Tag Archives: Observatoire de l’islamisation

[Entretien exclusif Novopress] Joachim Veliocas : "Je ne m’attendais pas à voir le sujet en Une du Figaro" 

[Entretien exclusif Novopress] Joachim Veliocas : « Je ne m’attendais pas à voir le sujet en Une du Figaro » 

31/07/2014 – PARIS (NOVOpress)
Joachim Veliocas de l’Observatoire de l’islamisation a semble-t-il réussi le buzz médiatique de ces derniers jours. En effet, son enquête portant sur la vente de livres jihadistes dans les magasins Carrefour pendant le Ramadan s’est retrouvé à la Une du Figaro et est même désormais relayée par la presse étrangère. Novopress l’a rencontré à cette occasion.

Propos recueillis par Arnaud Naudin


Joachim Veliocas, vous venez de frapper un bon coup. En effet, notamment le Figaro, la presse relaie votre enquête sur la vente de livres jihadistes lors du Ramadan chez Carrefour. Comment la presse a-t-elle été informée de votre enquête ?

La presse a été informée via les réseaux sociaux. Judith Waintraub du Figaro a « retweeté » notre enquête vidéo dès le 18 juillet, et ses autres confrères du journal ont fait de même comme Stéphane Kovacs. Ils avaient 15 jours de décalage mais c’est mieux que Le Monde qui n’en parle toujours pas aujourd’hui alors que la polémique est relayée dans la presse internationale ce jour même. Stéphane Kovacs a écrit l’article de lundi dernier, et eut la délicatesse de me prévenir avant parution. Je ne m’attendais pas à voir le sujet en Une du Figaro !

Pouvez-vous revenir sur votre enquête ?

Deux auteurs sont visés dans mon enquête. L’un, l’imâm Nawawi,(1233- 1277) est un des fondateurs de l’école juridique shaféite du sunnisme, qui compte quatre écoles, les autres étant le malékisme, le hanbalisme et le hanéfisme. Une référence intemporelle, son surnom est quand même « Le cheikh de l’islam », ses livres sont dans toutes les librairies musulmanes, même à l’Institut du monde arabe, un incontournable de la jurisprudence islamique. Dans deux livres vendus dans les 1.000 points de ventes (dont Carrefour, Fnac etc.) Les 40 hadith et Les Jardins des Saints il prescrit, et cela n’a jamais été suspendu car il se base sur les propos de Mahomet, de tuer les apostats, de tuer les couples non mariés. Concernant le jihad, Nawawi rapporte les paroles de Mahomet qui aurait déclaré : « Parcourir le monde signifie combattre pour la cause de Dieu » dans Le Jardin des Saints édité chez AlBouraq . Il ne s’agit pas de simplement se défendre mais d’imposer la parole d’Allah plus haute que celle des autres religions, le prophète des musulmans dit encore : « Le combat mené pour que la parole de Dieu soit la plus élevée est le combat pour la cause de Dieu ». Plus élevée que les lois impies de la république française par exemple…

Le même ouvrage interdit aux esclaves de quitter leurs maîtres, l’esclavage n’a jamais été aboli par les juristes musulmans, et pour cause le prophète lui même l’a autorisé ! Il faut savoir que l’esclavage est largement pratiqué aujourd’hui dans les Etats islamiques, comme au Niger, en Mauritanie, au Nigeria, au Soudan, en Arabie Saoudite, au Qatar. Pendant mes études, j’avais un camarade marocain, Mohamed, qui m’assurait que ses parents avaient un esclave noir à la maison. Une charge qui s’hérite de père en fils, ils seraient heureux et bien traités selon cet ami avec qui j’avais étudié et entretenais d’excellents rapports. Mais cet esclavage-là n’intéresse pas Christiane Taubira qui considère le sujet uniquement comme une arme pour culpabiliser les Français blancs.

