Tag Archives: non-art contemporain

8381-Chard

Fresque raciste en plein Paris (Présent 8381)

23/06/2015 – FRANCE (NOVOpress)

Une « Jeanne d’Arc » version FEMEN, auréolée, casquée et portant une bannière façon Révolution d’Octobre frappé des mots « Égalité, Humanité ». Le slogan « La France aux Français » barré d’un trait et remplacé par « Les Françaises aux Africains » : voilà le genre « d’art » très particulier que les badauds peuvent « admirer » sur un mur situé à l’angle des rues Oberkampf et Saint-Maur à Paris, grâce aux abondantes subventions distribuées par la mairie socialiste à l’association « Modulable Urbain Réactif ».

Un cri de domination barbare et d’appel au viol

Fondée en 2003 par l’artiste autoproclamé Jean Faucheur, l’association MUR, dont l’objet est de « promouvoir l’art contemporain et l’art urbain en particulier », s’est vu accorder cet espace de 3 m sur 8 en 2005 pour y exposer des « œuvres » – fort heureusement éphémères – du plus mauvais goût, voire issues de cerveaux malades. Mais avec cette fresque, réalisée par un certain Combo, au culte de la laideur s’ajoutent pêle-mêle l’incitation à la haine raciale et au viol, la misogynie, la francophobie et la christianophobie.
8381-P1
Un cocktail scandaleux et inadmissible qui n’a pas manqué de faire réagir l’AGRIF, qui a immédiatement annoncé son intention de déposer plainte. Car, rappelait très justement l’association dans un communiqué, il s’agit là « d’une revendication provocatrice de prédation sexuelle doublement raciste, d’abord à l’égard des femmes françaises ravalées au rang de butin, et à l’égard des Français en général ». « Les Françaises aux Africains ! », souligne en effet l’AGRIF, « c’est tout simplement un cri de domination barbare et d’appel au viol ».

Avec l’argent des contribuables

« Un cri de domination barbare et d’appel au viol » d’autant plus scandaleux, qu’il se fait avec le concours financier – entre autres – du Conseil municipal de la mairie de Paris. Autrement dit avec l’argent des contribuables. C’est ainsi que l’association Modulable Urbain Réactif a perçu en 2009 la coquette somme de 15 000 euros. En 2014, pas moins de 17 000 euros !
De quoi encourager tous ceux qui, ici et là, peinent à réunir quelques milliers d’euros pour restaurer notre patrimoine, à se reconvertir dans « l’art » antifrançais.

Franck Delétraz

Kapoor

Kapoor à Versailles : guerre au non-art contemporain !

19/06/2015 – SOCIÉTÉ (NOVOpress)
Des élus portent plainte pour « dépôt d’ordures », les amis de Versailles parlent d’Acte de Guerre britannique contre la culture française, les Veilleurs ont tenu la chandelle face au machin de Kapoor, lequel a été par ailleurs vandalisé.

Le « Dirty Corner » du soi-disant artiste contemporain Anish Kapoor multiplie les attaques contre lui. Dernière en date : deux élus versaillais ont déposé plainte hier

pour dégradation d’un monument classé et dépôt d’ordures et gravats dans un lieu protégé.

L’œuvre est souvent qualifiée dans la presse de « vagin de la reine », une formule que Kapoor aurait lancé en guide de boutade à des journalistes lui demandant ce que représentait son « installation », mais qu’il affirme maintenant n’avoir jamais employée.
Hier également, le machin a subi une attaque, hélas insuffisant pour en débarrasser le parc de Versailles. À l’instar d’un certain Belge entartant le pompeux BHL, un anonyme a aspergé le « Dirty Corner » de peinture jaune, que des agents spécialisés ont dû nettoyer.
Mercredi dernier, c’étaient les Veilleurs qui organisaient une soirée de méditation autour de la question suivante : « Peut on tout se permettre au nom de l’art ? »… avec un bel exemple sous les yeux de ceux qui répondent « oui » à cette question.
Quant aux Amis de Versailles, leur colère est des plus… lyrique, eux qui dans leur dernier communique de presse fustigent le

Spectacle de Guerre, de dévastation, d’indécence, d’immondices, d’abjection et de saccage de Versailles, par Kapoor, supplétif indien « collabo » du pouvoir colonisateur anglo-saxon.

Ils ajoutent que « Les conséquences dramatiques de l’exposition des enfants au lavage de cerveau des “exhibitions” new-yorkaises, dénoncées par la CDV depuis Jeff Koons fut évoqué par G. Montesinos de la liste Avenir des Amis de Versailles : “Les cerveaux des enfants étant très malléables, les transgressions (de violence, d’obscénité, de laideur et d’inversions) attirent beaucoup leurs regards et les détournent de la Beauté civilisatrice pour en faire une génération de barbares. Ce qui est scandaleux, c’est la mollesse de ceux qui sont missionnés pour défendre le Beau et qui abdiquent. Ils en rendront compte devant l’histoire !”

Crédit photo : Lucy via Flickr (CC) = Kapoor’s sculpture in Versailles