que, aussi moralisateurs soient-ils, ces socialistes sont les premiers à s’asseoir sur l’éthique. Ainsi, lundi, le député et éphémère conseiller d’Etat Thomas Thévenoud (photo), ancien vice-président de la mission d’information sur la fraude fiscale et de la commission d’enquête sur l’affaire Cahuzac (!), qui ne payait pas ses impôts depuis des années, a-t-il officiellement annoncé sa « mise en retrait » du PS. En revanche, a-t-il ajouté, pas question de quitter son siège de député !

La République des fraudeurs [Présent 8183]« Sanction symbolique »

Sous la pression des médias et d’une partie de la classe politique qui sent bien les effets ravageurs de cette nouvelle affaire au moment où Marine Le Pen est donnée en tête des sondages, le député PS de Saône-et-Loire a en effet expliqué qu’après s’être entretenu avec Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du PS, il avait finalement décidé de se « mettre en retrait du Parti socialiste et donc du groupe SRC à l’Assemblée nationale ». Mais pas question d’aller au-delà : là où un minimum d’amour-propre aurait poussé n’importe quel homme à quitter son siège à l’Assemblée, Thévenoud a, lui, décidé de rester. Ce qui signifie concrètement qu’il continuera à être député de Saône-et-Loire mais ne siégera plus dans l’hémicycle parmi ses collègues socialistes. Il devrait rejoindre les non inscrits, comme c’est déjà le cas d’un autre ex-député PS, Sylvie Andrieux, qui siège là depuis 2013 et sa lourde condamnation pour détournement de fonds publics… Une solution qui, au fond, arrange les socialistes, comme le soulignait Olivier Pirot dans La Nouvelle République du Centre Ouest, puisque cette « sanction symbolique » leur permet de « ne pas trop perdre la face » et « de sauver du bout des doigts la majorité » absolue qui ne tient qu’à une voix.

Lire la suite

Marine présidente… [Présent 8183]

Marine présidente… [Présent 8183]

08/09/2014 – PARIS (NOVOpress) -Marine présidente ! Ce n’est plus seulement le souhait de ses électeurs mais une possibilité envisagée par un sondage IFOP paru dans Le Figaro de samedi et qui tétanise les partis de l’UPMS et les éditocrates de l’establishment (1). Pour la première fois, un sondage place Marine Le Pen en tête du second tour. Une confrontation avec François Hollande donnerait 43 % pour la présidente du Front national, 38 % seulement pour l’actuel chef de l’Etat.

Marine présidente… [Présent 8183]Et une Marine Le Pen qui, au premier tour « et quel que soit son adversaire », arrive largement en tête. Recueillant 32 % des intentions de vote, elle devance François Fillon de quinze points et Alain Juppé de six : 32 % – 17 % dans le premier cas de figure, 30 % – 24 % dans le second. Le score se resserre un peu avec Nicolas Sarkozy : 28 % – 25 %. Marine Le Pen se présente désormais en recours, au cas où le président de la République se résoudrait à dissoudre l’Assemblée, comme la présidente du Front national le demande. « Pour l’UMP et le PS, le temps de la facilité est terminé. Maintenant, il va falloir combattre idée contre idée, projet contre projet. » Sur l’immigration, sur l’insécurité, sur l’islamisation de certains quartiers, sur l’UE et l’euro, sur la préférence nationale… Des terrains où le Front national dispose d’un avantage certain sur ses adversaires. De Rome, où il festoyait dimanche avec la gauche italienne, Manuel Valls lance un cri d’alerte à la gauche : « L’extrême droite est aux portes du pouvoir. » Et l’UMPS au bord du gouffre ? Au nom du danger FN, le Premier ministre exhorte les élus de gauche à l’unité. Les « frondeurs » crient au « chantage ».

