Tag Archives: ONPC

morano_sur_onpc_sept_15

Nadine Morano sur ONPC, les scandaleuses évidences

28/09/2015 – MÉDIAS (NOVOpress)
Décidément, les routes médiatiques ne sont plus sûres. Après Canal+ et RMC, c’est le plateau d’« On est pas Couché » qui est la scène d’un nouveau « dérapage ». Lors d’un débat sur l’immigration, Nadine Morano rappelle, citant de Gaulle, que la France est « un pays judéo-chrétien, de race blanche ». Drame au pays des Bisounours métissés !

La messe était dite avant même d’avoir débuté. Inviter Nadine Morano, qui refuse le voile intégral, qui veut que les imams parlent français ou qui affirme que les « migrants » feraient mieux de se battre pour leur pays plutôt que de venir chez nous à l’occasion débat sur l’immigration sur le plateau de « On est pas Couché » (ONPC), c’était se garantir bonne audience et bon « buzz ».
Ca n’a pas loupé, l’eurodéputé LR, parle d’envahissement, de problème de cohésion nationale et cite de Gaulle qui parle de la France,

« un pays judéo-chrétien, de race blanche » et qui, dans son ouverture universelle, a accueilli des personnes venant d’autres pays,

complète Nadine Morano.

Le mot tabou entre tous est lâché : « race » ! C’est sur ce point que se focalisent immédiatement invités et téléspectateurs, tentant de faire de Nadine Morano une horrible raciste. « Je pense que le problème, c’est qu’en 2015 vous fassiez encore cette distinction, c’est ça qui me choque. », dégaine Laurent Ruquier, aussitôt suivi par la meute.
Pourtant comme le souligne l’eurodéputé RBM Gilbert Collard sur France 2, ce matin

Écoutez, historiquement, la France c’est pas un pays de race noire, pas plus que l’Afrique, historiquement, n’est un pays de race blanche !

Passons sur la bêtise de confondre « pays » et « continent » parlant de l’Afrique pour noter une évidence que personne ne songerait à contester, à la différence des origines de la France,

Là encore, c’est hallucinant de voir qu’on ne peut pas dire que la France est historiquement un pays de race blanche qui a eu des rois chrétiens, qui a été construit par le judéochristianisme. On ne peut pas le dire.

s’emporte Gilbert Collard.

Nadine Morano persiste et signe ce matin sur Europe 1, affirmant

En France, on n’a plus le droit de dire quoi que ce soit. (…) Qu’on arrête de nous parler de racisme s’il n’y a pas de race

Pour la rédaction de NOVOpress, le vrai dérapage, c’est Yann Moix qui le commet dans sa réponse à Nadine Morano I

Yann Moix : Il n’y a pas une France éternelle, eh bien un jour la France pourra être musulmane et ça sera comme ça, ce sera le mouvement de l’histoire
Nadine Morano : Et bien moi, je n’ai pas envie que la France devienne musulmane, vous voyez, non
Yann Moix : Et bien, c’est bien dommage, c’est bien dommage



Lire la suite

Caroline Fourest et Aymeric Caron

Caroline Fourest : ouh, la menteuse !

Source : OJIM
Caroline Fourest ne nous déçoit pas. elle s’est ait prendre la main dans le pot de confiture, ayant délibérément menti devant des millions de téléspectateurs lors de son accrochage avec Aymeric Caron sur le plateau de l’émission On est pas couché.

Parmi les divers sujets d’accrochage, Aymeric Caron a rappelé à son interlocutrice qu’elle avait été condamnée pour diffamation en 2013 après avoir laissé entendre, sur France Culture, que l’agression de la jeune femme voilée Rabia Bentot, à Argenteuil, pouvait être « bidonnée », ce qui avait entraîné une plainte de l’intéressée. Pourtant, ce soir-là sur France 2, Fourest a assuré avoir « gagné (s)on procès ». Non pas en première instance, où elle a perdu, mais « en appel ». Face au scepticisme de Caron, celle-ci a annoncé que son avocat ferait un communiqué le lendemain.

Communiqué qui n’est jamais arrivé. En leu et place, elle a depuis affirmé que l’avocat adverse avait « délibérément laissé filer le délai de prescription pour que cet appel n’ait pas lieu, et abandonné les poursuites ». Ainsi, la militante féministe s’est considérée « affranchie de cette plainte ridicule ». Version aussitôt démentie par les avocats de la partie adverse.
En clair, Caroline Fourest aurait-elle menti pour protéger son image publique un soir de grande audience ? Une stratégie « ridicule et suicidaire » pour Daniel Schneidermann. Dans L’Obs, le fondateur d’@rrêt sur images souligne que dans cette situation de « mensonge cynique », de mensonge « à la Cahuzac », « le menteur ne peut pas ignorer qu’il va être démasqué un jour ». C’est pourtant la voie choisie par Fourest ce soir-là.

Vérification faite, auprès de toutes les parties, oui, elle a menti

assure-t-il avant de conclure : « Si le mensonge de Fourest est un problème, c’est d’ailleurs d’abord pour la cause qu’elle prétend servir, celle de la laïcité et du droit au blasphème, cause qui mérite d’être défendue dans le débat public, défendue vigoureusement, à la loyale, et qu’elle torpille. »

Crédit photo : capture d’écran de l’émission ONPC du 2 mai


Caroline Fourest Vs Aymeric Caron : face à l’islamisation, la gauche se déchire

04/05/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)

Le clash entre Caroline Fourest et Aymeric Caron sur le plateau d’ONPC est révélateur. Face à la montée de l’islam en France, deux courants idéologiques s’opposent à gauche : les collabos et les laïcards. Malheureusement, aucun n’arrive à saisir les enjeux du problème.

Samedi soir a eu lieu une passe d’armes entre Caroline Fourest et Aymeric Caron sur le plateau de l’émission On n’est pas couché animé par Laurent Ruquier. Venue présenter son nouveau livre Éloge du blasphème, la journaliste militante LGBT d’extrême-gauche s’en est prise vertement à Caron : « Ca me fait chier de parler avec quelqu’un d’aussi con que vous ! ». Ce « clash » qui ne manquera pas de buzzer révèle surtout une ligne de fracture idéologique à gauche de plus en plus marquée : de quelle manière doit-on appréhender la question de l’islam en France ?

Caroline Fourest ne s’y trompe pas : il y a effectivement deux tendances.
La première que l’on pourrait qualifier de « collabo » assumée avec en tête de gondole Edwy Plenel, qui avait notamment appelé quelques jours après la tuerie de Charlie Hebdo à « comprendre » les frères Kouachi. On y retrouve également Rokhaya Diallo, spécialisée dans la dénonciation (souvent imaginaire) de l’islamophobie et pour qui le racisme anti-blanc n’existe évidemment pas. La seconde, en apparence plus dure, la sienne, qui fait de la défense inconditionnelle de la laïcité l’étendard de la lutte contre les extrémismes religieux, ce dernier concept creux mélangeant tout autant les familles cathos ayant manifesté contre le mariage homosexuel que les salafistes fans de l’État Islamique.

Continue reading

Publié le