Lire la suite

[Exclusivité Novopress] "L'imam Estrosi" de Philippe Vardon - les bonnes feuilles

[Exclusivité Novopress] « L’imam Estrosi » de Philippe Vardon – les bonnes feuilles

12/03/2014 – NICE (NOVOpress)
Attention, livre coup de poing ! C’est peu dire que Philippe Vardon jette un pavé dans la mare avec son livre « L’imam Estrosi » sorti chez IDées éditions. A rebours de son image nationale « droitière » Christian Estrosi, maire de Nice, cultive localement un amour de moins en moins modéré à l’égard des musulmans et singulièrement de l’UOIF. Preuves à l’appui, Philippe Vardon – qui présentera son livre vendredi 14 mars au Bastioun à Nice, 9 rue Ribotti, à partir de 19 heures – démontre et démonte un système clientéliste dont les premières victimes sont Nice et les Niçois. Un avant-goût de la France d’après voulue par Nicolas Sarkozy… En exclusivité pour Novopress, les bonnes feuilles (Vous pouvez d’ores et déjà commander mon enquête-choc « L’imam Estrosi » à NR – 9 rue Ribotti – 06 300 Nice, 15 euros port compris, chèques à l’ordre de « mandataire financier de Philippe Vardon ».)


Extraits de la préface rédigée par Joachim Véliocas de l’Observatoire de l’islamisation :

Les députés et maires UMP n’ont jamais été clairs avec les islamistes. (…) L’Observatoire de l’islamisation a recensé 25 maires sortants UMP qui ont aidé l’édification de mosquées avec des subventions ou des terrains municipaux. Aucune remontrance de la direction de l’UMP, c’est Serge Dassault qui montra l’exemple à Corbeil Essonne en finançant la mosquée de la ville qui invita le pro-lapidation Hani Ramadan à y prêcher ! En mode arrosage automatique, à tel point que les mauvaises langues appellent « l’UMPS » Une Mosquée Par Semaine… (…) L’UOIF est dans les petits papiers de Christian Estrosi à Nice. Le député-maire voulant faire croire à ses administrés qu’il s’agit là de musulmans « modérés », aussi légitimes que les enfants de Catherine Ségurane. Philippe Vardon-Raybaud présente M. le Maire comme un « imam », c’est-à-dire littéralement celui qui « conduit » en arabe. Un titre volontairement provocateur et qui sera considéré excessif par certains. Mais à bien y réfléchir, oui, Christian Estrosi conduit bel et bien les migrants dont il a facilité l’arrivée avec l’UMP, vers les nouvelles mosquées de Nice dont il a promis la construction. Après tout, n’avait-il pas affirmé dans une mosquée de l’UOIF, à l’Ariane, qu’il s’y sentait chez lui ?

Lire la suite

Les islamistes et leurs idiots utiles – “Le Mensuel de l’Observatoire de l’islamisation” de février 2012

Les islamistes et leurs idiots utiles – “Le Mensuel de l’Observatoire de l’islamisation” de février 2012

Editorial

Les islamistes et leurs idiots utiles.

par Joachim Véliocas.

Les islamistes n’en espéraient pas tant. Les premiers à réaliser le travail de déconsidération de leurs ennemis -soit ceux qui dévoilent leur projet totalitaire- sont des journalistes en vue, ayant une influence considérable sur les téléspectateurs ou lecteurs.

C’est ainsi que le New York Times avait il y a deux ans commencé à dénigrer tous les opposants au projet de mosquée à New-York près du fameux « Ground zero », ancien emplacement des tours jumelles. Pourtant, les opposants ne manquaient pas d’arguments, entre les liens avérés du premier imam Abdul Rauf pilotant le projet avec les Frères Musulmans, auteur d’un « référentiel de charia » baptisé « Sharia Index » pour ses fidèles, grillé au point d’être remplacé par un autre imam, Abdallah Adhami, qui sera lui aussi écarté de la direction du projet après la révélation du contenu de ses conférences, dont voici un extrait: « Les vrais musulmans qui entrent dans les plus hauts niveaux du paradis sont ceux qui paient le prix ultime du sacrifice dans le but de mettre en œuvre la charia, la loi islamique ». Dans une grande mansuétude, Adhami voulait aussi commuer la peine de mort prévue pour les apostats à un emprisonnement à vie…

Paul Moreira de Canal + dans son documentaire à charge contre « Islam, Antéchrist et jambon-beurre » dénonce les « islamophobes » qui s’opposent à ce même projet à New-York, en cachant aux téléspectateurs (ou n’étant simplement pas au courant!) des prises de positions des imams pilotant le projet…(lire page 11).