Lire la suite

valls taubira

PS : à La Rochelle, les divisions se ramassent à la pelle… [Présent 8177]

01/09/2014 – PARIS (Novopress)
Vendredi, alors que s’ouvrait à La Rochelle l’Université d’été du PS, Le Monde publiait un appel signé par 200 députés socialistes, intitulé « ni godillots, ni déloyaux ». Mais bonjour l’imbroglio !

PS : à La Rochelle, les divisions se ramassent à la pelle… [Présent 8177]Certains signataires se plaignent aujourd’hui de s’être fait extorquer leurs signatures. Ou que le texte qu’ils avaient signé, quinze jours auparavant, pour allumer un contre-feu à celui des frondeurs, n’avait plus la même résonance après la dissolution du premier gouvernement Valls et sa recomposition sociale libérale affirmée. Les « frondeurs », qui voient dans cet appel « une basse tactique politicienne, un procédé pas très glorieux », fulminent : « On ne va pas laisser le parti de Jaurès et de Blum à cette bande de libéraux. » De libéraux blaireaux, comme disent certains d’entre eux… Pugilat en perspective ? Certains, en tout cas, parlent ouvertement « d’ouvrir la boîte à bourre-pif ».

Lors de leur réunion de samedi matin dans un amphi de la fac de lettres de La Rochelle « bourré à craquer », les « frondeurs » ont réussi à faire le buzz, avec l’arrivée surprise de Christiane Taubira, venue à bicyclette leur rendre une petite visite de sympathie. Et provoquer Valls. Une Taubira muette mais applaudisseuse. Et qui, à la sortie, n’a pas pu s’empêcher de s’adresser à la presse. « Nous avons laissé les Français perdre le moral, c’est-à-dire ne plus penser qu’il y a un espoir… » Quant au moral de François Hollande, Taubira s’en moque comme de sa première trottinette. Elle entre dans « le débat ». « J’en prends ma part et en assume les conséquences », a-t-elle lancé avant de repartir, après cette embardée gouvernementale, sur son vélocipède. Et un défi de plus à Valls et Hollande, dont la « cohérence » politique, hautement proclamée, se trouve déjà, après le sabotage de Montebourg et de Hamon, endommagé par le garde des Sceaux. Alors, quelles conséquences pour Taubira ? Un nouveau départ ?

Lire la suite

L’UMP, un mort vivant : après, le Front national ? Un Mai 68 « de droite » ? Par Guillaume Faye

L’UMP, un mort vivant : après, le Front national ? Un Mai 68 « de droite » ? Par Guillaume Faye

Inutile de revenir sur l’autodestruction de l’UMP et ses détails sans intérêt, qui allient magouilles financières, détournements de fonds, combats des vieux chefs, avidité des jeunes chefs, opacité, programme politique invisible et déficient, qui part dans tous les sens. Une comédie digne de Feydeau.

Pourtant, face au pouvoir socialiste dévalué, l’UMP avait un boulevard. Mais, quand on ne possède ni talent ni idées claires, et surtout ni honnêteté civique, rien n’est possible. La plupart des dirigeants de l’UMP ne sont pas au niveau de ce que devrait être un parti de gouvernement, surtout face à la situation catastrophique de la France. Ce sont des politiciens (et non pas des politiques), au niveau de ceux des IIIe et IVe républiques moribondes ; ceux que De Gaulle avait voulu balayer. Et dire, paradoxe tragi-comique, que bien des caciques de l’UMP se réclament du ”gaullisme” …

La chance extraordinaire de la gauche au pouvoir est d’avoir en face d’elle des pieds nickelés dans un panier de crabe. Jamais on n’avait vu cette configuration : un gouvernement et une majorité au pouvoir en plein naufrage face à un parti d’opposition lui aussi en train de sombrer. Évidemment, tout le monde se demande : est-ce que le FN va tirer les marrons du feu ?

Lire la suite

Vu sur Facebook

Nasser Ramdane Ferradj, ancien dirigeant de SOS Racisme, actuellement secrétaire de section du Parti socialiste à Noisy-le-Sec : « Nous les Algériens on a mis un but »

Publié le