Tag Archives: otage

‬ Nadia Murad, jeune yézidie enlevée par l’État islamique dénonce le génocide subi par son peuple

22/02/2016 – MONDE (NOVOpress)
Nadia Murad Basee Taha, 22 ans, a été enlevée en Irak par l’État islamique (EI) en août 2014, comme des milliers d’autres : parce qu’elle appartenait à la religion yézidie, une minorité religieuse chassée par Daesh. Vendue comme esclave, violée, elle a réussi à s’échapper au bout de quelques semaines et consacre, depuis, tout son temps à témoigner pour sauver son peuple.

C’est un témoignage terrible sur les atrocités commises par les membres de Daesh [acronyme arabe de l’organisation de l’État islamique (EI)] que livre Nadia Murad Basee Taha. À 22 ans, la jeune femme, enlevée à l’été 2014 par l’organisation terroriste parce qu’elle appartenait à la minorité religieuse yézidie, a vécu quelques semaines infernales avant de parvenir à s’échapper.
Les hommes de l’EI « voulaient nous convertir de force à l’islam. Ils nous forçaient à faire la profession de foi islamique, ils nous apprenaient le Coran, ils nous forçaient à prier avec eux. Il n’y a pas de vie avec Daesh. Nous n’étions pas en vie », raconte-t-elle.
« De jour comme de nuit, ils venaient nous violer. Ces hommes, tout ce qu’ils faisaient c’était tuer d’autres hommes, et violer les femmes et les filles », poursuit la rescapée, qui consacre désormais son temps à témoigner des horreurs commises par l’EI contre son peuple.

Publié le
ei

John Cantlie, l’otage-reporter au service de l’État islamique

06/01/2015 – MOSSOUL (NOVOpress)
Dans une vidéo publiée par l’État islamique, l’otage John Cantlie raconte l’apparente normalité de la vie quotidienne à Mossoul.

Filmé au volant d’une voiture, John Cantlie – enlevé depuis le mois de novembre 2012 – est transformé en porte-parole des islamistes : «Les médias dépeignent la vie dans l’État islamique par le biais d’images de gens déprimés, entravés dans leur liberté, enchaînés, accablés par des lois totalitaires. Mais franchement, à part un mois de décembre un peu frais, bien qu’ensoleillé, on peut dire que la vie à Mossoul suit son cours.»

Après la multiplication des vidéos de décapitation, l’État islamique s’essaye donc à une autre forme de propagande. Pour le politologue Asiem El Difraoui, spécialiste de la propagande djihadiste, ce droit de réponse montre la faiblesse de l’organisation. « C’est vraiment une vidéo de propagande de premier degré pour démontrer que l’Etat islamique est capable de gérer un territoire ».

davidhaines_Bxc2PFRIIAED3-7.jpg large

L’Etat islamique affirme avoir décapité l’otage britannique David Haines

15/09/2014 – PARIS (NOVOpress)
David Haines (en tenue orange sur la photo), Ecossais de 44 ans retenu en Syrie depuis mars 2013, a donc été exécuté par l’État islamique. Père de 2 enfants, David Haines était un travailleur humanitaire qui venait notamment en aide aux réfugiés syriens. Dans une vidéo de 2 minutes 27 secondes intitulée « Un message aux alliés de l’Amérique », les djihadistes reprochent au Royaume-Uni d’avoir rejoint la coalition des Etats-Unis, qui mènent des frappes contre l’Etat islamique en Irak.

L’Elysée condamne « l’odieux assassinat » de David Haines. C’est évident sauf que cela fait déjà plusieurs mois que des vidéos de décapitation circulent sur le Net sans réaction vraiment officielle de l’exécutif français. Récemment, un père franciscain a été égorgé en Syrie par les assassins islamistes. Les têtes n’auraient donc pas toutes la même valeur ?