Le New York Times a lancé une nouvelle polémique outre-atlantique : en réclamant l’arrêt de la diffusion d’un documentaire sur l’islamisme dans la police, à la demande des Frères Musulmans américains du Council of American Islamic Relations (CAIR) dont l’image est sévèrement écornée dans le documentaire. Le New-York Times se fait le relai de l’association (reconnue pourtant comme membre des Frères Musulmans par Mohammed Habib, membre du Conseil de l’organisation en Egypte dans une interview du site officiel des Frères) en demandant à la police des excuses en plus de la censure !

Paul Moreira de Canal+ était allé lui interroger complaisamment le directeur de la communication du CAIR, qui l’avait rassuré sur leur tranquillité. Pour Moreira le danger se trouve du côté des islamophobes. Et qu’importe si le CAIR finance le Hamas. Pour mesurer toute l’énormité d’une telle collaboration idéologique face aux résistants occidentaux taxés d’être incultes, xénophobes et évidemment extrémistes, on lira aux pages 24 et suivantes les traductions des textes et discours des Frères Musulmans égyptiens. Ce totalitarisme mis à nu que les journalistes de gauche persistent à défendre.

 

Sommaire

Dossier du mois : Le rôle Etats-Unis dans les révolutions arabes

> Comment ils forment les cyberdissidents
> Leurs contacts avec les islamistes

Pages 2 à 7

Etats-Unis

> Le New York Times obéit aux Frères Musulmans en demandant le retrait d’un documentaire(The Third Djihad) sur l’islamisme et des excuses aux auteurs !
> Canal + et Paul Moreira piégés par les Frères Musulmans américains du CAIR.

Pages 8 à 13

Syrie

> La composition du camp insurgés: des islamistes (libyens!) purs et durs
> L’inquiétude des Chrétiens de Syrie.(Témoignages de Mgr Abraham Nehmé,Mgr Antoine Audo, Mère Agnès-Marie de la Croix)

Pages 14 à 18

Pakistan

> Le sort effroyable des Chrétiens au Pakistan

Pages 19 à 20.

Espagne

> Une nouvelle vague d’immigration marocaine téléguidée par le royaume: les services de renseignement espagnols alertent.

Pages 22 à 23.

Stratégie islamiste

> Les Frères Musulmans égyptiens dans le texte : djihad, califat mondial et conquête du monde. Traduction exclusive des textes et discours en français.(dont le discours du Guide suprême Badi du 29 décembre)

Pages 24-27

[box class= »info »] Source ou commande du Mensuel. [/box]

Cet islamisme qui vient d’Egypte. "Le Mensuel de l'Observatoire de l'islamisation" de décembre

Cet islamisme qui vient d’Egypte. « Le Mensuel de l’Observatoire de l’islamisation » de décembre

Cet islamisme qui vient d’Egypte. "Le Mensuel de l'Observatoire de l'islamisation" de décembre

 

Editorial

Cet islamisme qui vient d’Egypte.

par Joachim Véliocas.

Ce mois-ci a naturellement imposé son thème, l’islamisme égyptien. Tout d’abord car il vient à nous à Paris à la fin du mois, le Salon international du monde musulman (17, 18 et 19 décembre) ayant pour vedette, Mahmoud Al-Masri, le téléprédicateur de la chaîne salafiste égyptienne Al-Nass, dont nous vous exposons les programmes ultra-radicaux. Le ministère de l’Intérieur a encore délivré des visas à des islamistes exotiques aux paroles plus dangereuses qu’un lanceur de cocktail molotov…alors que nous perdons 20 minutes dans les aéroports à enlever nos ceintures et à ouvrir nos ordinateurs portables.

L’Egypte évidemment car les élections législatives du 28 novembre ont confirmé la tendance lourde de l’adhésion populaire pour les Frères Musulmans, les salafistes remportant eux 20%. des suffrages! Mais beaucoup de questions se posent quant au déroulement de ce scrutin. D’après les informations que nous vous livrons ce mois-ci, les Frères redistribueraient de l’argent et de la nourriture aux citoyens-électeurs, provenant dons massifs de l’armée qui souhaiterait établir une sorte de gouvernement partagé, confortable modus vivendi pour les deux parties…

