Tag Archives: parachutage

Nantes : l’UMP à la peine pour les prochaines municipales

Nantes : l’UMP à la peine pour les prochaines municipales

Marie-Anne Montchamp : un parachutage nantais pour le moins délicat pour l’UMP

23/05/2013 – 18h00
NANTES 
(NOVOpress Breizh) – Elu conseiller régional  de la région dite des « Pays-de-la-Loire » en 2010, Franck Louvrier s’était même fait bombarder « secrétaire national de l’UMP chargé des relations avec les conseillers régionaux ». A l’époque, conseiller en communication du président de la République – Nicolas Sarkozy -, il faisait figure d’homme tout puissant capable d’imposer ses vues à la droite nantaise. On lui prêtait des ambitions locales qui n’avaient rien de médiocre. « Son rêve absolu ? Débarrasser Nantes, sa ville natale, de son maire socialiste, Jean-Marc Ayrault, aux municipales de 2014 » (Libération, 15/02/12). On avait même cru le voir sonder le terrain à La Baule, ville apparemment plus facile à conquérir. Ce qui l’amenait à déclarer : « Il y a un mandat qui me plait énormément, c’est celui de maire. C’est, à mes yeux, le mandat de proximité par excellence. Ce mandat, qui doit être passionnant, m’intéresse. » (Bretons, mai 2011). Mais la défaite de Nicolas Sarkozy à la présidentielle changeait la donne.

Lire la suite

141066_gerard-longuet-sur-la-base-aerienne-de-nancy-ochey-le-25-mars-2011-300x199

Libye : la France renonce aux parachutages d’armes

05/07/11 – 20h00
PARIS (NOVOpress)
– La décision unilatérale de Paris de parachuter des armes aux milices rebelles libyennes avait suscité un grand émoi et l’opposition virulente de la Russie et de la Chine. Face à cette levée de boucliers, la France a annoncé qu’elle n’effectuerait plus ce genre d’opérations.

Les parachutages d’armes à la rébellion libyenne « ne sont plus nécessaires », a ainsi déclaré le ministre de la Défense, Gérard Longuet (photo), en estimant d’autre part que « l’impatience » des insurgés à fondre sur Tripoli se heurtait à un « principe de réalité ».

En Libye « émerge une organisation politique distincte de celle de Tripoli. C’est la raison pour laquelle les parachutages ne sont plus nécessaires – ils l’ont été il y a plusieurs semaines de cela – parce que des territoires organisent leur autonomie » qui leur permet de s’approvisionner auprès de parties tierces, a-t-il également expliqué lors d’une rencontre avec quelques journalistes.