Tag Archives: parti de l’In-nocence

renaud-camus-autoportrait

L’écrivain Renaud Camus mercredi à Toulouse contre le Grand Remplacement

05/04/2016 – TOULOUSE (NOVOpress) : L’écrivain Renaud Camus donnera une conférence demain mercredi 6 avril à Toulouse sur le Grand Remplacement de la population européenne, théorie contestée mais pourtant basée sur la simple observation. En résumé : les populations de souche sont remplacées, chez elles, par des populations extra-européennes, ce qui est en train d’avoir pour effet une modification substantielle de la civilisation. Il s’exprimera à partir de 20 heures au Clocher de Rodez, place Jeanne-d’Arc.

Auteur d’une quarantaine d’ouvrages et président du Parti de l’In-nocence, Renaud Camus a aussi rejoint le Siel, parti associé au Rassemblement Bleu Marine et présidé par Karim Ouchikh.

Pour lui, le seul combat qui vaille, parce qu’il est vital, se déroule entre les remplacistes, ceux qui acceptent – voire souhaitent – la substitution de population, et les antiremplacistes, ceux qui s’y opposent.

Avec le Parti de l’In-nocence, Renaud Camus écrit que l’on

observe que partout dans le monde le caractère multiethnique, multiculturel ou multiconfessionnel des sociétés est un facteur de violence accrue, et que dans la plupart des cas il finit par se traduire par des affrontements meurtriers ; qu’au demeurant la presque totalité des conflits armés dans le monde aujourd’hui oppose les sociétés islamiques aux sociétés juives, judéo-chrétiennes ou animistes ; et qu’en conséquence ne peuvent relever que de la plus grande imprudence historique, voire de l’inconscience criminelle, la passivité face à la mise en place d’aussi dangereux face-à-face, ou les encouragements prodigués à leur instauration

Renaud Camus Toulouse

Dénoncer la Convention européenne des droits de l’homme pour défendre l'Europe

Dénoncer la Convention européenne des droits de l’homme pour défendre l’Europe

12/10/2014 – PARIS (NOVOpress) – Le parti de l’In-nocence (président et fondateur Renaud Camus) souhaite la dénonciation de la Convention européenne des droits de l’homme. En Grande-Bretagne ceci a été demandé par le Premier ministre, David Cameron. En France le mouvement s’étend, voir par exemple la demande de dénonciation de la Convention de Jean-Yves Le Gallou pour des raisons proches de celles du parti de l’In-nocence.


Communiqué n° 1760 du Parti de l’In-nocence
Sur la levée d’un tabou par M. David Cameron

Le parti de l’In-nocence observe avec intérêt que le Premier ministre britannique, M. David Cameron, a levé un tabou particulièrement pesant en énonçant son intention de dénoncer la Convention européenne des droits de l’homme.

Ce texte avait certes toute sa légitimité et son opportunité lorsqu’il a été élaboré et signé en 1950 mais, dans un monde totalement transformé par les grandes migrations et par la colonisation démographique du continent européen, il est un élément capital de la passivité déplorable de nos nations face à la conquête dont elles font l‘objet.

Tout refus du changement de peuple et de civilisation, et a fortiori toute mise en train de l’indispensable remigration, impliqueront nécessairement une refonte profonde de ce texte ou le retrait de certains de ses signataires : non certes au bénéfice de la barbarie ou d’une quelconque sortie de l’État de droit, mais au contraire pour mettre l’Europe en état de défendre enfin sa civilisation.

Parti de l’In-nocence
2/10/2014

Image en Une : logo du parti de l’In-nocence. DR.