Notre entretien avec l’historien Louis Chagnon vous permettra de comprendre comment l’Egypte a été conquise par l’épée sous les ordres du Calife Omar (634-644), dit « bien guidé par Dieu», grâce aux meilleures sources qu’il a exhumé dans son livre passionnant. L’historiographie habituelle néglige les exactions qui accompagnèrent cette campagne militaire, dont les massacres et la réduction en esclavage de nombreux Coptes expédiés vers Médine. Les nouveaux dhimmis, accablés par les taxes islamiques (djizya et kharadj) durent pour certains vendre leurs enfants aux musulmans…On est loin de la vision musulmane expliquant que les égyptiens ouvrirent grand leurs bras aux musulmans de 639 à 645, date de la capitulation d’Alexandrie.

Les autres sujets traités sont en rapport avec l’actualité brûlante. Un portrait du vainqueur des élections marocaines, Abdelilah Benkirane, déjà premier ministre, dont nous avons retrouvé les déclarations en faveur d’un soutien total au Hamas.

Un focus sur l’islamisme en Grèce, plateforme de l’immigration clandestine et nouveau refuge des islamistes radicaux. Aussi inquiétant que sa situation économique.

Enfin, car il demeure la référence suprême pour chaque faits et gestes pour les musulmans, une description détaillée des campagnes militaires de Mahomet clôture ce numéro.

Sommaire

Le grand entretien

Louis Chagnon : La conquête musulmane de l’Egypte (639-646).
Pages 2 à 9

Dossier du mois : Egypte

> L’armée égyptienne mise sur les Frères Musulmans

> Le scandale des « tests de virginité » dans l’armée

> Ce qu’on enseigne vraiment à l’université Al-Azhar (djihad, discriminations etc.)

> Egypte: le salafisme à 20 %

Pages 10 à 16

L’enquête du mois

> Le Salon international du monde musulman à Paris. Le salafisme s’importe bien.
Pages 17 à 23

Maroc

> Abdelilah Benkirane dans le texte : un soutien indéfectible au Hamas
Pages 23-24

Europe

> Focus sur l’islamisme en Grèce
Pages 25-26

Histoire

> Sermon prononcé par Mgr Louis Pavy, évêque d’Alger en 1853. Quand l’Eglise condamnait l’islam.

> Les combats de Mahomet. Synthèse pratique d’une série terroriste.

Pages 27 à 35.

[box class= »info »] Voir ici pour achat au numéro ou abonnement. [/box]

Photo en Une : des minarets de la mosquée Al-Azhar au Caire. Crédit photo : Tentoila, licence CC. Photo recadrée.
Deuxième tirage pour “Ces Maires qui courtisent l’islamisme”. Par Joachim Véliocas

Deuxième tirage pour « Ces Maires qui courtisent l’islamisme », par Joachim Véliocas

Après un premier tirage de 2.500 exemplaires, mon éditeur a dû faire une impression de 1.000 exemplaires en catastrophe fin août, la pause estivale n’ayant en rien enrayé le rythme des ventes (qui a décollé au printemps suite à une campagne de « mailing »). Je ne sais si l’histoire récente de l’édition connait un succès similaire pour un ouvrage ayant été ostracisé par tous les médias pour les raisons qu’on imagine. Jugez plutôt :

– Ce jeudi 1er septembre, l’ouvrage est à la quatrième position du classement politique Fnac.com, coincé entre « Le rêve français de François Hollande » et « Madame DSK » ! Alors qu’à la différence du Top 10 dont les autres ouvrages sont sortis au début de l’été, Ces maires qui courtisent l’islamisme est sorti en octobre 2010 et n’a bénéficié d’aucun passage média (les autres ont tous été présenté au Grand Journal ou chez Ruquier, voire les deux, sans parler des magazines).

– Ce même jour, l’ouvrage est n° 11 du classement Politique française de Amazon.fr, premier site de vente de livres et cette fois-ci, juste devant François Hollande !

– A presqu’un an de sa sortie, on peut encore trouver l’ouvrage dans les librairies Cultura ou dans certains Virgin Mégastore comme celui de Toulouse. La durée de vie d’un livre moyen en librairie est de deux mois…

Le bouche à oreille et surtout Internet changent la donne dans le monde de l’édition. Cela est encourageant pour notre démocratie. […]

[box class= »info »]Source et suite : Observatoire de l’islamisation. [/box]